Lecteur (université)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lecteur.

Un lecteur est un enseignant assurant des fonctions dans l'enseignement supérieur. Ce titre correspond à des réalités hétérogènes selon les pays.

Le lecteur dans le système anglo-saxon[modifier | modifier le code]

Le titre correspondant à un poste inférieur à celui du tenant d'une chaire dans les universités médiévales mais encore en vigueur dans certaines universités européennes.

Le titre est surtout employé dans les pays anglo-saxons (lecturer), ce titre ne doit pas être confondu avec le reader des pays anglo-saxons qui désigne un poste plus élevé équivalent à celui de professeur assistant mais avec une tenure. Il correspond approximativement au titre de maître de conférences en France. Le titre de senior lecturer équivaut à celui de professeur associé.

Le lecteur en France[modifier | modifier le code]

Dans les universités françaises, le titre de lecteur correspond actuellement à un enseignant de langue étrangère ayant un niveau d'études minimum de bac+4 qui enseigne sa langue maternelle, ou dans sa langue maternelle, et qui n'a pas d'obligation de recherche[1].

Les lecteurs peuvent être proposés par les autorités de leur pays d'origine dans le cadre d'un programme bilatéral d'échanges[1].

Le lecteur dans d'autres pays[modifier | modifier le code]

Dans d'autres pays, notamment en Europe centrale et orientale et particulièrement en Pologne[2], un lecteur est un enseignant de langue vivante étrangère qui travaille dans tout type d'établissement (enseignement supérieur, école de langue publique ou commerciale, etc.).

Notes et références[modifier | modifier le code]