Championnat du monde de Formule 1 2005

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Championnat du monde de Formule 1 2005

Généralités
Sport Formule 1
Création 1950
Organisateur(s) FIA
Édition 56e
Nombre de manches 19 Grands Prix
Site web officiel
Palmarès
Champion pilote Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso
Champion constructeur Drapeau de la France Renault F1 Team

Navigation

Le Championnat du monde de Formule 1 2005, qui compte 19 Grands Prix, est remporté par Fernando Alonso et par son écurie Renault.

Après une saison 2004 marquée par la domination sans partage de Ferrari et de son pilote septuple champion du monde, la FIA modifie considérablement les règles : un seul train de pneumatiques par course, un moteur pour deux Grands Prix sous peine d’une pénalisation de dix places sur la grille de départ et une aérodynamique des monoplaces remaniée pour limiter l’appui. La période faste de Michael Schumacher et de son écurie connaît un brutal temps d'arrêt : l'évolution de la F2004 se montre peu compétitive et la F2005 qui lui succède à partir du Grand Prix de Bahreïn n'arrive pas à exploiter ses pneus Bridgestone.

« Schumi », hors du coup pour le titre mondial, ne gagne qu'une seule fois, au Grand Prix des États-Unis à Indianapolis où Michelin demande à toutes les écuries qu'il équipe de ne pas disputer la course pour raisons de sécurité, ce qui laisse seulement les six Formule 1 chaussées Bridgestone en piste.

Alliant performance et régularité au volant de sa Renault R25 (six pole positions, sept victoires, quatorze fois sur le podium), Fernando Alonso est sacré champion du monde lors du Grand Prix du Brésil, antépénultième course la saison Il devient le premier pilote espagnol et le plus jeune de l'histoire de la discipline (24 ans et 2 mois) à remporter le titre. Son principal adversaire durant la saison est Kimi Räikkönen, qui remporte également sept victoires et monte douze fois sur le podium avec sa McLaren MP4-20-Mercedes pour terminer vice-champion du monde à 21 points. Son coéquipier Juan Pablo Montoya s'impose pour les trois dernières fois de sa carrière.

Avec l'aide de Giancarlo Fisichella (une victoire, trois podiums, onze fois dans les points), Renault obtient son premier titre des constructeurs en tant qu'écurie complète, devançant finalement McLaren de neuf points grâce à la victoire d'Alonso et à la quatrième place de Fisichella à l'arrivée du dix-neuvième et dernier Grand Prix de la saison à Shanghai

Repères[modifier | modifier le code]

Pilotes[modifier | modifier le code]

Débuts en tant que pilote-titulaire :

Transferts :

Retraits :

Transferts en cours de saison :

Retours en cours de saison :

Écuries[modifier | modifier le code]

Faits marquants de la saison[modifier | modifier le code]

  • États-Unis: seulement 6 voitures au départ. Toutes les équipes utilisant les pneus Michelin ayant refusé de prendre le départ, pour des raisons de sécurité.
  • Disqualification et suspension des BAR-Honda: Les BAR-Honda ont été disqualifiées du Grand Prix de Saint Marin pour réservoir non conforme, puis ont été suspendues pour deux courses.
  • Pour la première fois de l'histoire de la Formule 1, il n'y a eu aucun abandon à déplorer au Grand Prix d'Italie : les 20 voitures ont pu toutes rallier l'arrivée malgré un accrochage bénin au 1er virage

Règlement sportif : les nouveautés[modifier | modifier le code]

  • Essais libres pour toutes les écuries le samedi de 09h00 à 09h45 et de 10h15 à 11h00.
  • Samedi à 13h00 : séance d'essais préqualificatifs servant à établir l'ordre d'entrée en piste des pilotes lors de la séance de qualification du dimanche. Les pilotes s'élancent un à un, dans l'ordre d'arrivée de la course précédente, pour une série de trois tours (lancement depuis les stands, chronométrage sur un tour de piste lancé et décélération pour retour aux stands).
  • Dimanche de 10h00 à 11h00 : séance d'essais qualificatifs. Les pilotes s'élancent un à un, dans l'ordre inverse de la séance de préqualification du samedi (le pilote le plus rapide en PQ s'élance en dernier en Q), pour une série de trois tours (lancement depuis les stands, chronométrage sur un tour de piste lancé et décélération pour retour aux stands).
  • Le moteur monté sur la monoplace devra être capable d'effectuer 2 Grand Prix dans leur intégralité (essais, qualifications et course). Si le moteur doit être changé, le pilote écopera d'une pénalité de 10 places sur la grille de départ.
  • À l'exception des quatre écuries classées en tête du championnat écoulé, toutes les équipes peuvent aligner une troisième monoplace lors des essais libres du vendredi sous réserve que le pilote d'essais n'ait pas disputé plus de 6 Grand Prix au cours des deux saisons écoulées.
  • Le pilote doit prendre le départ du Grand Prix avec les pneus utilisés lors de la séance de qualification.
  • Il est désormais interdit, sauf pour des raisons impératives de sécurité laissées au jugement des commissaires, de changer de pneumatiques en course.
  • Les ravitaillements en carburant entre les essais qualificatifs et la course sont interdits.

Règlement technique : les nouveautés[modifier | modifier le code]

  • Moteur unique pour toute la durée de 2 week-end de course.
  • Aileron arrière avancé de 150 mm par rapport à l'axe des roues.
  • Hauteur de l'aileron avant (hors zone centrale de 50 cm de largeur) réhaussé à 15 cm du sol au lieu de 10 cm.
  • Hauteur du diffuseur latéral limitée à 125 mm.
  • Plancher de la monoplace devant s'arrêter à 400 mm de l'axe des roues arrières (et non plus à la limite des roues).
  • Le plancher arrière doit avoir un évidement de 200 mm dans la zone reconsidérée.
  • Augmentation de la taille du capot moteur.

Pilotes et monoplaces[modifier | modifier le code]

Pilotes et monoplaces de la saison 2005
Écurie Constructeur Châssis Moteur Pneus no  Pilotes Troisièmes pilotes Pilotes d'essais
Drapeau de l'Italie Scuderia Ferrari Marlboro Ferrari F2004M
F2005
Ferrari 055 V10 B 1 Drapeau de l'Allemagne Michael Schumacher Drapeau de l'Italie Luca Badoer
Drapeau de l'Espagne Marc Gené
Drapeau de l'Italie Andrea Bertolini
2 Drapeau du Brésil Rubens Barrichello
Drapeau du Royaume-Uni Lucky Strike BAR Honda BAR 007 Honda RA 005 V10 M 3 Drapeau du Royaume-Uni Jenson Button Drapeau du Royaume-Uni Anthony Davidson
Drapeau du Brésil Enrique Bernoldi
Drapeau du Royaume-Uni Adam Carroll
Drapeau du Brésil Tony Kanaan
Drapeau de l'Afrique du Sud Alan van der Merwe
4 Drapeau du Japon Takuma Satō
Drapeau du Royaume-Uni Anthony Davidson
Drapeau de la France Mild Seven Renault F1 Team Renault R25 Renault RS25 V10 M 5 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Drapeau de la France Franck Montagny
Drapeau du Brésil Lucas di Grassi
Drapeau de la Pologne Robert Kubica
Drapeau de la Suisse Giorgio Mondini
6 Drapeau de l'Italie Giancarlo Fisichella
Drapeau du Royaume-Uni BMW Williams F1 Team Williams FW27 BMW P84-5 V10 M 7 Drapeau de l'Australie Mark Webber Drapeau du Brésil Antônio Pizzonia
Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg
Drapeau du Royaume-Uni Andy Priaulx
Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel
Drapeau de la Nouvelle-Zélande Scott Dixon
8 Drapeau de l'Allemagne Nick Heidfeld
Drapeau du Brésil Antônio Pizzonia
Drapeau du Royaume-Uni Team McLaren Mercedes McLaren MP4-20 Mercedes F0110 R V10 M 9 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Drapeau de l'Espagne Pedro de la Rosa
Drapeau de l'Autriche Alexander Wurz
Drapeau de l'Espagne Pedro de la Rosa
Drapeau de l'Autriche Alexander Wurz
Drapeau du Royaume-Uni Gary Paffett
Drapeau du Royaume-Uni Darren Turner
10 Drapeau de la Colombie Juan Pablo Montoya
Drapeau de l'Espagne Pedro de la Rosa
Drapeau de l'Autriche Alexander Wurz
Drapeau de la Suisse Sauber Petronas Sauber C24 Petronas 05A V10 M 11 Drapeau du Canada Jacques Villeneuve Drapeau de la Suisse Neel Jani
12 Drapeau du Brésil Felipe Massa
Drapeau du Royaume-Uni Red Bull Racing Red Bull RB1 Cosworth CRL-3 V10 M 14 Drapeau du Royaume-Uni David Coulthard Drapeau de l'Autriche Christian Klien
Drapeau de l'Italie Vitantonio Liuzzi
Drapeau des États-Unis Scott Speed
Drapeau des États-Unis Scott Speed
Drapeau de la Suisse Neel Jani
15 Drapeau de l'Autriche Christian Klien
Drapeau de l'Italie Vitantonio Liuzzi
Drapeau du Japon Panasonic Toyota Racing Toyota TF105 Toyota RVX-05 V10 M 16 Drapeau de l'Allemagne Ralf Schumacher Drapeau du Brésil Ricardo Zonta
Drapeau de la France Olivier Panis
Drapeau de la France Olivier Panis
Drapeau de l'Australie Ryan Briscoe
Drapeau de la France Franck Perera
Drapeau de l'Espagne Borja García
Drapeau du Brésil Ricardo Zonta
17 Drapeau de l'Italie Jarno Trulli
Drapeau de l'Irlande Jordan Grand Prix Jordan EJ15
EJ15B
Toyota RVX-05 V10 B 18 Drapeau du Portugal Tiago Monteiro Drapeau des Pays-Bas Robert Doornbos
Drapeau de la France Franck Montagny
Drapeau du Danemark Nicolas Kiesa
Drapeau du Japon Sakon Yamamoto
Drapeau des Pays-Bas Nicky Pastorelli
Drapeau du Mexique Mario Domínguez
19 Drapeau de l'Inde Narain Karthikeyan
Drapeau de l'Italie Minardi F1 Team Minardi PS04B
PS05
Cosworth CRL-3 V10 B 20 Drapeau de l'Autriche Patrick Friesacher Drapeau de l'Italie Enrico Toccacelo
Drapeau d’Israël Chanoch Nissany
Drapeau d’Israël Chanoch Nissany
Drapeau de l'Uruguay Juan Caceres
Drapeau de l'Espagne Roldán Rodríguez
Drapeau de l'Italie Luca Filippi
Drapeau des Pays-Bas Robert Doornbos
21 Drapeau des Pays-Bas Christijan Albers

Grands Prix de la saison 2005[modifier | modifier le code]

La Fédération internationale de l'automobile publie, le 17 décembre 2004, le calendrier officiel de la saison 2005 qui comporte 19 Grands Prix[1].

Calendrier des Grands Prix de la saison 2005
no  Date Grand Prix Lieu Vainqueur Écurie Pole position Record du tour Résumé
732 6 mars Drapeau de l'Australie Grand Prix d'Australie Melbourne Drapeau de l'Italie Giancarlo Fisichella Drapeau : France Renault Drapeau : Italie Giancarlo Fisichella Drapeau : Espagne Fernando Alonso Résumé
733 20 mars Drapeau de la Malaisie Grand Prix de Malaisie Sepang Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Drapeau : France Renault Drapeau : Espagne Fernando Alonso Drapeau : Finlande Kimi Räikkönen Résumé
734 3 avril Drapeau de Bahreïn Grand Prix de Bahreïn Sakhir Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Drapeau : France Renault Drapeau : Espagne Fernando Alonso Drapeau : Espagne Pedro de la Rosa Résumé
735 24 avril Drapeau de Saint-Marin Grand Prix de Saint-Marin Imola Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Drapeau : France Renault Drapeau : Finlande Kimi Räikkönen Drapeau : Allemagne Michael Schumacher Résumé
736 8 mai Drapeau de l'Espagne Grand Prix d'Espagne Barcelone Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Drapeau : Royaume-Uni McLaren-Mercedes Drapeau : Finlande Kimi Räikkönen Drapeau : Italie Giancarlo Fisichella Résumé
737 22 mai Drapeau de Monaco Grand Prix de Monaco Monaco Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Drapeau : Royaume-Uni McLaren-Mercedes Drapeau : Finlande Kimi Räikkönen Drapeau : Allemagne Michael Schumacher Résumé
738 29 mai Drapeau de l’Union européenne Grand Prix d'Europe Nürburgring Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Drapeau : France Renault Drapeau : Allemagne Nick Heidfeld Drapeau : Espagne Fernando Alonso Résumé
739 12 juin Drapeau du Canada Grand Prix du Canada Montréal Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Drapeau : Royaume-Uni McLaren-Mercedes Drapeau : Royaume-Uni Jenson Button Drapeau : Finlande Kimi Räikkönen Résumé
740 19 juin Drapeau des États-Unis Grand Prix des États-Unis Indianapolis Drapeau de l'Allemagne Michael Schumacher Drapeau : Italie Ferrari Drapeau : Italie Jarno Trulli Drapeau : Allemagne Michael Schumacher Résumé
741 3 juillet Drapeau de la France Grand Prix de France Magny-Cours Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Drapeau : France Renault Drapeau : Espagne Fernando Alonso Drapeau : Finlande Kimi Räikkönen Résumé
742 10 juillet Drapeau du Royaume-Uni Grand Prix de Grande-Bretagne Silverstone Drapeau de la Colombie Juan Pablo Montoya Drapeau : Royaume-Uni McLaren-Mercedes Drapeau : Espagne Fernando Alonso Drapeau : Finlande Kimi Räikkönen Résumé
743 24 juillet Drapeau de l'Allemagne Grand Prix d'Allemagne Hockenheim Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Drapeau : France Renault Drapeau : Finlande Kimi Räikkönen Drapeau : Finlande Kimi Räikkönen Résumé
744 31 juillet Drapeau de la Hongrie Grand Prix de Hongrie Budapest Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Drapeau : Royaume-Uni McLaren-Mercedes Drapeau : Allemagne Michael Schumacher Drapeau : Allemagne Kimi Räikkönen Résumé
745 21 août Drapeau de la Turquie Grand Prix de Turquie Istanbul Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Drapeau : Royaume-Uni McLaren-Mercedes Drapeau : Finlande Kimi Räikkönen Drapeau : Colombie Juan Pablo Montoya Résumé
746 4 septembre Drapeau de l'Italie Grand Prix d'Italie Monza Drapeau de la Colombie Juan Pablo Montoya Drapeau : Royaume-Uni McLaren-Mercedes Drapeau : Colombie Juan Pablo Montoya Drapeau : Finlande Kimi Räikkönen Résumé
747 11 septembre Drapeau de la Belgique Grand Prix de Belgique Spa-Francorchamps Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Drapeau : Royaume-Uni McLaren-Mercedes Drapeau : Colombie Juan Pablo Montoya Drapeau : Allemagne Ralf Schumacher Résumé
748 25 septembre Drapeau du Brésil Grand Prix du Brésil Interlagos Drapeau de la Colombie Juan Pablo Montoya Drapeau : Royaume-Uni McLaren-Mercedes Drapeau : Espagne Fernando Alonso Drapeau : Finlande Kimi Räikkönen Résumé
749 9 octobre Drapeau du Japon Grand Prix du Japon Suzuka Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Drapeau : Royaume-Uni McLaren-Mercedes Drapeau : Allemagne Ralf Schumacher Drapeau : Finlande Kimi Räikkönen Résumé
750 16 octobre Drapeau de la République populaire de Chine Grand Prix de Chine Shanghai Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Drapeau : France Renault Drapeau : Espagne Fernando Alonso Drapeau : Finlande Kimi Räikkönen Résumé

Classement des pilotes 2005[modifier | modifier le code]

Classement du championnat du monde 2005
Classement pilotes[2]
Classement Pilote Points AUS MAL BAR AUS ESP MON EUR CAN USA FRA GBR ALL HUN TUR ITA BEL BRA JAP CHI
Champion Drapeau : Espagne Fernando Alonso 133 6 10 10 10 8 5 10 - np 10 8 10 - 8 8 8 6 6 10
2e Drapeau : Finlande Kimi Räikkönen 112 1 - 6 - 10 10 - 10 np 8 6 - 10 10 5 10 8 10 8
3e Drapeau : Allemagne Michael Schumacher 62 - 2 - 8 - 2 4 8 10 6 3 4 8 - - - 5 2 -
4e Drapeau : Colombie Juan Pablo Montoya 60 3 5 2 4 2 dsq np - 10 8 - 6 10 - 10 - -
5e Drapeau : Italie Giancarlo Fisichella 58 10 - - - 4 - 3 - np 3 5 5 - 5 6 - 4 8 5
6e Drapeau : Allemagne Ralf Schumacher 45 - 4 5 - 5 3 - 3 2 1 3 6 - 3 2 1 1 6
7e Drapeau : Italie Jarno Trulli 43 - 8 8 4 6 - 1 - np 4 - - 5 3 4 - - - -
8e Drapeau : Brésil Rubens Barrichello 38 8 - - - - 1 6 6 8 - 2 - - - - 4 3 - -
9e Drapeau : Royaume-Uni Jenson Button 37 - - - dsq - - np 5 4 6 4 4 1 6 2 4 1
10e Drapeau : Australie Mark Webber 36 4 - 3 2 3 6 - 4 np - - nc 2 - - 5 nc 5 2
11e Drapeau : Allemagne Nick Heidfeld 28 - 6 - 3 - 8 8 - np - - - 3 -
12e Drapeau : Royaume-Uni David Coulthard 24 5 3 1 - 1 - 5 2 np - - 2 - 2 - - - 3 -
13e Drapeau : Brésil Felipe Massa 11 - - 2 - - - - 5 np - - 1 - - - - - - 3
14e Drapeau : Canada Jacques Villeneuve 9 - - - 5 - - - - np 1 - - - - - 3 - - -
15e Drapeau : Autriche Christian Klien 9 2 1 - 1 np - - - - 1 - - - - 4
16e Drapeau : Portugal Tiago Monteiro 7 - - - - - - - - 6 - - - - - - 1 - - -
17e Drapeau : Autriche Alexander Wurz 6 6
18e Drapeau : Inde Narain Karthikeyan 5 - - - - - - - - 5 - - - - - - - - - -
19e Drapeau : Pays-Bas Christijan Albers 4 - - - - - - - - 4 - - - - - - - - - -
20e Drapeau : Espagne Pedro de la Rosa 4 4
21e Drapeau : Autriche Patrick Friesacher 3 - - - - - - - - 3 - -
22e Drapeau : Brésil Antônio Pizzonia 2 2 - - - -
23e Drapeau : JaponTakuma Satō 1 - - dsq dsq dsq - - np - - - 1 - - - - dsq -
24e Drapeau : Italie Vitantonio Liuzzi 1 1 - - -
25e Drapeau : Pays-Bas Robert Doornbos 0 - - - - - - - -

Classement des constructeurs 2005[modifier | modifier le code]

Classement constructeurs[3]
Classement Écurie Points AUS MAL BAR AUS ESP MON EUR CAN USA FRA GBR ALL HUN TUR ITA BEL BRA JAP CHI
Champion Drapeau : France Renault 191 16 10 10 10 12 5 13 - - 13 13 15 - 13 14 8 10 14 15
2e Drapeau : Royaume-Uni McLaren-Mercedes 182 4 5 10 6 12 14 2 10 - 8 16 8 10 16 15 10 18 10 8
3e Drapeau : Italie Ferrari 100 8 2 - 8 - 3 10 14 18 6 5 4 8 - - 4 8 2 -
4e Drapeau : Japon Toyota 88 - 12 13 4 11 3 1 3 - 6 1 3 11 3 7 2 1 1 6
5e Drapeau : Royaume-Uni Williams-BMW 66 4 6 3 5 3 14 8 4 - - - - 5 - 2 5 - 5 2
6e Drapeau : Royaume-Uni BAR-Honda 38 - - - - - - - - - 5 4 6 5 4 1 6 2 4 1
7e Drapeau : Royaume-Uni Red Bull-Cosworth 34 7 4 1 1 1 - 5 3 - - - 2 - 3 - - - 3 4
8e Drapeau : Suisse Sauber-Petronas 20 2 - 2 5 - - - 5 - 1 - 1 - - - 3 - - 3
9e Drapeau : Irlande Jordan-Toyota 12 - - - - - - - - 11 - - - - - - 1 - - -
10e Drapeau : Italie Minardi-Cosworth 7 - - - - - - - - 7 - - - - - - - - - -

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « The 2005 Formula One calendar », sur formula1.com,‎ 17 décembre 2004 (consulté le 10 juillet 2014)
  2. (en) « Classement des pilotes 2005 », sur formula1.com (consulté le 10 mai 2014)
  3. (en) « Classement des constructeurs 2005 », sur formula1.com (consulté le 10 mai 2014)

Sur les autres projets Wikimedia :