Valerius Valens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Valens (homonymie).
Valérius Valens
Empereur romain
Image illustrative de l'article Valerius Valens
Pièce à l'effigie de Valerius Valens
Règne
fin 316 - 1er mars 317
En Occident
Période Tétrarchie
Précédé par Licinius
Co-empereur Licinius
Suivi de Licinius
Biographie
Nom de naissance Gaius Aurelius Valerius Valens
Naissance ?
Décès 317
Liste des empereurs romains

Gaius Aurelius Valerius Valens (mort en 317) est un empereur romain qui corégna avec Licinius de la fin 316 au 1er mars 317. On ignore tout de sa biographie avant qu'il devienne coempereur sinon qu'il avait été dux limitis[1] en Dacie[2].

Éléments biographiques[modifier | modifier le code]

La biographie de Valerius Valens est largement inconnue. Il apparait dans le cadre des de la guerre civile entre les deux coempereurs Licinius et Constantin, lorsque Licinius, qui perd du terrain dans les Balkans après sa défaite à Cibalae, en Pannonie[3] en octobre 316[4], et se replie en Dacie dont Valerius Valens défend les frontières. Vers le mois de décembre, il constitue une nouvelle armée à Hadrianopolis, en Thrace avec l'aide de Valens qu'il nomme Auguste[5] pour l'Orient en lieu et place de Constantin qu'il a officiellement déposé.

Une seconde bataille oppose Licinius et Constantin dans la plaine de Mardia au début 317 et, bien que l'issue en soit indécise, une paix est conclue par laquelle Licinius perd les territoires occidentaux (Grèce, la Macédoine et les pays danubiens), à l'exception de la Mésie inférieure et de la Thrace. Licinus doit déposer Valens - privé de sa dignité comme l’auteur de leur division [6] en octobre 316 -, reconnaitre Constantin comme Auguste - et supérieur de Licinius dans le gouvernement[7] -, ses enfants comme César tandis qu'un traité de paix est signé à Sardique le 1er mars, dont les termes n'ont pas été conservés ; Valens est exécuté - immolé[8] - par Licinius peu après à une date inconnue.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. officier supérieur commandant les troupes d'une province frontalière
  2. A.H.M. Jones, J.R. Martindale, J. Morris, The Prosopography of the Later Roman Empire, Cambridge University Press, 1971, p.1119
  3. Zosime, Histoire Nouvelle, II, 18, 2-5, texte en ligne sur le site remacle.org
  4. Il existe désormais un consensus historien autour de cette nouvelle date alors qu'il a été longtemps considéré que cette bataille avait eu lieu en 314 ; cf. D.S. Potter, The Roman Empire at Bay AD 180–395, éd. Routledge, 2004, p.378 ; C. Odahl, Constantine and the Christian Empire, éd. Routledge, 2004, p.164 ; W. Treadgold, A History of the Byzantine State and Society, Stanford University Press 1997, p.34, A.S. Christensen, L. Baerentzen, Lactantius the Historian, Museum Tusculanum Press, 1980, p.23
  5. Les sources littéraires conservées à ce sujet parle de César mais les éléments numismatiques contredisent cette version ; cf Samuel N. C. Lieu, Dominic Montserrat, From Constantine to Julian: A Source History, éd. Routledge, 1996, p. 578 extrait en ligne
  6. Zosime, Histoire Nouvelle, II, 18, texte en ligne sur le site remacle.org
  7. C. Odahl, Constantine and the Christian Empire, éd. Routledge, 2004, p.165
  8. Aurelius Victor, Epitomé, 40, 9, texte en ligne sur le site Remacle.org

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Anonymus Valesianus. Origo Constantini Imperatoris sur le site The Latin Library, texte latin en ligne
  • (en) Michael DiMaio, Jörn Zeuge, et Jane Bethune, The Proelium Cibalense et Proelium Campi Ardiensis: The First Civil War of Constantine I and Licinius I. in Ancient World n° 21, 1990, pp. 67-91
  • (en) Samuel N. C. Lieu, Dominic Montserrat, From Constantine to Julian: A Source History, éd. Routledge, 1996
  • (en) Charles M. Odahl, Constantine and the Christian Empire, Routledge, 2004
  • (en) David S. Potter, The Roman Empire at Bay AD 180–395, Routledge, 2004

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources partielles[modifier | modifier le code]

  • Michael DiMaio, article Valens (316 A.D.), sur le site roman-emperors.org, 15/11/1996, article en ligne