A.-M. Julien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

A.-M. Julien, de son vrai nom Aman-Julien Maistre, est un comédien, chanteur et directeur de théâtre français né le 24 juillet 1903 à Toulon (Var) et mort le 15 janvier 2001 à Millau (Aveyron).

Il est le père du comédien François Maistre.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il intègre la troupe des Copiaus créée par Jacques Copeau dans les années 1920 et qui devient en 1929 la Compagnie des Quinze (1930-1932) lors de son installation au théâtre du Vieux-Colombier. C'est au sein de ce groupe qu'il fait la connaissance d'un comédien, chanteur et compositeur suisse Jean Villard, dit Gilles, avec lequel il va créer un duo vocal de 1932 à 1939, sous le nom de Gilles et Julien, qui va rencontrer un immense succès.

De 1947 à 1966, il dirige le théâtre Sarah-Bernhardt, où il fonde en 1954 le Festival d'Art dramatique de Paris (rebaptisé en 1957 « théâtre des Nations »), grâce auquel il fait entre autres découvrir au public parisien le Berliner Ensemble de Bertolt Brecht et le Piccolo Teatro di Milano de Giorgio Strehler.

De 1959 à 1962, il est également administrateur de la Réunion des théâtres lyriques nationaux (RTLN), qui regroupe l'Opéra de Paris et de l'Opéra-Comique.

Théâtre[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Discographie sélective[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]