Championnat du monde de Formule 1 1968

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Championnat du monde de Formule 1 1968

Généralités
Sport Formule 1
Création 1950
Organisateur(s) FIA
Édition 19e
Nombre de manches 12 Grands Prix
Site web officiel
Palmarès
Champion pilote Drapeau du Royaume-Uni Graham Hill
Champion constructeur Drapeau du Royaume-Uni Lotus-Ford

Navigation

Le championnat du monde de Formule 1 1968 a été remporté par le Britannique Graham Hill sur une Lotus-Ford. Lotus remporte le championnat du monde des constructeurs.

Règlement sportif[modifier | modifier le code]

  • L'attribution des points s'effectue selon le barème 9, 6, 4, 3, 2, 1.
  • Seuls les cinq meilleurs résultats de chaque demi-saison sont retenus.

Règlement technique[modifier | modifier le code]

  • Moteurs atmosphériques : 3 000 cm³
  • Moteurs suralimentés : 1 500 cm³

La commission sportive internationale de la FIA autorise pour la première fois les équipes à avoir recours au sponsoring extra-sportif. Colin Chapman signe un partenariat avec le cigaretier Imperial Tobacco et les Lotus deviennent les premières monoplaces à abandonner leur livrée nationale pour les couleurs du cigarettier Gold Leaf[1]. Le code de couleurs nationales en place depuis le début du siècle semble avoir vécu.

Principaux engagés[modifier | modifier le code]

  • Impressionnantes au cours d'une saison 1967 où il ne leur aura manqué que la fiabilité pour décrocher le titre, les Lotus 49 mues par le Ford-Cosworth partent grandes favorites de la saison. Comme en 1967, Jim Clark et Graham Hill en sont les pilotes mais le contrat d'exclusivité liant Ford à Lotus ne portant que sur une seule saison, de nouvelles équipes profitent à leur tour du V8 Cosworth comme Matra et McLaren qui aligne un duo néo-zélandais puisque le champion du monde en titre Denny Hulme a rejoint son compatriote Bruce McLaren.
  • L'arrivée de Matra est la grande attraction de l'année. Pour sa première saison dans la discipline après quelques participations ponctuelles en 1967 avec des Formules 2 lestées à 500 kg, la firme française a décidé de jouer sur deux tableaux : d'un côté l'équipe d'usine qui aligne pour Jean-Pierre Beltoise une voiture avec un V12 maison et de l'autre l'équipe de Ken Tyrrell baptisée Matra International qui engage une Matra-Ford pour Jackie Stewart avec l'aide financière d'Elf et de Dunlop.
  • Chez Brabham où l'on reste invariablement fidèle au châssis tubulaire et au moteur Repco malgré la présence de solutions techniques plus modernes, le départ de Denny Hulme a été compensé par l'arrivée du turbulent autrichien Jochen Rindt à la pointe de vitesse indéniable.
  • BRM abandonne le moteur H16 au profit d'un classique V12 mais trop tard pour retenir Jackie Stewart parti chez Matra. Le Mexicain Pedro Rodríguez épaule Mike Spence.
  • La Scuderia Ferrari durement éprouvée la saison précédente fait confiance à une équipe de jeunes pilotes prometteurs puisqu'aux côtés du jeune Chris Amon a été recruté le champion de Formule 2 Jacky Ickx.


Liste complète des écuries et pilotes ayant couru dans le championnat 1968 de Formule 1 organisé par la FIA.

Écurie Constructeur Châssis Moteur Pneus Pilotes Courses
Drapeau du Royaume-Uni Bruce McLaren Motor Racing McLaren M5A
M7A
BRM P142 3.0 V12
Ford Cosworth DFV 3.0 V8
G
Drapeau de Nouvelle-Zélande Denny Hulme Toutes
Drapeau de Nouvelle-Zélande Bruce McLaren 2-12
Drapeau du Royaume-Uni Brabham Racing Organisation Brabham BT24
BT26
Repco 740 3.0 V8
Repco 860 3.0 V8
G
Drapeau de l'Australie Jack Brabham Toutes
Drapeau de l'Autriche Jochen Rindt Toutes
Drapeau du Royaume-Uni Team Lotus
Drapeau du Royaume-Uni Gold Leaf Team Lotus
Lotus 49
49B
Ford Cosworth DFV 3.0 V8
F
Drapeau du Royaume-Uni Jim Clark 1
Drapeau du Royaume-Uni Graham Hill Toutes
Drapeau du Royaume-Uni Jackie Oliver 3-12
Drapeau des États-Unis Mario Andretti 9, 11
Drapeau du Canada Bill Brack 10
Drapeau du Mexique Moisés Solana 12
Drapeau des États-Unis Anglo American Racers Eagle
McLaren
T1G
M7A
Weslake 58 3.0 V12
Ford Cosworth DFV 3.0 V8
G
Drapeau des États-Unis Dan Gurney 1, 3, 7-12
Drapeau du Japon Honda Racing Honda RA300
RA301
RA302
Honda RA273E 3.0 V12
Honda RA301E 3.0 V12
Honda RA302E 3.0 V8
F
Drapeau du Royaume-Uni John Surtees Toutes
Drapeau de la France Jo Schlesser 6
Drapeau du Royaume-Uni David Hobbs 9
Drapeau de l'Italie Scuderia Ferrari SpA SEFAC Ferrari 312 Ferrari 242 3.0 V12
Ferrari 242C 3.0 V12
F
Drapeau de Nouvelle-Zélande Chris Amon 1-2, 4-12
Drapeau de la Belgique Jacky Ickx 1-2, 4-10, 12
Drapeau de l'Italie Andrea de Adamich 1
Drapeau du Royaume-Uni Derek Bell 9, 11
Drapeau du Royaume-Uni Owen Racing Organisation BRM P126
P115
P133
P138
BRM P142 3.0 V12
BRM P75 3.0 H16
G
Drapeau du Mexique Pedro Rodríguez Toutes
Drapeau du Royaume-Uni Mike Spence 1
Drapeau du Royaume-Uni Richard Attwood 3-8
Drapeau des États-Unis Bobby Unser 9, 11
Drapeau du Royaume-Uni Cooper Car Company Cooper T81B
T86
T86B
T86C
Maserati 10/F1 3.0 V12
BRM P142 3.0 V12
Alfa Romeo T33 3.0 V8
F
G
Drapeau du Royaume-Uni Brian Redman 1-2, 4
Drapeau de l'Italie Ludovico Scarfiotti 1-3
Drapeau de la Belgique Lucien Bianchi 3-5, 8, 10-12
Drapeau du Royaume-Uni Vic Elford 6-12
Drapeau de la France Johnny Servoz-Gavin 6
Drapeau du Royaume-Uni Robin Widdows 7
Drapeau du Royaume-Uni Matra International (Tyrrell Racing) Matra MS9
MS10
Ford Cosworth DFV 3.0 V8
D
Drapeau du Royaume-Uni Jackie Stewart 1, 4-12
Drapeau de la France Jean-Pierre Beltoise 2
Drapeau de la France Johnny Servoz-Gavin 3, 9-10, 12
Drapeau : Rhodésie Team Gunston Brabham
LDS
BT20
Mk 3
Repco 620 3.0 V8
F
Drapeau : Rhodésie John Love 1
Drapeau : Rhodésie Sam Tingle 1
Drapeau du Royaume-Uni Rob Walker/Jack Durlacher Racing Team Cooper
Lotus
T81
49
49B
Maserati 9/F1 3.0 V12
Ford Cosworth DFV 3.0 V8
F
Drapeau de la Suisse Joseph Siffert Toutes
Drapeau de la Suède Joakim Bonnier Racing Team Cooper
McLaren
Honda
T81
M5A
RA301
Maserati 9/F1 3.0 V12
BRM P142 3.0 V12
Ford Cosworth DFV 3.0 V8
Honda RA301E 3.0 V12
G
Drapeau de la Suède Joakim Bonnier 1, 3-5, 7, 9-12
Drapeau de la France Matra Sports Matra MS7
MS11
Ford Cosworth FVA 1.6 L4
Matra MS9 3.0 V12
D
Drapeau de la France Jean-Pierre Beltoise 1, 3-12
Drapeau de la France Henri Pescarolo 10-12
Drapeau de l'Afrique du Sud Scuderia Scribante Brabham BT11 Repco 620 3.0 V8
F
Drapeau de l'Afrique du Sud Dave Charlton 1
Drapeau de l'Afrique du Sud Team Pretoria Brabham BT11 Climax FPF 2.8 L4
F
Drapeau de l'Afrique du Sud Jackie Pretorius 1
Drapeau : Rhodésie John Love Cooper T79 Climax FPF 2.8 L4
F
Drapeau de l'Afrique du Sud Basil van Rooyen 1
Drapeau du Royaume-Uni Reg Parnell Racing BRM P126 BRM P142 3.0 V12
G
Drapeau du Royaume-Uni Piers Courage 2-12
Drapeau de la Suisse Charles Vögele Racing Brabham BT20 Repco 620 3.0 V8
G
Drapeau de la Suisse Silvio Moser 3, 5, 7-9
Drapeau de l'Australie Caltex Racing Team Brabham BT24 Repco 740 3.0 V8
D
Drapeau de l'Allemagne Kurt Ahrens 8
Drapeau de l'Allemagne Bayerische Motoren Werke AG Lola T100 BMW M12/1 1.6 L4
D
Drapeau de l'Allemagne Hubert Hahne 8
Drapeau du Royaume-Uni Bernard White Racing BRM P261 BRM P142 3.0 V12
G
Drapeau de l'Australie Frank Gardner 9
Drapeau du Canada Castrol Oils Ltd Eagle T1F Climax FPF 2.8 L4
G
Drapeau du Canada Al Pease 10

Résumé du championnat du monde 1968[modifier | modifier le code]

La saison 1968 débute à Kyalami comme elle s'était terminée en 1967 avec une victoire de Jim Clark sur Lotus devant son coéquipier Graham Hill. En décrochant sa 25e victoire en championnat du monde, le double champion du monde écossais s'empare du record de victoires en Grand Prix détenu depuis 1957 par Juan Manuel Fangio. Cette victoire sera sa dernière puisque Clark trouvera la mort le 7 avril lors d'une course de F2 à Hockenheim. Quelques semaines plus tard, le pilote BRM Mike Spence se tuera au volant de sa Lotus lors des essais des 500 Miles d'Indianapolis.

C'est dans une ambiance lourde que le championnat reprend le 12 mai en Espagne où l'on note une autre absence puisque, blessé au poignet, Jackie Stewart cède le volant de la Matra-Ford à Jean-Pierre Beltoise. Profitant des ennuis successifs de Beltoise puis d'Amon, Graham Hill s'impose et prend la tête du championnat. Toujours en l'absence de Stewart remplacé cette fois par Servoz-Gavin, Hill creuse le trou quinze jours plus tard à Monaco en remportant sa quatrième victoire dans les rues de la Principauté.

En Belgique, deux ans après Brabham et un après Gurney, Bruce McLaren intègre le cercle très fermé des pilotes-constructeurs victorieux en s'imposant au volant de sa McLaren-Ford au terme d'une course par élimination.

Grande première également à Zandvoort avec le tout premier succès en championnat du monde d'une voiture française, la Matra-Ford pilotée par Jackie Stewart. C'est même un doublé pour Matra puisque Stewart s'impose devant la Matra V12 de Jean-Pierre Beltoise. Régulièrement à la pointe du combat depuis le début de la saison (surtout la Matra-Ford), les voitures françaises ont mis à profit la supériorité de leurs pneus pluie Dunlop pour s'imposer sur une piste détrempée.

À Rouen, toujours sous la pluie, Jacky Ickx décroche sa première victoire et permet à la Scuderia Ferrari de renouer avec le succès après deux années de disette. La victoire du Belge est toutefois endeuillée par l'accident du pilote français Jo Schlesser, tué au volant de la toute nouvelle Honda V8.

1968 est la saison des premières puisqu'à Brands-Hatch, après les abandons des pilotes officiels Lotus Graham Hill et Jackie Oliver, la victoire revient au Suisse Jo Siffert au volant d'une Lotus privée engagée par le Rob Walker Racing. Au championnat, Graham Hill reste en tête mais est désormais talonné par Jacky Ickx, à nouveau sur le podium en Angleterre.

En Allemagne, sur le terrifiant Nürburgring recouvert de brouillard, Jackie Stewart décroche sa deuxième victoire de la saison avec une avance de plus de 4 minutes sur son plus proche poursuivant Graham Hill. Dominé par le pilote écossais, Graham Hill n'en réalise pas moins une bonne opération car sa deuxième place lui permet de conserver la tête du championnat avec 4 points d'avance sur Stewart.

À Monza, Hill et Stewart son rapidement contraints à l'abandon et le champion du monde Denny Hulme remporte sa première victoire de la saison tandis que Ickx, troisième, effectue la belle opération du jour en revenant à trois points de Hill au championnat.

La lutte pour le titre s'intensifie au Canada puisque Denny Hulme signe une deuxième victoire consécutive et revient à hauteur de Hill. Ickx est victime d'une fracture de la jambe et doit renoncer à ses espoirs de titre mondial.

À Watkins Glen où le débutant Mario Andretti crée la sensation en réalisant la pole position, Stewart s'impose devant Hill tandis qu'Hulme abandonne. Au moment d'aborder l'ultime manche du championnat, Hill reprend seul la tête du classement général avec trois points d'avance sur Stewart et six sur Hulme. Au Mexique, la bagarre à trois se transforme vite en duel puisqu'Hulme est abandonne prématurément. Contrôlant parfaitement la course, Graham Hill s'impose et décroche son deuxième titre mondial.

Grands Prix de la saison 1968[modifier | modifier le code]

Date Grand Prix Circuit Vainqueur Voiture Résumé
162 1er janvier Drapeau de l'Afrique du Sud Grand Prix d'Afrique du Sud Kyalami Drapeau du Royaume-Uni Jim Clark Lotus-Ford Résumé
163 12 mai Drapeau de l'Espagne Grand Prix d'Espagne Jarama Drapeau du Royaume-Uni Graham Hill Lotus-Ford Résumé
164 26 mai Drapeau : Monaco Grand Prix de Monaco Monaco Drapeau du Royaume-Uni Graham Hill Lotus-Ford Résumé
165 9 juin Drapeau de la Belgique Grand Prix de Belgique Spa-Francorchamps Drapeau de Nouvelle-Zélande Bruce McLaren McLaren-Ford Résumé
166 23 juin Drapeau des Pays-Bas Grand Prix des Pays-Bas Zandvoort Drapeau du Royaume-Uni Jackie Stewart Matra-Ford Résumé
167 7 juillet Drapeau de la France Grand Prix de France Rouen Drapeau de la Belgique Jacky Ickx Ferrari Résumé
168 20 juillet Drapeau du Royaume-Uni Grand Prix de Grande-Bretagne Brands Hatch Drapeau de la Suisse Joseph Siffert Lotus-Ford Résumé
169 4 août Drapeau de l'Allemagne Grand Prix d'Allemagne Nürburgring Drapeau du Royaume-Uni Jackie Stewart Matra-Ford Résumé
170 8 septembre Drapeau de l'Italie Grand Prix d'Italie Monza Drapeau de Nouvelle-Zélande Denny Hulme McLaren-Ford Résumé
171 22 septembre Drapeau du Canada Grand Prix du Canada Mont-Tremblant Drapeau de Nouvelle-Zélande Denny Hulme McLaren-Ford Résumé
172 6 octobre Drapeau des États-Unis Grand Prix des États-Unis Watkins Glen Drapeau du Royaume-Uni Jackie Stewart Matra-Ford Résumé
173 3 novembre Drapeau du Mexique Grand Prix du Mexique Mexico Drapeau du Royaume-Uni Graham Hill Lotus-Ford Résumé

Classement des pilotes[modifier | modifier le code]

Classement Pilote Pays Voiture Nombre
de points
1er Graham Hill Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Lotus-Ford 48
2e Jackie Stewart Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Matra-Ford 36
3e Denny Hulme Drapeau de Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande McLaren-Ford 33
4e Jacky Ickx Drapeau de la Belgique Belgique Ferrari 27
5e Bruce McLaren Drapeau de Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande McLaren-Ford 22
6e Pedro Rodríguez Drapeau du Mexique Mexique BRM 18
7e Joseph Siffert Drapeau de la Suisse Suisse Lotus-Ford 12
8e John Surtees Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Honda 12
9e Jean-Pierre Beltoise Drapeau de la France France Matra-Ford et Matra 11
10e Chris Amon Drapeau de Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande Ferrari 10
11e Jim Clark Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Lotus-Ford 9
12e Jochen Rindt Drapeau de l'Autriche Autriche Brabham-Repco 8
13e Richard Attwood Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni BRM 6
14e Johnny Servoz-Gavin Drapeau de la France France Matra-Ford 6
15e Jackie Oliver Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Lotus-Ford 6
16e Ludovico Scarfiotti Drapeau de l'Italie Italie Cooper-BRM 6
17e Lucien Bianchi Drapeau de la Belgique Belgique Cooper-BRM 5
18e Vic Elford Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Cooper-BRM 5
19e Brian Redman Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Cooper-BRM 4
20e Piers Courage Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni BRM 4
21e Dan Gurney Drapeau des États-Unis États-Unis McLaren-Ford 3
22e Joakim Bonnier Drapeau de la Suède Suède McLaren-BRM et Honda 3
23e Jack Brabham Drapeau de l'Australie Australie Brabham-Repco 2
24e Silvio Moser Drapeau de la Suisse Suisse Brabham-Repco 2


Classement des constructeurs[modifier | modifier le code]

Classement Pays Voiture Nombre
de points
1er Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Lotus-Ford 62
2e Drapeau de Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande McLaren-Ford 49
3e Drapeau de la France France Matra-Ford 45
4e Drapeau de l'Italie Italie Ferrari 32
5e Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni BRM 28
6e Drapeau du Japon Japon Honda 14
7e Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Cooper-BRM 14
8e Drapeau de l'Australie Australie Brabham-Repco 10
9e Drapeau de la France France Matra 8
10e Drapeau de Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande McLaren-BRM 3


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Sponsors: Imperial Tobacco (Gold Leaf) - Grandprix.com