Flavius Arcadius

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Arcadius (homonymie).
Flavius Arcadius
Empereur romain d'Orient
Image illustrative de l'article Flavius Arcadius
Buste d'Arcadius
Règne
395 - 1er mai 408 (~13 ans)
Période Théodosiens
Précédé par Théodose Ier
Suivi de Théodose II
Biographie
Nom de naissance Flavius Arcadius
Naissance ~377/378 - Hispanie
Décès 1er mai 408 (~30 ans)
Père Théodose Ier
Mère Aelia Flacilla
Épouse Eudoxie
Descendance Théodose II et Pulchérie
Liste des empereurs byzantins

Flavius Arcadius (377-408) est le premier empereur romain d'Orient (395-408).

Fils aîné de Théodose Ier et de Aelia Flacilla, de petite taille et d'aspect chétif, il est associé vers 383 à l'empire, à l'âge de 6 ans, et reçoit le titre d'Auguste. Il est nommé consul à trois reprises en 385, 392 et 394. Instruit dans la religion chretienne par divers précepteurs de grande renommée comme le rhéteur Thémistius ou le diacre Arsénius qui sera canonisé, Arcadius va se révéler un prince faible subissant l'influence des divers membres de son entourage.

En 395, son père l'empereur Théodose Ier partage l'empire romain entre ses deux fils. Arcadius reçoit l'Orient avec sa capitale Constantinople et à Honorius revient l'Occident. C'est un partage de plus pour l'empire mais celui-ci est définitif. En fait, ces deux souverains inexpérimentés ne sont que des paravents derrière lesquels se cachent les deux véritables maîtres de l'empire, Stilicon à l'ouest et Flavius Rufinus (Rufin) à l'Est en compétition avec le chambellan Eutrope. Ce dernier va marier le 27 avril 395 [1] à Eudoxie, la fille du général franc de Théodose Ier Bauto. Mais la fin de l'année 395 voit la catastrophique invasion des Wisigoths d'Alaric Ier (sans doute appelés par Flavius Rufinus qui souhaitait se protéger de Stilicon), qui pillent la Thessalie et prennent Athènes tandis que les Huns s'emparent de la Syrie et pillent Antioche. Arcadius envisage d'associer Flavius Rufinus à l'empire (sans doute contraint et forcé) quand ce dernier est assassiné, en novembre 395 par un chef Goth nommé Gaïnas probablement à l'instigation de Stilicon.

Eutrope devient alors le véritable maître de l'empire d'Orient et se comporte en tyran débauché. Accusé par Stilicon de complot et suscitant la colère populaire, il est exilé par Arcadius à Chypre en 399. Il est exécuté un peu plus tard car Stilicon fait pression sur Arcadius et, s'alliant momentanément avec les Goths de Gaïnas qui pénètrent à Constantinople, obtient, outre l'exécution d'Eutrope, le renvoi d'Aurélien le nouveau préfet du prétoire. Mais en 400 les Goths installés à Constantinople sont massacrés et Stilicon ne possède plus de moyen de pression sur Arcadius. Pour commémorer la défaite de Gaïnas et la victoire sur les Goths, Arcadius fait élever une colonne triomphale sur le forum qu'il a fait construire à Constantinople, à l'instar de son père Théodose.

Arcadius règne alors seul et avec l'aide du patriarche de Constantinople Jean Chrysostome entreprend une politique religieuse virulente contre le paganisme dont il fait détruire de nombreux temples. Hostile à l'arianisme, il doit compter avec son épouse qui, favorable à cette hérésie, réussira à deux reprises à faire exiler le patriarche.

Arcadius meurt le 1er mai 408 à 31 ans, 4 ans après Eudoxie, et laisse un fils, le futur Théodose II, et trois filles dont la fameuse Pulchérie.

La province égyptienne d'Heptanomide fut appelée quelquefois Arcadie en l'honneur d'Arcadius.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • André Piganiol, L'Empire chrétien, PUF, Paris, 1972.
  • (en) Alan Cameron et Jacqueline Long, Barbarian and Politics at the Court of Arcadius, Berkeley et Los Angeles, 1993.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

  1. Rudolf Brändle, Gilles Dorival, Jean Chrysostome « Saint Jean bouche d'or », christianisme et politique au IVe siècle Editions du CERF, 2003.