Dynastie isaurienne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La dynastie isaurienne règne sur Constantinople et sur l'Empire byzantin de 717 à 802. Elle est fondée par Léon l'Isaurien, ainsi nommé en raison de ses origines syriennes et qui devient basileus de Byzance sous le nom de Léon III.

Le règne des Isauriens est marqué non seulement par la réorganisation de l'empire mais aussi par la politique de l'iconoclasme, engagée par Léon III et poursuivie de façon véhémente par son fils et successeur Constantin V. Elle s'achèvera « en quenouille » avec l'avènement d'Irène l'Athénienne, épouse de Léon IV le Khazar qui détrône et fait aveugler son propre fils, Constantin VI.

Irène sera à son tour détrônée en 802 par Nicéphore Ier le logothète.

La dynastie isaurienne connaîtra cependant une perpétuation indirecte dans la dynastie amorienne, par le mariage de Michel II l'Amorien avec Euphrosyne, fille de Constantin VI et de Marie d'Arménie.

La dynastie isaurienne est représentée par :

  • Léon III l'Isaurien (717-741)
  • Constantin V le Copronyme ou le Caballinos (741-775)
  • Léon IV le Khazar (775-780)
  • Constantin VI (780-797)
  • Irène, veuve de Léon IV (797-802).