Franck Perera

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Franck Perera (né le 21 mars 1984 à Montpellier, France) est un pilote automobile français. Après avoir participé aux premières manches du championnat IndyCar Series 2008, il participe au championnat Indy Lights, la formule de promotion de l'Indy Racing League. En 2010, il court en Superleague Formula.

Biographie[modifier | modifier le code]

Franck Perera en 2009 en GP2 au Nurburgring

Champion du Monde de karting en Formule A en 1999 et vice-champion du monde Super A en 2000, Franck Perera est très tôt reperé par le constructeur japonais Toyota qui décide de lui faire signer (ainsi qu'à l'Australien Ryan Briscoe) un contrat à long terme en vue de le préparer à la Formule 1[1].

Grâce au soutien financier de Toyota qui le place dans l'écurie Prema Powerteam, Perera débute sa carrière en sport automobile en 2002, dans le championnat d'Italie de Formule Renault[2]. Après une saison d'apprentissage (8e du classement général), il est facilement titré en 2003. En 2004, il accède au relevé championnat de Formule 3 Euroseries, toujours au sein du Prema Powerteam. En grande partie en raison d'un matériel inférieur à la concurrence (il est équipé d'un moteur Opel alors que les pilotes utilisateurs d'un bloc Mercedes trustent les succès), il y obtient des résultats décevants : 8e du championnat 2004, et 4e en 2005, sans la moindre victoire. En parallèle, il effectue ses premiers pas en Formule 1 à l'occasion de séances d'essais privées auxquelles le convie le Toyota F1 Team.

En 2006, toujours soutenu par Toyota, il accède au championnat de GP2 Series, dans l'écurie française DAMS[3]. Avec seulement 8 points inscrits et une 17e place finale au championnat, sa saison est un échec et lui vaut d'être lâché en fin de saison par Toyota.

En 2007, il fait rebondir sa carrière en rejoignant en Amérique du Nord les rangs du championnat Champ Car Atlantic, l'antichambre du Champ Car au sein de l'équipe Condor Motorsport[4] . Avec trois victoires au compteur (à Mont-Tremblant, à Toronto et à Elkhart Lake), il s'affirme comme le meilleur débutant du championnat, qu'il termine en deuxième position derrière le Brésilien Raphael Matos.

En 2008, il est recruté par l'écurie Conquest Racing dirigée par le Belge Eric Bachelart au sein de laquelle il doit faire ses débuts en Champ Car[5], mais suite à la disparition du championnat, c'est finalement en IndyCar Series qu'il accède au plus haut niveau des courses de monoplaces nord-américaines[6]. Malgré des performances prometteuses lors de ses trois premières apparitions dans le championnat (notamment à Long Beach disputé selon la réglementation du Champ Car et qu'il termine à la 6e place) faute de soutiens budgétaires, il perd son volant au profit de Jaime Camara avant la manche du Kansas[7]. Il rebondit quelques semaines plus tard en rejoignant le Guthrie Racing en Indy Lights[8], la formule de promotion de l'IRL, dont il remporte l'antépénultième de la saison sur le circuit routier de Sonoma[9]. Séduit par ses performances, A. J. Foyt fait appel à lui pour disputer la dernière manche de la saison d'IndyCar sur l'ovale de Chicago, qu'il termine à la 15e place[10].

En 2012, il fait ses débuts à Ledenon lors du GT Tour dans le championnat GT avec la Porsche du team Pro-GT by Almeras. Il a actuellement 2 victoires à son actif avec Laurent Pasquali sur une Porsche 911 GT3-R[11]

Résultats en GP2 Series[modifier | modifier le code]

Saison Écurie Courses disputées Pole positions Victoires Points inscrits Classement
2006 DAMS 21 0 0 8 17e

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Toyota launch: Team to nurture talent », sur AutoSport,‎ 17 décembre 2001 (consulté le 7 avril 2014)
  2. (en) « Toyota Finalise Young Drivers' Programme », sur AutoSport,‎ 5 février 2002 (consulté le 7 avril 2014)
  3. « DAMS signe Perera », sur Eurosport,‎ 11 janvier 2006 (consulté le 7 avril 2014)
  4. (en) David Malsher, « Perera on top on Atlantics debut », sur AutoSport,‎ 8 mars 2007 (consulté le 8 avril 2014)
  5. (en) « PERERA SIGNS ON WITH CONQUEST RACING », sur TSN,‎ 6 février 2008 (consulté le 7 avril 2014)
  6. (en) Steven English, « Conquest confirm IRL entry », sur AutoSport,‎ 25 février 2008 (consulté le 7 avril 2014)
  7. Vincent Lalanne-Sicaud, « PERERA PERD SA PLACE CHEZ CONQUEST », sur Sport Auto (consulté le 7 avril 2014)
  8. (en) Perera joins Guthrie Racing speedtv.com, 9 juin 2008
  9. (fr) Week-end victorieux pour Franck Perera us-racing.com, 25 août 2008
  10. (fr) Franck Perera sera à Chicagoland en IndyCar us-racing.com, 3 septembre 2008
  11. (fr) Franck Perera impatient de faire ses débuts en GT. endurance-info.com, 26 avril 2012

Liens externes[modifier | modifier le code]