Grizzlies de Memphis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Grizzlies de Memphis
Logo du club
Généralités
Nom(s) précédent(s) Vancouver Grizzlies
1995–2001
Memphis Grizzlies
2001– Aujourd'hui
Date de fondation 1995
Couleurs Bleu, blanc et jaune
Salle FedExForum
(18 165 places)
Siège Drapeau de Memphis Memphis
Tennessee Tennessee
Drapeau des États-Unis États-Unis
Manager Chris Wallace
Entraîneur Lionel Hollins

Les Grizzlies de Memphis (en anglais : Memphis Grizzlies, « les grizzlis de Memphis ») sont une franchise de basket-ball de la NBA.

Historique de la franchise[modifier | modifier le code]

Grizzlies de Vancouver[modifier | modifier le code]

La franchise est fondée en 1995 à Vancouver, en Colombie-Britannique au Canada, en même temps que les Raptors de Toronto. Ces deux nouvelles équipes étaient le symbole de l’expansion de la NBA à travers les frontières américaines, en devenant les premières équipes canadiennes depuis les Huskies de Toronto en 1946-47. L’équipe est composée de joueurs issus de l’expansion draft : Greg Anthony (meilleur marqueur de l’équipe lors de la première saison), Byron Scott, Blue Edwards, et de leur premier tour de repêchage, Bryant Reeves. La première saison est celle attendue d'un nouveau club et les Grizzlies finissent la saison avec le pire bilan de la ligue.

En 1996, les Grizzlies obtiennent leur plus haut choix du repêchage, le 3e, et optent pour Shareef Abdur-Rahim. Bien que ce dernier se montre le meilleur joueur de la franchise, l’équipe a toujours les plus mauvais résultats de la NBA. En 1997, les Grizzlies sélectionnent la recrue Antonio Daniels et montrent des signes d’amélioration en finissant sixième de leur division. Cependant en 1998 ils retournent à la dernière place en dépit des bonnes performances de Mike Bibby. La saison, raccourcie à 50 matches pour cause de grève des joueurs, ne permet aux Grizzlies que d'en gagner 8.

Quelques matchs ont lieu dans le Pyramid Arena

Après la grève des joueurs de 1998, l’audience des matchs à domicile commence à chuter sérieusement, et la franchise perd de l’argent. Le fait que les Grizzlies ne soient pas compétitifs ne fait qu’aggraver le problème. En 2001, Michael Heisley, le propriétaire, pense que la franchise doit déménager pour survivre et choisit Memphis comme nouvelle ville, il loge dans le Pyramid Arena. La franchise déménage pour la saison 2001-02, mettant fin à une expérience longue de six ans à Vancouver, et laissant Toronto seule équipe NBA hors des frontières américaines.

Grizzlies de Memphis[modifier | modifier le code]

Jerry West, l'ancienne légende[1] des Lakers de Los Angeles, est nommé General Manager de l’équipe en 2002. L'équipe change de visage avec entre autres la retraite anticipée de Bryant Reeves pour cause de blessures et le transfert de Mike Bibby pour le controversé Jason Williams.

L'arrivée de l'entraîneur Hubie Brown en 2002-03 permet aux Grizzlies de participer pour la première fois de leur histoire aux playoffs en décrochant la sixième place de la Conférence Ouest avec un jeu énergique et collectif appuyé d'un des bancs les plus profonds de la NBA : peu d'équipes utilisent autant ses remplaçants que les Grizzlies.

La saison 2004-05 s'annonce difficile pour les Grizzlies, avec un effectif similaire à la saison précédente dans les grandes lignes (Brian Cardinal est le seul renfort notable). Après un départ difficile dans la saison (5 victoires pour 7 défaites), Hubie Brown annonce sa retraite pour des raisons de santé. Jerry West nomme alors Mike Fratello comme nouvel entraîneur. Fratello assure aux Grizzlies une deuxième participation consécutive aux playoffs en les qualifiant à la 8e place, et en les préservant de la remontée tonitruante en fin de saison de Minnesota. Memphis est néanmoins balayé en quatre manches lors du premier tour des playoffs par les Suns de Phoenix.

La saison 2005-06 des Grizzlies est bonne, malgré de nombreux mouvements comme le départ Bonzi Wells ou encore l'arrivée de Bobby Jackson. En effet la franchise présente un bilan plus que respectable de 49 victoires pour 33 défaites dans l'une des divisions les plus relevées de la NBA. Memphis prend la cinquième place à l'ouest et son joueur Mike Miller reçoit le titre de meilleur sixième homme de l'année (NBA Sixth Man of the Year Award) pourtant Memphis tombe sur les Mavericks de Dallas lors du premier tour des playoffs et pour la troisième fois en trois ans se fait balayer en quatre matchs. Les années suivantes ils ne retrouveront pas les playoffs malgré une bonne saison 2010.

La saison 2010/2011[modifier | modifier le code]

Après une saison 2009-2010 convenable (40 victoires 42 défaites) l'équipe rate de peu les play-offs. L'intersaison 2010 n'est pas très mouvementée et l'équipe reçoit l'aide de Tony Allen et du rookie Xavier Henry. Cependant, l'entente entre OJ Mayo et le reste de l'équipe est mauvaise. Celle-ci se traduit ainsi par une violente altercation lors d'un voyage en avion entre Tony Allen et OJ Mayo[2]. Quelques semaines plus tard, ce même joueur se révèle positif à la dehydroepiandrosterone (DHEA) lors d'un test de dopage organisé par la ligue ce qui lui occasionne une suspension de dix matches[2]. Au mois de février, des rumeurs font l'état d'un éventuel départ de Mayo mais finalement ce transfert ne se réalise pas et OJ Mayo reste donc un Grizzlies pour la fin de saison. Côté parquet, après un début de saison difficile, l'équipe trouve son rythme de croisière malgré la blessure de Rudy Gay. Zach Randolph multiplie alors les double-double permettant à son équipe d'être toujours en course pour les play-offs à la mi-saison.

Au terme de la saison régulière, l'équipe se classe huitième de la conférence Ouest. Son bilan est 46 victoires pour 36 défaites (soit un pourcentage de victoire de 56,1 %). Avec cette huitième place, les Grizzlies affrontent au premier tour des playoffs le no 1 de la conférence, les Spurs de San Antonio.

Les Grizzlies réussissent pour la première fois de leur histoire à franchir un tour de play-offs en battant les Spurs 4 matches à 2[3]. Ils sont ensuite éliminés en demi-finales de conférence par le Thunder d'Oklahoma City 4 matches à 3.


Effectif actuel[modifier | modifier le code]

Grizzlies de Memphis
Effectif actuel
Entraîneur : Lionel Hollins
Arrière 9 Drapeau des États-Unis Tony Allen Oklahoma State
Meneur, Arrière 12 Drapeau de la Grèce Nick Calathes (R) Florida
Meneur 11 Drapeau des États-Unis Mike Conley Jr. Ohio State
Ailier fort, Pivot 32 Drapeau des États-Unis Ed Davis North Carolina
Arrière, Ailier 22 Drapeau des États-Unis Jamaal Franklin (R) San Diego State
Pivot 33 Drapeau de l'Espagne Marc Gasol Espagne
Ailier, Ailier fort 3 Drapeau des États-Unis James Johnson Wake Forest
Pivot 41 Drapeau de la Grèce Kosta Koufos Ohio State
Arrière 5 Drapeau des États-Unis Courtney Lee Western Kentucky
Ailier fort 30 Drapeau des États-Unis Jon Leuer Wisconsin
Arrière, Ailier 13 Drapeau des États-Unis Mike Miller Florida
Ailier 20 Drapeau des États-Unis Quincy Pondexter Injured Washington
Ailier 21 Drapeau des États-Unis Tayshaun Prince Injured Kentucky
Ailier fort 50 Drapeau des États-Unis Zach Randolph Michigan State
(C) - Capitaine (AL) - Agent libre (R) - Rookie (ou Recrue) - Injured Blessé

Meilleurs marqueurs de l'Histoire de la franchise[modifier | modifier le code]

Meilleurs marqueurs de la franchise[4]
Place Nom du joueur Pays Points
1er Pau Gasol 2001 - 2008 Drapeau de l'Espagne Espagne 8 966
2e Rudy Gay 2006 - 2013 Drapeau des États-Unis États-Unis 8 562
3e Shareef Abdur-Rahim 1996 - 2001 Drapeau des États-Unis États-Unis 7 801
4e Mike Conley, Jr. 2007 - Drapeau des États-Unis États-Unis 6 671
5e Zach Randolph 2009 - Drapeau des États-Unis États-Unis 6 050
6e Mike Miller 2003 - 2008 / 2013 - Drapeau des États-Unis États-Unis 5 982
7e Marc Gasol 2008 - Drapeau de l'Espagne Espagne 5 872
8e Bryant Reeves 1995 - 2001 Drapeau des États-Unis États-Unis 4 945
9e O. J. Mayo 2008 - 2012 Drapeau des États-Unis États-Unis 4 584
10e Shane Battier 2001 - 2006 / 2011 Drapeau des États-Unis États-Unis 4 275
Dernière mise à jour : le 26 juin 2014
En gras : Joueurs évoluant toujours dans la franchise

Records de la franchise[modifier | modifier le code]

Les records individuels pour la franchise sont[5] :

  • Meilleurs marqueurs : Pau Gasol (8966 points).
  • Meilleurs passeurs : Mike Conley Jr. (2420 passes décisives).
  • Meilleurs rebondeurs : Pau Gasol (4096 rebonds).
  • Meilleurs contreurs : Pau Gasol (877 contres).
  • Meilleurs intercepteurs : Mike Conley Jr. (697 interceptions).
  • Matchs joués : Rudy Gay (479 matchs joués).

Dernière mise à jour : le 28 avril 2013.

Entraîneurs successifs[modifier | modifier le code]

Joueurs célèbres ou marquants[modifier | modifier le code]

Sources et références[modifier | modifier le code]

  1. C'est sa silhouette qui est représentée sur le logo de la NBA
  2. a et b (en) « Mayo says ‘energy drink’ led to positive test », sur sports.yahoo.com,‎ 29 janvier 2011 (consulté le 1er mars 2011)
  3. « lequipe.fr - Les Spurs sont éliminés », sur lequipe.fr,‎ 30 avril 2011 (consulté le 1er mai 2011)
  4. (en) « Memphis Grizzlies Career Leaders », sur basketball-reference.com (consulté le 28 avril 2013)
  5. (en) « Memphis Grizzlies Career Leaders », sur basketball-reference.com (consulté le 28 avril 2013)

Liens externes[modifier | modifier le code]