Roméo et Juliette (Tchaïkovski)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Roméo et Juliette (homonymie).
Roméo et Juliette
Ромео и Джульетта
Genre Ouverture fantaisie
Musique Piotr Ilitch Tchaïkovski
Sources littéraires Roméo et Juliette, tragédie de William Shakespeare
Durée approximative env. 20 min
Dates de composition 1869
Création 16 mars 1870
Moscou


Roméo et Juliette (Romeo i Dzhul'etta) est une ouverture fantaisie composé par Piotr Ilitch Tchaïkovski en 1869 d’après le drame de Shakespeare.

Orchestration[modifier | modifier le code]

Instrumentation de Roméo et Juliette
Bois
1 piccolo, 2 flûtes, 2 hautbois, 1 cor anglais (seulement les versions de 1870 et de 1880), 2 clarinettes (en la), 2 bassons
Cuivres
4 cors (en fa), 2 trompettes (en mi), 3 trombones (2 ténors et 1 basse), 1 tuba
Percussions
timbales, cymbales, grosse caisse
Cordes
harpe, premiers violons, seconds violons, altos, violoncelles, contrebasses

Composition[modifier | modifier le code]

La composition s’étend entre octobre et novembre 1869, mais la partition fut révisée une première fois entre juillet et septembre 1870 et à nouveau en août 1880.

Les premières représentations de la version de 1869 eurent lieu à Moscou, le 4 / 16 mars 1870, sous la direction de Nikolaï Rubinstein. La version de 1870 fut représentée pour la première fois à Saint-Pétersbourg, le 5/17 février 1872, sous la direction d'Eduard Nápravník et celle de 1880 à Tiflis (Tbilissi) le 19 avril/1er mai 1886 sous la direction de Mikhail Ippolitov-Ivanov. C'est la première œuvre du compositeur jouée hors des frontières de la Russie en 1870[1]

La partition est dédiée à Mili Balakirev qui lui avait suggéré de composer un poème symphonique sur ce thème[1]. Son exécution dure environ 20 minutes (versions de 1870 et 1880) ou 17 minutes (version de 1869). Aujourd'hui, la version de 1880 est celle que l'on joue habituellement.

L’œuvre fut un franc succès dès sa création et le compositeur lui-même, habituellement très critique vis-à-vis de ses œuvres, n’hésita pas à dire que c’était une de ses plus belles partitions.

L'ouverture fantaisie de Roméo et Juliette possède deux grand thèmes musicaux : d'une part la discorde et la haine opposant les Capulet aux Montaigu (thème principal) et d'autre part l'amour (thème secondaire). Ces deux mélodies sont ponctuées par le thème de la mort. Le thème de l'amour est subdivisé en deux parties : la première représente Roméo qui symbolise la passion et le second Juliette qui symbolise la tendresse.

Remarque[modifier | modifier le code]

En 1881, Tchaïkovski esquisse un opéra basé sur la pièce de Shakespeare en utilisant les thèmes de l’ouverture-fantaisie. Ce projet n’aboutira malheureusement jamais.

Enregistrements[modifier | modifier le code]

Cette œuvre a été enregistrée de multiples fois (plus de 70) mais concerne quasi exclusivement la version finale. Le premier en date est celui de Leopold Stokowski à la tête de l'Orchestre de Philadelphie, datant de 1929. Seul, Geoffrey Simon dirigeant l'Orchestre symphonique de Londres a enregistré la version initiale de 1869[2].

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Nina Berberova, Tchaïkovski, Actes Sud 1987, p. 81-82
  2. Friédércih S, Ecoute comparée : Roméo et Juliette de Tchaïkovski, Classica-Repertoire, avril 2008, p 66-69