Michel Fokine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cyrillic letter Dzhe.svg Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.

Michel Fokine

Description de cette image, également commentée ci-après

Michel Fokine dans Paquita, 1905

Nom de naissance Mikhaïl Mikhaïlovitch Fokine
Naissance 23 avril 1880
Saint-Pétersbourg, Russie
Décès 22 août 1942 (à 62 ans)
New York, États-Unis
Activité principale Maître de ballet
Chorégraphe
Danseur
Lieux d'activité Saint-Pétersbourg, Paris, Monte-Carlo, New York
Années d'activité 1898-1942
Maîtres Platon Karsavine
Pavel Gerdt
Nicolas Legat
Conjoint Vera Antonova

Œuvres principales

Petrouchka
Les Sylphides Shéhérazade
La Mort du cygne
Le Spectre de la rose

Michel Fokine (en russe : Михаил Михайлович Фокин, Mikhaïl Mikhaïlovitch Fokine) est un danseur et chorégraphe russe né à Saint-Pétersbourg le 23 avril (11 avril) 1880 et mort à New York le 22 août 1942.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études à l'école de danse de sa ville natale avec Platon Karsavine (le père de Tamara Karsavina), Pavel Gerdt et Nicolas Legat, il est engagé au Théâtre Mariinsky en 1898 et nommé premier danseur et maître de ballet en 1904. En 1905, il épouse la danseuse Vera Antonova, qui sera sa partenaire principale tout au long de sa carrière.

Il est chorégraphe des Ballets russes de Serge de Diaghilev de 1909 à 1923[1]. Quittant définitivement la Russie en 1918, Fokine travaille en France, en Grande-Bretagne et en Scandinavie, où il a pour élève Jean Börlin au Ballet royal danois[2].

Après avoir ouvert une école de danse à New York en 1921, il retourne régulièrement aux États-Unis et s'y installe en 1923. Il revient en Europe en tournée, travaille pour Ida Rubinstein, les Ballets de Monte-Carlo et les Ballets russes du colonel de Basil[3].

Il est le corédacteur, avec Maurice Ravel, de l'argument du ballet Daphnis et Chloé, créé en 1912.

Entre 1905 et sa mort, il créera une soixantaine de ballets.

Principaux ballets[modifier | modifier le code]

À Saint-Pétersbourg
  • 1905 : Acis et Galatée et La Mort du cygne, pour Anna Pavlova
  • 1906 : Le Vol des papillons, Sevillana, Le Songe d'une nuit d'été d'après Marius Petipa, La Vigne et Czardas
  • 1907 : Eunice, Chopiniana et Le Pavillon d'Armide
  • 1908 : La Nuit de Terpsichore, Nuit d'Égypte, Bal poudré, Les Quatre Saisons et la Danse des sept voiles
  • 1910 : Bacchanale, Carnaval, Danse siamoise et Kobold
  • 1912 : Papillon et Islamé
  • 1915 : Le Rêve, Francesca da Rimini, Stenka Razin et Eros
  • 1916 : Andantino, Khaitarma, Princesse Avriza et L'Apprenti sorcier
  • 1917 : Abrek
Pour les Ballets russes
À Stockholm
  • 1918 : Les Quatre Saisons
  • 1921 : Le Rêve de la marquise
  • 1922 : The Adventures of Harlequin
  • 1924 : Les Elfes
  • 1925 : The Immortal Pierrot
  • 1942 : Russian Soldier
À New York
  • 1920 : Mecca
  • 1921 : Le Rêve de la marquise, Shaitan et Russian Toys
  • 1922 : The Adventures of Harlequin, Voices of Spring, Chinese Dance et Humoresque and Polka
  • 1923 : Frolicking Gods, Farljandio, Santa Claus et La Nuit ensorcelée
  • 1924 : Olé Toro, Medusa et Les Elfes
  • 1925 : The Immortal Pierrot
  • 1928 : South Island Sea Dance
À Paris
  • 1934 : Diane de Poitiers
  • 1935 : La Valse
À Monte-Carlo
  • 1936 : L'Épreuve d'amour

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Lincoln Kirstein, Fokine, London, British-continental press ltd., 1934.
  • Michel Fokine, Memoirs of a ballet master, Boston, Little, Brown, 1961.
  • Dawn Lille Horwitz, Michel Fokine, Boston, MA : Twayne Publishers, 1985.
  • Cyril W Beaumont, Michel Fokine & his ballets, New York, Dance Horizons ; London : Distributed by Dance Books, 1981.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Article de l'Encyclopédie Larousse
  2. Article de l'Encyclopédie Universalis
  3. Article sur Soirée Fokine - Dansomanie

Liens externes[modifier | modifier le code]