BMW Motorsport

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne pas confondre avec BMW M, société filiale de BMW Group spécialisée dans la conception et la fabrication d'automobiles dédiées au grand tourisme et à la compétition, à partir de modèles commercialisés par sa société mère.

48° 10′ 37″ N 11° 33′ 34″ E / 48.17707563, 11.5593338 BMW Motorsport est le département compétition du constructeur automobile allemand BMW.

moteur BMW P54 B20 de 2005 (6 cylindres en ligne 1 990 cm3)

Historique[modifier | modifier le code]

Formule 1[modifier | modifier le code]

Articles connexes : BMW Sauber F1 Team et Megatron (moteur).

BMW fait ses débuts en F1 dans les années 1950 de manière anonyme. Après une seconde tentative échouée à la fin des années 1960, BMW revient en F1 en 1982 avec un moteur 4 cylindres Turbo. Après une première victoire lors du Grand-Prix du Canada 1982, la consécration arrive en 1983 lorsque BMW devient le premier motoriste de l'ère turbo à être sacré champion du monde, avec Nelson Piquet. Entre 1984 et 1986, le moteur TAG Porsche domine largement la discipline, BMW ne parvient pas à lutter avec ses équipes Brabham, Arrows et Benetton. Fin 1986, BMW se retire et confie le développement de ses moteurs à Megatron.

BMW effectue son retour en F1 en 2000, avec la prestigieuse équipe Williams, qui cherche un digne successeur à Renault. Alors que l'hiver est désastreux, semant le doute auprès des observateurs, la réponse de BMW ne tarde pas, avec une excellente première saison terminée à la troisième place. De 2001 à 2004, le moteur BMW est considéré comme le plus puissant du plateau, mais cela ne permet pas à Williams de lutter pour le titre, mais seulement pour des victoires. En 2005, Williams n'a toujours pas progressé, et BMW souhaite devenir propriétaire de son équipe. Franck Williams ne souhaitant pas vendre son équipe, BMW se tourne vers Sauber qu'il rachète à l'été 2005. BMW se retirera de la F1 fin 2009.

Moteurs de Formule 1[modifier | modifier le code]

BMW 328 (1952, 1953 et 1954)[modifier | modifier le code]

BMW M10V (1967)[modifier | modifier le code]

  • 4 cylindres en ligne.
  • Cylindrée : 1 600 cm3.
  • Ecurie équipée : Lola Cars

BMW M10 (1968)[modifier | modifier le code]

  • 4 cylindres en ligne.
  • Cylindrée: 2 000 cm3.
  • Ecurie équipée : Lola Cars

BMW M12/13 Turbo C (1982 à 1987)[modifier | modifier le code]

bloc M12/13 Turbo C
  • 4 cylindres en ligne turbocompressé.
  • Cylindrée : 1 500 cm3.
  • Régime maximal : 10 500 tr/min.
  • Puissance maximale : 557 ch en 1981, 640 ch, 770 ch en 1984 puis 850 ch en 1985.
  • Ecuries équipées :

BMW E41-4 (2000)[modifier | modifier le code]

  • 10 cylindres en V à 72°.
  • Cylindrée : 2 998 cm3.
  • Poids : 130 kg.
  • Régime maximal : 17 200 tr/min.
  • Puissance maximale : 800 ch.
  • Ecurie équipée : Williams F1 Team

BMW P80 (2001)[modifier | modifier le code]

  • 10 cylindres en V à 90°.
  • Cylindrée : 2 998 cm3.
  • Poids : 98 kg.
  • Régime maximal : 17 200 tr/min.
  • Puissance maximale : 850 ch.
  • Ecurie équipée : Williams F1 Team

BMW P82 (2002)[modifier | modifier le code]

  • 10 cylindres en V à 90°.
  • Cylindrée : 2 998 cm3.
  • Régime maximal : 18 700 tr/min.
  • Puissance maximale : 865 ch.
  • Ecurie équipée : Williams F1 Team

BMW P83 (2003)[modifier | modifier le code]

  • 10 cylindres en V à 90°.
  • Cylindrée : 2 998 cm3.
  • Régime maximal : 19 000 tr/min.
  • Puissance maximale : 870 ch.
  • Ecurie équipée : Williams F1 Team

BMW P84 (2004)[modifier | modifier le code]

  • 10 cylindres en V à 90°.
  • Cylindrée : 2 998 cm3.
  • Régime maximal : 19 000 tr/min.
  • Poids : 89 kg
  • Puissance maximale : 900 ch.
  • Ecurie équipée : Williams F1 Team

BMW P84-5 (2005)[modifier | modifier le code]

bloc P84-5
  • 10 cylindres en V à 90°.
  • Cylindrée : 2 998 cm3.
  • Régime maximal : 19 000 tr/min.
  • Puissance maximale : 950 ch.
  • Ecurie équipée : Williams F1 Team

BMW P86 (2006)[modifier | modifier le code]

bloc P86
  • 8 cylindres en V à 90°.
  • Cylindrée : 2 400 cm3.
  • Puissance maximale : 760 ch.
  • Poids : 95 kg.
  • Ecurie équipée : BMW Sauber F1 Team

BMW P86-7 (2007)[modifier | modifier le code]

  • 8 cylindres en V à 90°.
  • Cylindrée : 2 400 cm3.
  • Poids : 95 kg.
  • Ecurie équipée : BMW Sauber F1 Team

BMW P86-8 (2008)[modifier | modifier le code]

  • 8 cylindres en V à 90°.
  • Cylindrée : 2 400 cm3.
  • Régime maximal : 19 000 tr/min.
  • Poids : 95 kg.
  • Ecurie équipée : BMW Sauber F1 Team

24 Heures du Mans et Endurance[modifier | modifier le code]

BMW Art Car Le Mans 2010
BMW Z4

De 1995 à 1998, BMW motorise la McLaren F1 GTR qui remporte à la surprise générale les 24 heures du Mans 1995. En 1998, BMW se lance officiellement avec la BMW V12 LM mais cette première édition est un échec avec un abandon précoce des deux voitures. En 1999, BMW remporte l'épreuve puis retourner en Formule 1.

En 2000, BMW Motorsport poursuit son engagement en ALMS avec deux BMW V12 LMR officielles. Audi Sport North America domine largement le championnat et BMW, qui ne défend pas son titre au Mans, termine second du championnat derrière Audi et quitte l'endurance pour la Formule 1.

Depuis 2009, Rahal Letterman Lanigan Racing utilise la BMW M3 E92 en catégorie GT2 de l'ALMS. L'équipe termine troisième derrière le Flying Lezard Motorsport et le Risi Competizione. En 2010, L'équipe engage deux BMW M3 GT2 et remporte sa catégorie tandis que BMW Motorsport engage deux BMW M3 GT2 au Mans, sans grand résultat (19e au général et abandon).

En 2011, BMW est toujours inscrit en ALMS via RLL, et conserve son titre acquis en 2010. Au Mans 2011, le BMW Motorsport engage deux voitures en GTPro et terminera 3e de sa catégorie. Le BMW Motorsport termine deuxième de l'ILMS en cat. GTPro derrière l'AF Corse.

En 2012, Rahal Letterman Lanigan Racing termine second du championnat ALMS (derrière le Corvette Racing). L'année suivante, l'écurie engage des BMW Z4 et termine à nouveau second derrière le Corvette Racing. En 2014, l'équipe termine cinquième du championnat TUSC qui succède à l'ALMS.

WTCC[modifier | modifier le code]

Andy Priaulx sur BMW 320si à Brands Hatch en 2008

En 2005, BMW se lance dans le nouveau championnat du monde des voitures de tourisme. Le Britannique Andy Priaulx remporte les trois premiers titres, avec une 320i en 2005 puis avec la 320si en 2006 et 2007.

En 2008 et 2009, BMW est battu par SEAT. En 2010, BMW, resté dans la discipline avec deux voitures contre cinq auparavant, termine troisième du championnat derrière Chevrolet et SEAT.