Dolma (plat)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dolma.
Dolmas

Le dolma (en arménien : տոլմա (tolma), azéri : dolma, géorgien : ტოლმა (tolma), grec : ντολμάς (dolmás) ou ντολμαδάκι (dolmadáki), persan : دلمه (dolmeh), Arabe: دوُلما (dolma), turc : (dolma), kurde : (dolme)) est une recette typique de la cuisine du Moyen-Orient à base de feuilles de vigne (ou bien de courgettes, d'aubergines, de tomate, de choux...), de viande de mouton hachée, de riz et d'épices.

Le dolma est très répandu en Algérie, en Arménie, en Azerbaïdjan, en Bulgarie, à Chypre, en Géorgie, en Grèce, Jordanie, en Ouzbékistan, en Roumanie, en Turquie et au reste du Moyen-Orient. On peut aussi le préparer avec des feuilles de la ronce commune, appelée aussi le mûrier sauvage. La dolma est également préparée dans le Nord du Maroc, plus précisément dans les régions de Tétouan et de Ksar El Kébir[1].

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le mot dolma vient du verbe turc dolmak qui signifie « se remplir ».

Préparation et consommation[modifier | modifier le code]

Les feuilles de vigne ou les légumes sont fourrés avec un mélange de viande hachée et de riz cru, puis roulés en forme de petit cigare. On les dispose ensuite dans une grande casserole en les arrosant d'eau et d'un peu d'huile. Puis on cuit pendant une dizaine de minutes.

Les Sarmale (nom donné au dolma en Roumanie) est l'un des plats traditionnels roumains. Il se cuisine soit à l'aide de feuilles de chou, soit avec des feuilles de vigne et est composé de viande hachée (porc, bœuf), légumes, aneth et est souvent servi avec de la crème fraîche.

En Algérie, le dolma est fait à base de courgettes, pommes de terre, de tomate, de poivron, d'artichauts et de choux farcis de viande.

On peut les manger froids, natures, marinés dans l'huile d'olive, avec du citron ou servis chaud avec du yoghourt. Ce plat est la plupart du temps servi comme entrée.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fatima R'houni. Fan ttabkh almaghribi attitwani al assil. Tétouan, 1979.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]