Zoé Porphyrogénète

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Zoé
Impératrice byzantine
Image illustrative de l'article Zoé Porphyrogénète
Zoé, mosaïque de Sainte-Sophie.
Règne
15 novembre 1028 - juin 1050
&&&&&&&&&&&0786821 ans, 6 mois et 16 jours
Période Macédonienne
Précédé par Constantin VIII
Co-empereur Romain III Argyre (1028-1034)
Michel IV le Paphlagonien (1034-1041)
Michel V le Calfat (1041-1042)
Constantin IX Monomaque (1042-1055)
Suivi de Constantin IX Monomaque
Biographie
Naissance v. 978
Décès Juin 1050 (~72 ans)
(Constantinople)
Père Constantin VIII
Mère Hélène
Époux Romain III Argyre
Michel IV le Paphlagonien
Constantin IX Monomaque
Liste des empereurs byzantins

Zoé la Porphyrogénète (en grec Ζωή ; née vers 978, morte en juin 1050) est impératrice byzantine de 1028 à 1050 ; elle est une fille de Constantin VIII.

Biographie[modifier | modifier le code]

Zoé est née sous le règne de son oncle Basile II. Psellos, le grand intellectuel du siècle, la décrit comme petite et grassouillette, mais blonde et d'une peau très blanche ; « aucune partie de son corps ne portait aucune ride, mais toute sa chair était lisse, ferme et tendue. ». Zoé est fiancée en 1002 à Otton III, empereur germanique. Elle débarque alors en Italie pour apprendre la mort de son fiancé juste avant le mariage. En 1028, son père se meurt et décide, pour garder la couronne dans la famille, de marier Zoé à un parent, Romain Argyre, en dépit des interdits canoniques, car c'est déjà un homme marié.

Elle règne avec sa sœur Théodora à la mort de son père, puis l'exile avec l'aide de son mari, Romain III. Son mariage avec ce vieil homme ne lui donne pas d'héritier. Elle le fait assassiner par un valet de Romain III, qui est en fait son amant, et le proclame empereur sous le nom de Michel IV en 1034. Cette attitude choque une partie de la cour. Quand Romain III, malade, décède au cours d'un bain, la rumeur court que l'impératrice a accéléré la mort de son époux en le faisant noyer.

Elle adopte le neveu de Michel IV, Michel le Calfat, qui devient empereur sous le nom de Michel V à la mort de son oncle.

Zoé est populaire dans la capitale, car elle se montre généreuse, distribuant libéralement, voire dilapidant une partie de l'immense trésor laissé par son oncle : « elle avait la main prodigue et capable d'épuiser le jour même une mer épaisse de poudre d'or ».

Michel V souhaite se défaire de l'influence de Zoé et tente de l'enfermer dans un couvent, mais cela provoque une révolte populaire à Constantinople en 1042, en raison de l'attachement du peuple à la dynastie macédonienne. La foule délivre l'impératrice Théodora, enfermée dans un monastère, et fait aveugler Michel V. Les deux sœurs vont régner ensemble trois mois, jusqu'à ce que Zoé décide de se remarier avec Constantin IX Monomaque, issu d'une vieille famille de la capitale. Elle règne avec lui jusqu'à sa mort en 1050. La puissance du sentiment légitime du peuple se reporte sur sa sœur, qui exerce seule le pouvoir à la mort de Constantin IX en 1055.

Article connexe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :