Kevin Love

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Love.
Kevin Love Portail du basket-ball
20140101 Kevin Love (cropped).JPG
Fiche d’identité
Nom complet Kevin Wesley Love
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance 7 septembre 1988 (25 ans)
Santa Monica, Californie
Taille 2,08 m (6 10)
Poids 110 kg (242 lb)
Situation en club
Club actuel Drapeau : États-Unis Cavaliers de Cleveland
Numéro 0
Poste Ailier fort
Carrière universitaire ou amateur
2007-2008 Bruins d'UCLA
Draft NBA
Année 2008
Position 5e
Franchise Grizzlies de Memphis
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
2008-2009
2009-2010
2010-2011
2011-2012
2012-2013
2013-2014
2014-2015
Timberwolves du Minnesota
Timberwolves du Minnesota
Timberwolves du Minnesota
Timberwolves du Minnesota
Timberwolves du Minnesota
Timberwolves du Minnesota
Cavaliers de Cleveland
11,1
14,0
20,2
26,0
18,3
26,1
-
Sélection en équipe nationale **
2010-2012 Drapeau : États-Unis États-Unis

* Points marqués dans chaque club comptant pour le championnat
national et les compétitions nationales et continentales.
** Points marqués pour l’équipe nationale en match officiel.

Kevin Wesley Love (né le 7 septembre 1988 à Santa Monica, Californie) est un joueur américain de basket-ball évoluant au poste d'ailier fort aux Cavaliers de Cleveland. Il mesure 2,08 m.

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Kevin Love est né le 7 septembre 1988 à Santa Monica, en Californie. Il est le second de trois enfants de Karen l'ancienne star de la NBA Stan Love. Un an plus tard, la famille déménage à Lake Oswego, dans l'Oregon. Son père, Stan lui transmet sa passion pour le basket-ball en lui montrant des extraits de la rivalité Celtics-Lakers. De plus, Love étudiait des pivots passeurs comme Wes Unseld ou Bill Walton mais aussi des membres du Hall of Fame comme Hakeem Olajuwon, David Robinson, Charles Barkley ou encore Michael Jordan. Pour travailler la force des mains et du poignet, Stan le forçait à effectuer des pompes sur la pointe des doigts.

Carrière au lycée[modifier | modifier le code]

Love effectue une brillante carrière au lycée avec les Lakers de Lake Oswego. Dans son année sophomore, il a une moyenne de 25,3 points, 15,4 rebonds et 3,4 passes décisives par match. Il emmène son lycée jusqu'à la finale du championnat de l'État d'Oregon qu'il perd contre Jesuit High School 57-53. Durant l'été, Love est l'objet d'une controverse lorsque Nike le retire de sa Portland Elite Stars car il a choisi de participer au Reebok ABCD Camp contre d'autres étudiants prometteurs du pays. Finalement, Love choisit de jouer pour les Southern California All-stars qui ont un bilan de 46 victoires pour zéro défaite et Love gagne trois titres de MVP, Oregon Player of the Year [1].

En 2006, Love a une moyenne de 28 points, 16,1 rebonds et 3,5 passes décisives par match alors que les Lakers retournent en finale de l'État d'Oregon. Grâce aux 24 points et 9 rebonds de Love, les Lakers battent South Medford High School, emmenés par leur star Kyle Singler, 59-57. Lors de sa dernière année à Lake Oswego, Love a une moyenne de 33,9 points, 17 rebonds par match et 4 passes décisives par match et son équipe finit sur un bilan de 26 victoires pour 2 défaites. Plus tôt dans l'année, lors d'un match face à Rex Putman High School, Love casse le panier sur un dunk lors d'une contre-attaque[2]. Love et Singler se rencontrent à nouveau lors de la finale 2007. Cette fois, Singler et South Medford l'emportent 58-54 en surmontant les 37 points et 19 rebonds de Love. Après la saison, Love est nommé Gatorade Player of the Year.

Love termine sa carrière lycéenne en totalisant le plus grand nombre de points marqués dans l'État d'Oregon avec 2 628 points. Le record précédent avait tenu 50 ans. Lors de ses quatre saisons à Lake Oswego, les Lakers ont un bilan de 92 victoires pour 21 défaites et sont arrivés trois fois de suite en finale de l'État, pour une victoire.

Pendant ses quatre années au lycée, de 2003 à 2007, ses moyennes sont de 26,8 points et 14,5 rebonds par matchs. Il dispute trois finales du championnats de l'état d'Oregon, de 2005 à 2007, remporte le titre en 2006. Il est également élu Oregon Player of the Year à trois reprises de 2005 à 2007.

Carrière universitaire[modifier | modifier le code]

En 2007, il rejoint les Bruins d'UCLA. Lors de cette saison, où ses statistiques sont de 17,5 points, 10,6 rebonds, 1,9 passe en 29,6 minutes, il remporte avec son école le championnat de la phase régulière de la Pacific-12 Conference, remportant également le tournoi final de la conférence, 67 à 64 face au Cardinal de Stanford[3]. Il termine la saison avec le titre Pac-10 player of the year, joueur de l'année de la conférence[4]. UCLA dispute le tournoi final de la NCAA, participant au Final Four. Les Bruins s'inclinent face aux Tigers de Memphis sur le score de 78 à 63 en demi-finale[5]. Sur le plan national, il est désigné dans les premiers cinq All-America de l'USBWA[6] (U.S. Basketball Writers Association), de l' Associated Press[7] et de Sporting News et dans le deuxième cinq de la National Association of Basketball Coaches. Il est ainsi dans le premier cinq Consensus All-America Teams[8].

Carrière NBA[modifier | modifier le code]

Kevin Love avec la Team USA.

En 2008, après une année universitaire à UCLA, il est drafté en cinquième position par les Grizzlies de Memphis. Ceux-ci le transfèrent immédiatement aux Timberwolves du Minnesota, dans un échange incluant huit joueurs, dont O. J. Mayo, qui fait le chemin inverse[9]. Il est élu dans la NBA All-Rookie Second Team en 2009[10].

Le 13 novembre 2010, il marque 31 points et prend 31 rebonds dont 15 dans le troisième quart-temps contre les Knicks de New York. C'est le premier 30-30 depuis 1982, performance réalisée alors par Moses Malone[11].

Le 4 février 2011, il est appelé pour sa première participation au NBA All-Star Game en remplacement de Yao Ming blessé[12].

Le mercredi 9 mars 2011, Kevin Love établit un nouveau record NBA avec 52 double-double de rang, au cours d'une même saison, effaçant ainsi des tablettes le précédent record de Moses Malone[13],[14]. Sa série se termine le 14 mars, avec 53 double-double consécutifs[15]. À la fin de la saison 2010-2011, il reçoit le titre de joueur ayant le plus progressé, NBA Most Improved Player (MIP), succédant ainsi à Aaron Brooks[16].

Kevin Love remporte le concours à trois points du NBA All-Star Week-end 2012[17].

Le 23 mars 2012, il inscrit 51 points et capte 14 rebonds mais son équipe perd après une double prolongation, 140-149, face au Thunder d'Oklahoma City. Cette performance, établie avec sept paniers à trois points, dépasse l'ancien record de la franchise qui était détenu par Kevin Garnett avec 47 points[18].

Kevin Love fait partie de l'équipe des États-Unis qui remporte le mondial de basket 2010, en s'imposant notamment en finale contre le pays organisateur, la Turquie. Lors de cette compétition, il participe à la totalité des rencontres, pour des statistiques de 5,7 points, 4,9 rebonds et 0,8 passe, soit des totaux de 51 points, 44 rebonds et 7 passes pour 79 minutes sur l'ensemble des neuf matchs[19]. Il fait de nouveau partie de la sélection américaine lors des Jeux olympiques de 2012 à Londres, sélection qui remporte le titre olympique en s'imposant en finale face à l'Espagne sur le score de 107 à 100. Ses statistiques sont de 11,6 points, 7,6 rebonds et 0,4 passe[20].

Au début de la saison 2013-2014, il est le leader de la ligue aux points et le deuxième aux rebonds après trois matchs sans défaites, il est élu joueur de la semaine en NBA pour la Conférence Ouest[21]. Le 22 février 2014, lors du déplacement au Jazz de l'Utah, il réalise son premier triple-double en carrière (37 points, 12 rebonds, 10 passes)[22].

En février 2014, il devient le troisième joueur de ces 30 dernières années à réussir plus de 5 matches consécutifs à plus de 30 points et 10 rebonds lors d’une même saison, une performance réalisée auparavant par Karl Malone et Shaquille O'Neal[23].

En août 2014, Love fait partie d'un échange entre les Cavaliers de Cleveland, les 76ers de Philadelphie et les Timberwolves. Il part aux Cavaliers tandis qu'Anthony Bennett, Andrew Wiggins et Thaddeus Young arrivent dans le Minnesota et Luc Mbah a Moute et Alexeï Chved arrivent à Philadelphie[24].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Universitaires[modifier | modifier le code]

Statistiques en matchs universitaires de Kevin Love[25]

Année Équipe Matchs Titul. Min./m.  %tir  %3pts  %l-f rbds/m. pass/m. pts/m.
2007–2008 UCLA 39 39 29,6 55,9 % 35,4 % 76,7 % 10,6 1,9 17,5
Total 39 39 29,6 55,9 % 35,4 % 76,7 % 10,6 1,9 17,5

Professionnelles[modifier | modifier le code]

Saison régulière[modifier | modifier le code]

Légende :

Leader de la ligue

gras = ses meilleures performances

Statistiques en match en saison régulière de Kevin Love[25]

Année Équipe Matches Titul. Min./m.  %tir  %3pts  %l-f rbds/m. pass/m. pts/m.
2008–09 Minnesota 81 37 25,3 45,9 10,5 78,9 9,1 1,0 11,1
2009–10 Minnesota 60 22 28,6 45,0 33,0 81,5 11,0 2,3 14,0
2010–11 Minnesota 73 73 35,8 47,0 41,7 85,0 15,2 2,5 20,2
2011–12 Minnesota 55 55 39,0 44,8 37,2 82,4 13,3 2,0 26,0
2012–13 Minnesota 18 18 34,3 35,2 21,7 70,4 14,0 2,3 18,3
2013–14 Minnesota 77 77 36,3 45,7 37,6 82,1 12,5 4,4 26,1
Total 364 282 32,8 45,1 36,2 81,5 12,2 2,5 19,2
All-Star Game 3 1 21,0 50,0 36,4 28,6 6,6 1,3 10,6

Playoffs[modifier | modifier le code]

Durant sa carrière, Kevin Love n'a encore jamais disputé de playoffs.

Records sur une rencontre[modifier | modifier le code]

Légende :

Record de la Franchise

Les records personnels de Kevin Love, officiellement recensés par la NBA sont les suivants[26] :

Kevin Love en mars 2011.
Type statistique Saison régulière
Record Adversaire Date
Points en un match 51 @ Thunder d'Oklahoma City 23 mars 2012
Paniers marqués en un match 16 @ Thunder d'Oklahoma City 23 mars 2012
Paniers tentés en un match 31 @ Bobcats de Charlotte 28 mars 2012
Paniers à 3 points réussis 8 @ Spurs de San Antonio 13 décembre 2013
Paniers à 3 points tentés 11 3 fois
Lancers francs réussis 19 @ Bucks de Milwaukee 27 décembre 2011
Lancers francs tentés 24 @ Bucks de Milwaukee 27 décembre 2011
Rebonds offensifs 12 Knicks de New York 12 novembre 2010
Rebonds défensifs 21 @ Kings de Sacramento 27 novembre 2012
Rebonds totaux 31 Knicks de New York 12 novembre 2010
Passes décisives 10 3 fois
Interceptions 3 10 fois
Contres 4 2 fois
Balles perdues 7 2 fois
Minutes jouées 49 @ Thunder d'Oklahoma City 23 mars 2012

Palmarès[modifier | modifier le code]

En NBA[modifier | modifier le code]

En sélection nationale[modifier | modifier le code]

Salaires[modifier | modifier le code]

Année Équipe Salaire
2008-2009 Minnesota 3 163 680 $
2009-2010 Minnesota 3 401 040 $
2010-2011 Minnesota 3 638 280 $
2011-2012* Minnesota 4 609 701 $
2012-2013 Minnesota 13 668 750 $
2013-2014 Minnesota 14 693 906 $
Total Gains 43 175 357 $

Note : * En 2011, le salaire moyen d'un joueur évoluant en NBA est de 5 150 000 $[33].

Faits divers[modifier | modifier le code]

Love a joué dans un épisode de La Vie de croisière de Zack et Cody.[réf. nécessaire]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. (en) « Kevin love », sur uclabruins.com
  2. (en) The Oregonian, « Kevin Love breaks backboard », www.youtube.com,‎ 24 janvier 2007 (consulté le 16 juillet 2014)
  3. (en) « 2007-08 Pacific-10 Conference Schedule and Results », sur sports-reference.com
  4. (en) « Love named Pac-10 player, freshman of year », sur sports.espn.go.com,‎ 11 mars 2008
  5. (en) « Rose, Memphis pull away from UCLA to move on to title game », sur sports.espn.go.com,‎ 5 avril 2008
  6. (en) « USBWA names 2007-08 All-Americans », sur sportswriters.net,‎ 17 mars 2008
  7. (en) « Hansbrough, Beasley named AP All-Americans unanimously », sur lubbockonline.com,‎ 1er avril 2008
  8. (en) « 2008 Season Summary », sur sports-reference.com
  9. (en) « Mayo heads to Memphis, Love to Minnesota in blockbuster trade », www.espn.com,‎ 27 juin 2008 (consulté le 16 novembre 2010)
  10. « Quatre rookies au-dessus du lot », sur www.lequipe.fr,‎ 2009 (consulté le 11 avril 2010)
  11. (en) « Kevin Love posts NBA's 1st 30-30 game in 28 years as Knicks fade in 4th », www.espn.com,‎ 12 novembre 2010 (consulté le 16 novembre 2010)
  12. (en) « Kevin Love selected as final All-Star », www.espn.com,‎ 5 février 2011 (consulté le 9 février 2011)
  13. François Kulawik, « Kevin Love roi du double-double », sur sports.fr,‎ 10 mars 2011 (consulté le 14 mars 2011)
  14. Le nouveau record de 53 double-doubles est le record depuis la fusion de la NBA et la ABA en 1976. Auparavant, Elvin Hayes avaient réalisé 55 double-doubles en 1974. Selon le Elias Sports Bureau, Wilt Chamberlain détient la plus grande série de double-doubles consécutifs avec 227 de 1964 à 1967.
  15. « "Double-double": fin de la série pour Kevin Love », sur leparisien.fr,‎ 14 mars 2011 (consulté le 14 mars 2011)
  16. « K. Love a le plus progressé », sur lequipe.fr, l'Équipe,‎ 21 avril 2011 (consulté le 22 avril 2011)
  17. (en) « SEE IT: Kevin Love wins 3-point shootout », sur articles.nydailynews.com,‎ 26 février 2012
  18. (en) Jery Zgoda, « Kevin Love's 51-point night not enough as Wolves fall to Thunder in two OTs », sur startribune.com,‎ 24 mars 2012
  19. (en) « Kevin Wesley Love - 2010 FIBA World Championship », sur turkey2010.fiba.com
  20. (en) « Kevin Love's profile  », sur turkey2010.fiba.com
  21. « Kevin Love surpris par son titre de joueur de la semaine », sur basket-infos.com
  22. Fabrice Auclert, « Le MVP de la nuit : Kevin Love (37 pts, 12 rbds, 10 pds) », sur basketusa.com,‎ 23 février 2014
  23. Elliot Bojman, « Stats : Kevin Love rejoint Karl Malone et Shaquille O’Neal », sur basketusa.com,‎ 26 février 2014
  24. (en) « Timberwolves Acquire Andrew Wiggins, Anthony Bennett and Thaddeus Young in Three-Team Trade », NBA,‎ 23 août 2014
  25. a et b (en) « stats universitaires », sur basketball-reference.com,‎ 2012 (consulté le 10 mai 2012)
  26. (en) « Kevin Love : Career Stats and Totals », sur nba.com (consulté le 16 avril 2014)
  27. (en) « NBA & ABA All-Rookie Teams », sur basketball-reference.com
  28. (en) « All-NBA & All-ABA Teams », sur basketball-reference.com
  29. (en) « 2011 NBA All-Star Game Box Score West 148, East 143 », sur basketball-reference.com
  30. (en) « 2012 NBA All-Star Game Box Score West 152, East 149 », sur basketball-reference.com
  31. (en) « NBA & ABA Most Improved Player Award Winners », sur basketball-reference.com
  32. a et b (en) « 2010-11 NBA Leaders », sur basketball-reference.com
  33. (en) « Salaires moyen NBA », sur basketusa.com (consulté en 2012)