Constantin Lascaris (empereur byzantin)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Constantin Lascaris
Constantin (XI) Lascaris
Empereur de Nicée
Règne
-  ?
&&&&&&&&&&&&034011 mois et 6 jours
Période Lascaris
Précédé par Alexis V Doukas Murzuphle de jure
Suivi de Théodore Ier Lascaris
Biographie
Décès ap. le
Père Manuel Lascaris
Mère Ioanna Karatzaina
Liste des empereurs byzantins

Constantin Lascaris (Grec byzantin: Κωνσταντίνος Λάσκαρης : Kōnstantínos Laskaris) (mort en 1205) empereur byzantin de Nicée de 1204 à 1205 parfois nommé « Constantin XI Lascaris ».

Biographie[modifier | modifier le code]

Constantin Lascaris était le fils aîné de Manuel Lascaris et de Ioanna Karatzaina et de ce fait, le frère Théodore Lascaris l’époux de la fille d’Alexis III Ange.

Dans la nuit du 12 au 13 avril 1204 pendant que les armées de la Quatrième croisade forçaient les fortifications et mettaient à sac Constantinople, il est couronné empereur sous le nom de « Constantin XI » par les derniers notables de la cour impériale[1]

Le chroniqueur Geoffroi de Villehardouin qui semble le tenir en haute estime ne le nomme que « L’un des meillors des Grecs qui ot non Constantins Li Ascres » ou « Costentin son frere [de Théodore Lascaris] qui ere uns des meillors Gieus de Romanie » [2].

Il passe en Asie Mineure avec son frère Théodore Lascaris où ils entreprennent de rassembler les forces byzantine hostiles à l’Empire latin de Constantinople. Il semble qu’il cède rapidement la première place à son frère qui ne sera toutefois couronné à Nicée qu’entre le 30 mars et le 5 avril 1208[3] .

Constantin Lascaris est sans doute tué ou il meurt de ses blessures après la bataille d’Adramyttion, le 19 mars 1205 perdue devant l’armée rassemblée par Henri de Hainaut le frère de l’empereur latin Baudouin Ier car il disparaît de la documentation après cette date[4]. Son frère assure sa succession et il sera le véritable fondateur de l’Empire de Nicée.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Venance Grumel Traité d’Études Byzantines I « La Chronologie »,p.359
  2. Geoffroi de Villehardouin La Conquête de Constantinople, chapitre XXXIV p.119
  3. Venance Grumel, op.cit., p.359
  4. Robert Guilland Études Byzantines p.13 & Geoffroi de Villehardouin, op.cit, chapitre LXXI p.154-155

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Venance Grumel Traité d’Études Byzantines I « La chronologie » P.U.F Paris 1958.
  • Robert Guilland Études Byzantines P.U.F Paris 1959 « La destiné des empereurs de Byzance » p.1-32.
  • Geoffroi de Villehardouin La conquête de Constantinople, dans « Historiens et Chroniqueurs du Moyen Age », Bibliothèque de la Pléiade, Gallimard Paris 1952.

Liens internes[modifier | modifier le code]