Romain II

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Romain II
Empereur byzantin
Image illustrative de l'article Romain II
Solidus représentant Constantin VII et Romain II
Règne
-
&&&&&&&&&&&012223 ans, 4 mois et 6 jours
Période Macédonien
Précédé par Constantin VII Porphyrogénète
Suivi de Nicéphore II Phocas
Biographie
Naissance 939
Décès (24 ans)
(Constantinople)
Père Constantin VII Porphyrogénète
Mère Hélène Lécapène
Épouse Eudoxie
Théophano
Descendance Basile II
Constantin VIII
Anne
Liste des empereurs byzantins

Romain II (en grec Ρωμανός Β΄, Rōmanos II ; né en 939, mort le ), fils de Constantin VII et d'Hélène Lécapène, est un empereur byzantin ayant régné de 959 à 963.

Vie[modifier | modifier le code]

Né dans la pourpre à l'instar de son père, les historiens affirment qu'il possède son charme et ses manières.

Il épouse d'abord en 944 Eudoxie (née en 929, morte en 949), qui semble être une des filles illégitimes d'Hugues d'Arles.

Veuf, il dédaigne la fiancée choisie par son père pour épouser la fille d'un aubergiste du Péloponnèse, Théophano[1]. Née en 941, celle-ci prend un important ascendant sur Romain et commence son règne en écartant sa belle-mère, reléguée dans une aile du Palais Sacré, et ses belles-sœurs, contraintes de prendre le voile.

Sous l'influence de sa femme, Romain confie à Joseph Bringas les fonctions de chambellan, lui conférant ainsi le pouvoir de diriger les affaires.

Mort de Romain II, manuscrit Skylitzès.

Dès son avènement le , il organise une ambitieuse expédition militaire en Crète à laquelle participent des mercenaires russes et varègues et dont il confie le commandement à Nicéphore Phocas, futur empereur Nicéphore II Phocas. La flotte prend la mer en juin 960 et les Byzantins occupent Candie le 7 mars 961.

Pendant ce temps, Léon Phocas, commandant de l'armée de l'Est, doit faire face à l'émir de Mossoul, Ali Sayf al-Dawla qui, en 944, s'est emparé d'Alep. En novembre 960, Léon parvient à décimer l'armée arabe en l'attirant dans un défilé rocheux et en la faisant écraser sous les rochers.

À partir de 962 l'armée byzantine, dirigée par les frères Phocas, reprend de nombreuses villes de Cilicie puis finalement Alep.

Romain II meurt subitement le à Constantinople et la rumeur accuse immédiatement l'impératrice Théophano de l'avoir empoisonné, sans véritable preuves.

Descendants[modifier | modifier le code]

Il laisse trois enfants :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. C'est en tout cas ce que raconte le chroniqueur Jean Skylitzès plus d'un siècle après. En réalité, elle appartenait très probablement à la famille des Kratêroi, connue dans les documents depuis le début du IXe siècle (avec au moins deux personnages nommés « Léon Kratêros » qui furent stratèges des Anatoliques au IXe siècle).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Jean Skylitzès, Empereurs de Constantinople, « Synopsis Historiôn » traduit par Bernard Flusin et annoté pat Jean-Claude Cheynet, éditions P. Lethilleux, Paris, 2003 (ISBN 2283604591), « Romain le Jeune », p. 209-213.
  • John Julius Norwich (trad. Dominique Peters), Histoire de Byzance (330-1453), Paris, Librairie Académique Perrin,‎ 1998 (1re éd. 1999) [détail des éditions] (ISBN 2-262-01333-0).