Championnat du monde de Formule 1 1965

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Championnat du monde de Formule 1 1965

Généralités
Sport Formule 1
Création 1950
Organisateur(s) FIA
Édition 16e
Nombre de manches 10 Grands Prix
Site web officiel
Palmarès
Champion pilote Drapeau du Royaume-Uni Jim Clark
Champion constructeur Drapeau du Royaume-Uni Lotus

Navigation

Le championnat du monde de Formule 1 1965 a été remporté par le Britannique Jim Clark sur une Lotus-Climax. Lotus remporte le championnat du monde des constructeurs.

Règlement sportif[modifier | modifier le code]

  • Seuls les six meilleurs résultats sont retenus.
  • L'attribution des points s'effectue selon le barème 9, 6, 4, 3, 2, 1.

Règlement technique[modifier | modifier le code]

  • Moteurs atmosphériques de 1 500 cm³
  • Moteurs suralimentés interdits

Principaux engagés[modifier | modifier le code]

Avec seulement quelques semaines d'inter-saison puisque le Grand Prix d'Afrique du Sud est programmé le jour de l'an et la perspective d'un tout nouveau règlement technique en 1966, les concurrents se présentent au départ de la saison 1965 avec les mêmes armes ou presque qu'en 1964.

Ferrari conserve son duo John Surtees - Lorenzo Bandini de même que Lotus continue de faire confiance à Mike Spence (Peter Arundell ne s'est pas remis de ses blessures) pour épauler Jim Clark. Pas de changement non plus chez Brabham où l'on retrouve Jack Brabham et Dan Gurney. Jack Brabham éprouvant le besoin de consacrer plus de temps à la bonne marche de l'écurie pourrait être amené à s'effacer progressivement au profit du néo-zélandais Denny Hulme.

Chez BRM, Graham Hill a un nouvel équipier, Richie Ginther cède en effet sa place au débutant écossais Jackie Stewart. Ginther a trouvé refuge chez Honda qui en fait son premier pilote, Ronnie Bucknum étant cantonné au rôle de pilote de développement.

Changement également chez Cooper où l'ancien champion du monde Phil Hill n'aura fait qu'un passage éclair avant de quitter la Formule 1. Il est remplacé par le jeune autrichien Jochen Rindt tandis que Bruce McLaren reste le premier pilote.

Liste complète des écuries et pilotes ayant couru dans le championnat 1965 de Formule 1 organisé par la FIA.

Écurie Constructeur Châssis Moteur Pneus Pilotes Courses
Drapeau de l'Italie Scuderia Ferrari SpA SEFAC
Drapeau des États-Unis North American Racing Team
Ferrari 158
1512
Ferrari 205B 1.5 V8
Ferrari 207 1.5 Flat-12
D
Drapeau du Royaume-Uni John Surtees 1–8
Drapeau de l'Italie Lorenzo Bandini Toutes
Drapeau de l'Italie Nino Vaccarella 8
Drapeau du Mexique Pedro Rodríguez 9-10
Drapeau des États-Unis Bob Bondurant 9
Drapeau de l'Italie Ludovico Scarfiotti 10
Drapeau du Royaume-Uni Owen Racing Organisation BRM P261 BRM P60 1.5 V8
D
Drapeau du Royaume-Uni Graham Hill Toutes
Drapeau du Royaume-Uni Jackie Stewart Toutes
Drapeau du Royaume-Uni Team Lotus Lotus 33
25
Climax FWMV 1.5 V8
D
Drapeau du Royaume-Uni Jim Clark 1, 3-10
Drapeau du Royaume-Uni Mike Spence 1, 3-10
Drapeau de l'Allemagne Gerhard Mitter 7
Drapeau de l'Italie Giacomo « Geki » Russo 8
Drapeau du Mexique Moisés Solana 9-10
Drapeau du Royaume-Uni Brabham Racing Organisation Brabham BT11 Climax FWMV 1.5 V8
G
Drapeau de l'Australie Jack Brabham 1-3, 5, 7, 9-10
Drapeau des États-Unis Dan Gurney 1, 3-10
Drapeau de la Nouvelle-Zélande Denny Hulme 2, 4-8
Drapeau de l'Italie Giancarlo Baghetti 8
Drapeau du Royaume-Uni Cooper Car Company Cooper T77
T73
Climax FWMV 1.5 V8
D
Drapeau de la Nouvelle-Zélande Bruce McLaren Toutes
Drapeau de l'Autriche Jochen Rindt Toutes
Drapeau du Royaume-Uni Rob Walker Racing Team Brabham BT7
BT11
Climax FWMV 1.5 V8
BRM P56 1.5 V8
D
Drapeau de la Suède Joakim Bonnier Toutes
Drapeau de la Suisse Joseph Siffert Toutes
Drapeau du Royaume-Uni DW Racing Enterprises Brabham
Lotus
BT11
33
Climax FWMV 1.5 V8
D
Drapeau du Royaume-Uni Bob Anderson 1-7
Drapeau de l'Australie Paul Hawkins 2, 7
Drapeau du Royaume-Uni Reg Parnell Racing Lotus 25
33
BRM P56 1.5 V8
D
Drapeau de l'Afrique du Sud Tony Maggs 1
Drapeau du Royaume-Uni Richard Attwood 2-3, 5-10
Drapeau du Royaume-Uni Mike Hailwood 2
Drapeau du Royaume-Uni Innes Ireland 3-6, 8-10
Drapeau de la Nouvelle-Zélande Chris Amon 4, 7
Drapeau des États-Unis Bob Bondurant 10
Drapeau de l'Australie John Willment Automobiles Brabham BT11
BT10
BRM P56 1.5 V8
Ford 109E 1.5 L4
D
Drapeau de l'Australie Frank Gardner 1-3, 5-8
Drapeau de l'Australie Paul Hawkins 1
Flag of Rhodesia (1964).svg John Love Cooper T55 Climax FPF 1.5 L4
D
Flag of Rhodesia (1964).svg John Love 1
Drapeau du Royaume-Uni David Prophet Brabham BT10 Ford 109E 1.5 L4
D
Drapeau du Royaume-Uni David Prophet 1
Drapeau de l'Afrique du Sud Otelle Nucci Alfa Romeo
LDS
Special
Mk 2
Alfa Romeo Giulietta 1.5 L4
Climax FPF 1.5 L4
D
Drapeau de l'Afrique du Sud Peter de Klerk 1
Drapeau de l'Afrique du Sud Doug Serrurier 1
Drapeau de l'Afrique du Sud Lawson Organisation Lotus 21 Climax FPF 1.5 L4
D
Drapeau de l'Afrique du Sud Ernie Pieterse 1
Drapeau de l'Afrique du Sud Scuderia Scribante Lotus 21 Climax FPF 1.5 L4
D
Drapeau de l'Afrique du Sud Neville Lederle 1
Flag of Rhodesia (1964).svg Clive Puzey Lotus 18-21 Climax FPF 1.5 L4
D
Flag of Rhodesia (1964).svg Clive Puzey 1
Flag of Rhodesia (1964).svg Sam Tingle LDS Mk 1 Alfa Romeo Giulietta 1.5 L4
D
Flag of Rhodesia (1964).svg Sam Tingle 1
Drapeau de l'Afrique du Sud Ted Lanfear Lotus 22 Ford 109E 1.5 L4
D
Drapeau de l'Afrique du Sud Brausch Niemann 1
Drapeau de l'Afrique du Sud Trevor Blokdyk Cooper T59 Ford 109E 1.5 L4
D
Drapeau de l'Afrique du Sud Trevor Blokdyk 1
Drapeau de l'Afrique du Sud Jackie Pretorius LDS Mk 1 Alfa Romeo Giulietta 1.5 L4
D
Drapeau de l'Afrique du Sud Jackie Pretorius 1
Drapeau de l'Afrique du Sud Brian Raubenheimer Lotus 20 Ford 109E 1.5 L4
D
Drapeau de l'Afrique du Sud Brian Raubenheimer 1
Drapeau de l'Afrique du Sud Dave Charlton Lotus 20 Ford 109E 1.5 L4
D
Drapeau de l'Afrique du Sud Dave Charlton 1
Drapeau du Japon Honda R&D Company Honda RA272 Honda RA272E 1.5 V12
G
Drapeau des États-Unis Ronnie Bucknum 2-4, 8-10
Drapeau des États-Unis Richie Ginther 2-6, 8-10
Drapeau de l'Italie Scuderia Centro Sud BRM P57 BRM P56 1.5 V8
D
Drapeau de la Belgique Lucien Bianchi 3
Drapeau des États-Unis Masten Gregory 3, 5, 7-8
Drapeau de l'Italie Roberto Bussinello 7-8
Drapeau de l'Italie Giorgio Bassi 8
Drapeau du Royaume-Uni Bob Gerard Racing Cooper T60
T73
Climax FWMV 1.5 V8
Ford 109E 1.5 L4
D
Drapeau du Royaume-Uni John Rhodes 5
Drapeau du Royaume-Uni Alan Rollinson 5
Drapeau du Royaume-Uni Ian Raby Racing Brabham BT3 BRM P56 1.5 V8
D
Drapeau du Royaume-Uni Ian Raby 5, 7
Drapeau de la Nouvelle-Zélande Chris Amon 5
Drapeau du Royaume-Uni Brian Gubby Lotus 24 Climax FWMV 1.5 V8
D
Drapeau du Royaume-Uni Brian Gubby 5

Résumé du championnat du monde 1965[modifier | modifier le code]

Dès l'ouverture de la saison à East London, Jim Clark annonce la couleur avec un chelem : victoire, course menée de bout en bout, pole position et record du tour.

Quatre mois plus tard à Monaco, la course apparaît plus ouverte en l'absence de Clark qui a fait l'impasse sur la course monégasque pour disputer, et gagner, les 500 Miles d'Indianapolis programmés le même week-end. Parti à la faute en début de course en voulant éviter la Brabham immobilisée de Bob Anderson, Graham Hill doit descendre de sa voiture pour la remettre dans le sens de la course et se lance dans une folle course poursuite qu'il conclut par ce qui restera probablement comme la plus belle victoire de sa carrière. En forme d'hommage à son éternel rival Jim Clark, Hill dira en descendant de voiture: Je me sentais de taille à battre n'importe qui aujourd'hui, peut-être même Clark. La course est également marquée par le spectaculaire accident du pilote australien Paul Hawkins qui, à la manière d'Ascari en 1955, finit sa course dans les eaux du port.

En Belgique, Clark, de retour, signe une large victoire qui lui permet de prendre la tête du championnat. Il remporte dans la foulée les Grand Prix de France, de Grande-Bretagne malgré la belle résistance de Hill, de Pays-Bas et d'Allemagne. Avec cinq victoires consécutives, Clark s'assure de son deuxième titre de champion du monde.

La série victorieuse de Clark s'arrête en Italie. Sur ce circuit d'aspiration, il est en bagarre avec Hill et Stewart lorsque son moteur le lache. Le duel fratricide entre les pilotes BRM tourne à l'avantage du cadet, Jackie Stewart remportant sa première victoire en Formule 1.

Hill prend sa revanche aux États-Unis dans une course marquée par l'absence de John Surtees. Le champion du monde en titre, victime d'un grave accident dans une épreuve de Can-Am au Canada, va observer une longue convalescence avant de revenir à la compétition.

La dernière course de la saison est remportée par Richie Ginther qui signe à son tour sa première victoire mais également la toute première victoire de l'écurie Honda qui concrétise ainsi les progrès réguliers entrevus tout au long de la saison.

Grands Prix de la saison 1965[modifier | modifier le code]

Date Grand Prix Lieu Vainqueur Monoplace Résumé
132 1er janvier Drapeau de l'Afrique du Sud Grand Prix d'Afrique du Sud East London Drapeau du Royaume-Uni Jim Clark Lotus-Climax Résumé
133 30 mai Drapeau de Monaco Grand Prix de Monaco Monaco Drapeau du Royaume-Uni Graham Hill BRM Résumé
134 13 juin Drapeau de la Belgique Grand Prix de Belgique Spa-Francorchamps Drapeau du Royaume-Uni Jim Clark Lotus-Climax Résumé
135 27 juin Drapeau de la France Grand Prix de France Clermont-Ferrand Drapeau du Royaume-Uni Jim Clark Lotus-Climax Résumé
136 10 juillet Drapeau du Royaume-Uni Grand Prix de Grande-Bretagne Silverstone Drapeau du Royaume-Uni Jim Clark Lotus-Climax Résumé
137 18 juillet Drapeau des Pays-Bas Grand Prix des Pays-Bas Zandvoort Drapeau du Royaume-Uni Jim Clark Lotus-Climax Résumé
138 1er août Drapeau de l'Allemagne Grand Prix d'Allemagne Nürburgring Drapeau du Royaume-Uni Jim Clark Lotus-Climax Résumé
139 12 septembre Drapeau de l'Italie Grand Prix d'Italie Monza Drapeau du Royaume-Uni Jackie Stewart BRM Résumé
140 3 octobre Drapeau des États-Unis Grand Prix des États-Unis Watkins Glen Drapeau du Royaume-Uni Graham Hill BRM Résumé
141 24 octobre Drapeau du Mexique Grand Prix du Mexique Mexico Drapeau des États-Unis Richie Ginther Honda Résumé

Classement des pilotes[modifier | modifier le code]

Classement Pilote Pays Voiture Nombre
de points
1er Jim Clark Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Lotus-Climax 54
2e Graham Hill Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni BRM 40 (47)
3e Jackie Stewart Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni BRM 33 (34)
4e Dan Gurney Drapeau des États-Unis États-Unis Brabham-Climax 25
5e John Surtees Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Ferrari 17
6e Lorenzo Bandini Drapeau de l'Italie Italie Ferrari 13
7e Richie Ginther Drapeau des États-Unis États-Unis Honda 11
8e Mike Spence Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Lotus-Climax 10
9e Bruce McLaren Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande Cooper-Climax 10
10e Jack Brabham Drapeau de l'Australie Australie Brabham-Climax 9
11e Denny Hulme Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande Brabham-Climax 5
12e Joseph Siffert Drapeau de la Suisse Suisse Brabham-BRM 5
13e Jochen Rindt Drapeau de l'Autriche Autriche Cooper-Climax 4
14e Pedro Rodríguez Drapeau du Mexique Mexique Ferrari 2
15e Ronnie Bucknum Drapeau des États-Unis États-Unis Honda 2
16e Richard Attwood Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Lotus-BRM 2


Classement des constructeurs[modifier | modifier le code]

Classement Pays Voiture Nombre
de points
1er Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Lotus-Climax 54
2e Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni BRM 45
3e Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Brabham-Climax 27
4e Drapeau de l'Italie Italie Ferrari 26
5e Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Cooper-Climax 14
6e Drapeau du Japon Japon Honda 11
7e Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Brabham-BRM 5
8e Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Lotus-BRM 2