DeMarcus Cousins

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cousins (homonymie).
DeMarcus Cousins Portail du basket-ball
DeMarcus Cousins Kings December 2012.jpg
Fiche d’identité
Nom complet DeMarcus Amir Cousins
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance 27 août 1990 (23 ans)
Mobile, Alabama
Taille 2,11 m (6 11)
Poids 122 kg (268 lb)
Situation en club
Club actuel Drapeau des États-Unis Kings de Sacramento
Numéro 15
Poste Pivot
Carrière universitaire ou amateur
2009-2010 Wildcats du Kentucky
Draft NBA
Année 2010
Position 5e
Franchise Kings de Sacramento
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
2010-2011
2011-2012
2012-2013
2013-2014
Kings de Sacramento
Kings de Sacramento
Kings de Sacramento
Kings de Sacramento
14,1
18,1
17,1
22,7

* Points marqués dans chaque club comptant pour le championnat
national et les compétitions nationales et continentales.

DeMarcus Amir Cousins est un joueur américain de basket-ball né le 13 août 1990 à Mobile dans l'Alabama. Cousins joue aux postes d'ailier fort et de pivot.

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Cousins est le meilleur joueur de son lycée, le John L. LeFlore Magnet High School, qui évolue en division 5A en Alabama. L'équipe du lycée atteint la demi-finale du championnat de l'État mais est battue par le lycée A. H. Parker.

Remarqué pour ses performances, Cousins participe au tournoi McDonald's dans l'équipe de l'Est. Il est titulaire, marque 14 points (6 sur 9 au tir, 1 sur 4 au lancer-franc, 8 rebonds, une passe décisive, deux pertes de balles et un contre) et son équipe remporte le match[1]. Durant le printemps, il participe aussi à deux autres matches de jeunes prospects : le Nike Hoop Summit 2009 au Rose Garden de Portland et la Jordan Brand Classic au Madison Square Garden. Au MSG, il marque 17 points pour l'équipe noire (7 sur 11 au tir, 3 lancers sur 4, 7 rebonds)[2].

Pour sa carrière universitaire, Cousins s'engage avec les UAB Blazers (équipe universitaire de l'Université d'Alabama à Birmingham) le 28 février 2008 mais ne signe pas d'engagement formel (anglais : letter of intent) car il demande à l'université de le laisser partir si l'entraîneur de l'équipe de basket-ball, Mike Davis, venait à quitter l'équipe. L'université n'accepte pas les conditions de Cousins[3]. Cousins s'engage ensuite pour les Memphis Tigers de l'université de Memphis le 9 mars 2009[4] L'entraîneur de Memphis, John Calipari, quitte l'équipe pour celle des Kentucky Wildcats (équipe universitaire de l'université du Kentucky). Le 7 avril, Cousins suit Calipari et choisit de jouer pour les Kentucky Wildcats[5]. Avec les Wildcats, Cousins marque en moyenne 15,1 points, prend 9,9 rebonds et bloque 1,8 tirs par rencontre. Kentucky, menée par Cousins et John Wall, remporte 35 rencontres sur 38, ainsi que les titres de champion de la saison régulière et champion de la conférence Sud-est (SEC). Les Wildcats atteignent les huitièmes de finale lors du tournoi NCAA 2010 où ils sont battus par les West Virginia Mountaineers. Cousins est élu meilleur joueur de première année de la SEC, le titre de SEC Player of the Year revenant à un autre joueur de première année : John Wall[6].

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Le 7 avril 2010, Cousins annonce son intention de se présenter à la draft NBA 2010[7]. Les différents pronostics le placent dans les 10 premières positions de la draft.

Le 25 juin 2010, il est sélectionné en 5e position par les Kings de Sacramento.

Pendant le mois de juillet, il joue dans la ligue d'été de la NBA à Las Vegas et est nommé Rookie of the month[8].

Lors du All-Star Game 2011, il participe au match des rookies et compile 33 points et 14 rebonds[9].

Le 25 février 2014, lors de la défaite des siens contre les Rockets de Houston, il s'emporte contre un arbitre[10] et écope d'un match de suspension et 20 000 $ d'amende[11]. Le 13 avril, lors de la victoire des siens contre les Timberwolves du Minnesota[12], il reçoit sa seizième faute technique de la saison ce qui entraîne une suspension d'un match. Il ne participe donc pas au dernier match de la saison contre les Suns de Phoenix[13].

Profil de jeu[modifier | modifier le code]

DeMarcus Cousins est un pivot au talent offensif exceptionnel. Ses atouts physiques impressionnants (il est à la fois long, puissant et très mobile) et sa superbe dextérité font de lui un scoreur très complet (excellent finisseur dans la raquette, efficace en transition, solide au poste bas, tireur décent et capable de déborder son adversaire direct) difficile à défendre et pesant beaucoup en attaque. Très bon manieur de ballon et passeur pour un pivot, tout au plus peut-on lui reprocher une sélection de tirs améliorable et une activité fluctuante[14].

En défense, Cousins n'est pas aussi satisfaisant notamment en raison d'un certain manque d'envie et de maitrise des bases défensives. Relativement correct pour défendre le un-contre-un poste bas et excellent rebondeur, il est par contre assez négligeant et peu judicieux dans le marquage de son adversaire direct, en matière de défense collective ou pour protéger l'accès au panier. Il commet d'ailleurs beaucoup trop de fautes.

Enfin, son investissement et son attitude sur le terrain ne sont pas irréprochables.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Saison régulière[modifier | modifier le code]

Saison Équipe Match. 5 Dép Min. % Tirs % 3pts % LF Rbds/m Pass./m BV/m Ctrs/m Pts/m
2010-2011 Sacramento 81 62 28,5 0,430 0,167 0,687 8,6 2,5 1,0 0,8 14,1
2011-2012 Sacramento 64 62 30,5 0,448 0,143 0,702 11,0 1,6 1,5 1,2 18,1
2012-2013 Sacramento 75 74 30,5 0,465 0,182 0,738 9,9 2,7 1,4 0,7 17,1
2013-2014 Sacramento 71 71 32,4 0,496 0 0,726 11,7 2,9 1,5 1,3 22,7
Carrière 291 269 30,4 0,462 0,148 0,715 10,2 2,4 1,4 1,0 17,9

|}

Palmarès[modifier | modifier le code]

Records[modifier | modifier le code]

Les records personnels de DeMarcus Cousins, officiellement recensés par la NBA sont [15]

Type statistique Saison régulière
Record Adversaire Date
Points en un match 41 Suns de Phoenix 3 avril 2012
Paniers marqués en un match 16 Suns de Phoenix 3 avril 2012
Paniers tentés en un match 29 @ Trail Blazers de Portland 9 avril 2014
Lancers francs réussis 18 Thunder d'Oklahoma City 11 avril 2011
Lancers francs tentés 21 Thunder d'Oklahoma City 11 avril 2011
Paniers à 3 points réussis 1 9 fois
Paniers à 3 points tentés 4 Lakers de Los Angeles 3 novembre 2010
Rebonds offensifs 12 Pacers de l'Indiana 18 janvier 2012
Rebonds défensifs 18 Clippers de Los Angeles 17 avril 2013
Rebonds totaux 22 Clippers de Los Angeles 17 avril 2013
Passes décisives 10 Celtics de Boston 30 décembre 2012
Interceptions 6 @ Mavericks de Dallas 10 avril 2012
Contres 6 @ Pistons de Détroit 11 mars 2014
Minutes jouées 50 @ Rockets de Houston 26 mars 2012

Références[modifier | modifier le code]

  1. Wednesday's McDonald's All-American Game box scores
  2. (en) Site officiel
  3. (en) Top basketball prospect DeMarcus Cousins commits to UAB, 29 février 2008.
  4. (en) Prep standout Cousins commits to Memphis, 8 mars 2009.
  5. (en) DeMarcus Cousins To Kentucky, Slam online, 9 avril 2009.
  6. (en) « Men’s Basketball Awards Announced », sur www.secsports.com (consulté le 29 mai 2010)
  7. (en) Cousins says Calipari suggested he enter Draft, 15 avril 2010.
  8. (en) « Top pick Wall named most outstanding in summer rookie league », sur wwww.reuters.com,‎ 19 juillet 2010 (consulté le 2 septembre 2010)
  9. « John Wall MVP, DeMarcus Cousins brille », sur Basket USA,‎ 19 février 2011
  10. Emmanuel Laurin, « DeMarcus Cousins pète (encore) les plombs… puis fait (encore) amende honorable ! », sur basketusa.com,‎ 26 février 2014
  11. Fabrice Auclert, « DeMarcus Cousins suspendu un match », sur basketusa.com,‎ 27 février 2014
  12. Dimitri Kucharczyk, « Le MVP de la nuit : DeMarcus Cousins (35 points, 15 rebonds, 6 passes) », sur basketusa.com,‎ 14 avril 2014
  13. Jonathan Demay, « DeMarcus Cousins suspendu après sa seizième faute technique de la saison », sur basketusa.com,‎ 14 avril 2014
  14. Guillaume Taxi "Analyse vidéo: DeMarcus Cousins mérite-t-il un contrat maximum", sur basket-infos.com, 1er septembre 2013
  15. (en) « DeMarcus Cousins : Career Stats and Totals », sur nba.com (consulté le 15 avril 2014)
  16. (en) « 2011-12 REBOUNDING LEADERS: Total Offensive Rebounds - All Teams », sur nba.com
  17. (en) « 2010-11 FOULS LEADERS: Total Personal Fouls - All Teams », sur nba.com
  18. (en) « 2011-12 FOULS LEADERS: Total Personal Fouls - All Teams », sur nba.com

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :