Cuisine marocaine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tajine aux légumes servi dans le plat traditionnel de cuisson.

La cuisine marocaine est une cuisine méditerranéenne caractérisée par sa variété de plats issus principalement des traditions arabes, berbères ou juives, utilisant de nombreuses épices, et par ses pâtisseries à base d'amandes et de miel. Elle a des traits communs avec les cuisines des autres régions d'Afrique du Nord, tout en conservant une originalité culturelle unique. La gastronomie marocaine est chaque année classée dans le top 3 mondial[réf. nécessaire].

Description[modifier | modifier le code]

Couscous marocain.
Blanc de poulet aux amandes

La cuisine marocaine a subi de multiples influences  : la cuisine berbère (la majorité des plats), la cuisine arabe (dont certaines recettes remonteraient à l'époque des Abbassides[réf. nécessaire]), la cuisine morisque pour les ragouts, tajines et le mélange sucré-salé[réf. nécessaire]. On note également une influence des cuisines d'Afrique subsaharienne, de la cuisine dite "juive" et des cultures culinaires venant de pays d'Asie du sud comme l'Inde[réf. nécessaire].

Elle se caractérise par une très grande diversité de plats : couscous très variés, innombrables tajines, très différents de ceux de Tunisie, pastilla à base de pâte feuilletée fourrée à la viande originaire d'Andalousie, au poisson ou autre, méchoui très populaire, briouats, petits feuilletés triangulaires fourrés à la viande ou au poisson, pour les plus connus. Il existe, par ailleurs, bien d'autres plats souvent connus des seuls Marocains : le tajine mrouzia, la tangia marrakchie typique de la région de Marrakech, la harira (soupe de la rupture du jeûne du ramadan), le baddaz, la tagoula (bouillie de farine d'orge), la seffa, la salade marocaine ou encore la salade d'orange parfumée à la cannelle. Les Marocains consomment beaucoup de plats à base de lentille (al adass), de pois cassés, la bessara sorte de soupe de fèves sèches, ou de haricots blancs (loubia) ou rouges.

Le poisson est aussi très consommé dans un pays où les côtes maritimes sont les plus longues du monde arabe. Les sardines grillées accompagnées de sauce piquante connaissent un franc succès lors des journées d'été à la plage.

Outre tous ces plats, les Marocains petit-déjeunent avec des mssemen (sorte de galette fabriquée avec du blé ou du tahin et très grasse), la harcha qui porte bien son nom (elle signifie rêche) préparée elle aussi avec de la semoule de blé, le meloui plus flexible et moins compact que la mssemen lui aussi préparé avec du tahin, les baghrirs que les Marocains dégustent avec du miel, du beurre ou du smen ou encore du fromage frais (jebban).

Le pain marocain est caractéristique (rond et épais) et très différent d'une ville à l'autre, tant par sa préparation (les mkhemrats à base de tahin sont préparées différemment du pain traditionnel) que par les ingrédients (l'orge ou la farine de mais peuvent entrer dans la composition).

Il existe aussi beaucoup de recettes régionales et chaque lieu a sa variété de menthe pour préparer le thé à la menthe. Plus sucré au nord du pays (comme à Tanger) et plus parfumé au sud (comme à Marrakech). Il peut également être parfumé d'une région à l'autre ( comme le safran).

La pâtisserie marocaine est également très variée.[réf. nécessaire]

Condiments et épices[modifier | modifier le code]

Couscous aux légumes (Maroc)

Les épices jouent un rôle prépondérant dans la cuisine du Maroc. Rares sont les plats qui n'en ont pas besoin. Le safran, l'aneth, le clou de girofle, la coriandre, le gingembre, le paprika, le cumin, le poivre, le curcuma sont très utilisés tout comme le curry, l'ail ou les graines de nigelle.

L'oignon est également beaucoup utilisé surtout dans la préparation des tajines. Les herbes aromatiques sont utilisées en abondance pour rehausser le goût des mets et pour les parfumer (le persil, le romarin, l'origan, le fenouil,le thym, l'anis, les feuilles de laurier, le basilic en sont les exemples les plus connus).

Pâtisserie marocaine[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Pâtisserie marocaine.

La cuisine marocaine est riche en pâtisseries souvent à base d'amandes et de miel. Les pâtisseries sont servies lors des cérémonies officielles comme les mariages,les baptêmes ou les circoncisions mais aussi lors du Ramadan ou encore lorsque l'on reçoit des invités.

Vins et alcools du Maroc[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Viticulture au Maroc.

Le Maroc est un pays musulman, où l'alcool est officiellement prohibé pour les croyants. Cependant, dans les faits, pour une production stable d’environ 34/35 millions de bouteilles annuelles, 30 millions sont consommées sur le marché intérieur[1]. Les vignobles ne manquent pas, en raison de la présence européenne, essentiellement française et espagnole, pendant la première moitié du XXe siècle. Les principaux vins du pays sont :

AOG Guerrouane, Domaine de Sahari

La Mahia (eau-de-vie) est un alcool de figue, alcool fort titrant 40°. Le Maroc a aussi ses bières telles la Flag spécial, la Casablanca, ou la Pils, mais aussi la Heineken brassée par les Brasseries du Maroc.

Patrimoine culturel immatériel[modifier | modifier le code]

« La diète méditerranéenne » (« ensemble de savoir-faire, connaissances, pratiques et traditions »[2] qui concerne les pays méditerranéens) a été inscrite le sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l'UNESCO[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Maroc : progression de la qualité
  2. « La diète méditerranéenne se caractérise par un modèle nutritionnel qui est demeuré constant dans le temps et l’espace et dont les principaux ingrédients sont l'huile d’olive, les céréales, les fruits et légumes frais ou séchés, une proportion limitée de poisson, produits laitiers et viande, et de nombreux condiments et épices, le tout accompagné de vin ou d’infusions, toujours dans le respect des croyances de chaque communauté » La diète méditerranéenne, UNESCO
  3. La diète méditerranéenne, UNESCO


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]