Ethéry Pagava

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ethery Pagava

Description de cette image, également commentée ci-après

Ethery Pagava

Activité principale Ballerine (étoile)
Chorégraphe
Style Ballet
Ascendants Noe Jordania, (homme politique géorgien), Asmath Jordania (poètesse), (Levan Pagava),journaliste et homme politique
Conjoint Jacques Douai (1920-2004) (chanteur compositeur, animateur culturel, directeur de théâtre)
Famille Redjeb Jordania (compositeur)

Ethery Pagava (née à Paris le 13 mars 1932) est une danseuse étoile et chorégraphe d'origine géorgienne. Elle est la petite fille de Noe Jordania, président de la Première République géorgienne et principal artisan de l'indépendance de la Géorgie en 1918.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfant prodige de la danse, formée par la grande Lioubov Egorova (étoile du Théâtre Mariinsky, interprète privilégiée de Marius Petipa), Ethery Pagava débute sa carrière d’emblée comme soliste des Ballets des Champs-Élysées, à l’âge de 12 ans. Roland Petit lui confie les rôles de la petite acrobate dans les Forains, et de Ganymède dans Les amours de Jupiter, qui déchaîneront l’enthousiasme des balletomanes.

Elle devient danseuse étoile à 15 ans, engagée par le célèbre Grand Ballet du Marquis de Cuevas. Elle est donc la plus jeune danseuse étoile de l'histoire de la Danse.

Ethery Pagava marquera à jamais des ballets comme Roméo et Juliette de Serge Lifar ou Tragédie à Vérone de George Skibine, sans oublier Tristan Fou (argument et décors de Salvador Dalí) où elle intègre parfaitement l’esthétique visionnaire du peintre.

Elle y danse les grands rôles du répertoire et crée les chorégraphies de Serge Lifar, George Balanchine, Léonide Massine, Bronislava Nijinska, etc.

De son interprétation de la Somnambule de Balanchine, Irène Lidova, critique des critiques, écrira : « J’ai vu plusieurs grandes ballerines interpréter ce rôle, mais aucune d’elles n’atteignit la magie que dégageait Pagava ».

Elle se produit ensuite en étoile invitée à la Scala de Milan, avec le Ballet du XXe siècle de Maurice Béjart, en ex-URSS, en Géorgie avec le célèbre danseur géorgien Vakhtang Chabukiani, au Het Nationale Ballet d’Amsterdam et crée L'Atlantide de Pierre Benoit, opéra d’Henri Tomasi qui lui confie le rôle d’Antinéa.

De New York au Caire, de Rio à Londres, d’Edimbourg à Madrid, de Venise à Lisbonne, dee Moscou à Paris, Ethery Pagava est unanimement saluée par la critique et la ferveur du public.

Devenue chorégraphe, elle crée Parole, commande du Het National Ballet et la Nuit avec les danseurs de l’Opéra de Paris au Théâtre des Champs-Élysées.

Elle décide alors de fonder sa propre compagnie, les Ballets Ethery-Pagava, et crée de nouvelles chorégraphies à la Maison de Radio France, à l’Espace Cardin, au Théâtre national de Chaillot, au Carré Silvia-Monfort, au Centre Beaubourg Georges Pompidou. Le Musée d'art moderne de la ville de Paris lui demande de créer Miró, ballet en hommage au peintre pour son 84e anniversaire.

Elle représente la danse au sein de l’Éducation artistique, aux côtés du compositeur Iannis Xenakis, du peintre Georges Mathieu et du cinéaste François Reichenbach.

Toujours prête à innover, elle s’engage dans des voies expérimentales avec « Théâtre, Musique, Danse dans la Ville » (Mairie de Paris) parrainée par Jean-Louis Barrault, et présente sa Compagnie sur des scènes érigées dans les gares, sur les ponts (Les Fêtes du Pont Neuf), dans les jardins de la capitale, attirant un large public qui découvre, pour la première fois, la danse en direct. Dans le même esprit, elle est l’une des premières à mener une action de sensibilisation à la danse pour le jeune public et crée avec son mari, le chanteur compositeur Jacques Douai surnommé « le troubadour des temps modernes », le Théâtre du Jardin pour l’Enfance et la Jeunesse où, pendant 20 ans, ils présenteront à 300.000 enfants de tous milieux sociaux, des spectacles artistiques de haut niveau, avec souvent un prolongement pédagogique en classe.

Le rayonnement d’Ethery Pagava et de ses ballets dépasse les frontières nationales. Invitée régulièrement à participer à des festivals internationaux et à des spectacles de prestige, elle poursuit son activité de chorégraphe et transmet son art lors de classes de maître.

Liens externes[modifier | modifier le code]