Championnat du monde de Formule 1 1995

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Championnat du monde de Formule 1 1995

Généralités
Sport Formule 1
Création 1950
Organisateur(s) FIA
Édition 46e
Nombre de manches 17 Grands Prix
Site web officiel
Palmarès
Champion pilote Drapeau de l'Allemagne Michael Schumacher
Champion constructeur Drapeau du Royaume-Uni Benetton-Renault

Navigation

Le championnat du monde de Formule 1 1995 est remporté par l'Allemand Michael Schumacher sur une Benetton-Renault. Benetton remporte le championnat du monde des constructeurs.

La saison se résume à un duel pour le titre entre Damon Hill sur Williams-Renault, et Michael Schumacher, champion du monde en titre dont la Benetton est désormais propulsée par le même moteur V10 atmosphérique français. Il est pimenté par leurs coéquipiers respectifs, David Coulthard et Johnny Herbert et par Jean Alesi qui remporte la seule victoire de sa carrière au volant de sa Ferrari lors du Grand Prix du Canada à Montréal.

En obtenant sa huitième victoire de la saison, le 22 octobre sur le circuit d'Aida, lors du Grand Prix du Pacifique, Schumacher remporte son deuxième titre consécutif alors qu'il reste encore deux courses à disputer. Il égale par la suite le record de neuf victoires en une saison de Nigel Mansell en s'imposant à Suzuka. Hill gagne pour sa part quatre courses, dont la dernière à Adelaïde. À l'issue de la saison, Schumacher quitte Benetton et emmène avec lui son n°1 pour l'arborer en 1996 sur le museau d'une Ferrari.

Repères[modifier | modifier le code]

Pilotes[modifier | modifier le code]

Débuts en tant que pilote-titulaire :

Transferts :

Retraits :

Retours :

Transfert en cours de saison :

Retours en cours de saison :

Écuries[modifier | modifier le code]

Circuits[modifier | modifier le code]

Règlement sportif : les points principaux[modifier | modifier le code]

  • L'attribution des points s'effectue selon le barème 10, 6, 4, 3, 2, 1.
  • Tous les résultats comptent.
  • Chaque Grand Prix a une distance prévue de 305 km (plus la fin du dernier tour), mais ne doit pas excéder 2 heures en temps. (Exception : GP de Monaco prévu pour 260 km environ).
  • Les préqualifications sont réservées à toutes les monoplaces les moins bien classées lors du championnat précédent puis lors du demi-championnat en cours. La séance de préqualifications se déroule le vendredi matin de 8h00 à 9h00. Les pilotes titulaires des quatre meilleurs temps de la séance peuvent prendre part aux essais qualificatifs aux côtés des 24 monoplaces préqualifiées de droit. Ainsi, 30 monoplaces au maximum sont autorisées à poursuivre le déroulement du Grand Prix.
  • Horaires des essais : vendredi matin de 09h30 à 10h15 et de 10h30 à 11h15 : essais libres (30 monoplaces maxi).
  • Horaires des essais : vendredi après-midi de 13h00 à 13h45 : première séance d'essais qualificatifs (30 monoplaces maxi).
  • Horaires des essais : samedi matin de 09h30 à 10h15 et de 10h30 à 11h15 : essais libres (30 monoplaces maxi).
  • Horaires des essais : samedi après-midi de 13h00 à 13h45 : seconde séance d'essais qualificatifs (30 monoplaces maxi).
  • À l'issue des deux séances de qualifications, les 26 monoplaces ayant réalisé les meilleurs temps sont qualifiées pour la course.
  • Une séance d'essai de roulage en configuration de course (warm-up) est organisée le dimanche matin, de 10h00 à 10h30.
  • Un second warm-up d'un quart d'heure peut être organisé si les conditions météorologiques prévues pour la course changent drastiquement par rapport aux conditions rencontrées lors du premier warm-up.

Règlement technique : les nouveautés[modifier | modifier le code]

  • Moteur atmosphérique V12 maximum de 3 000 cm³ de cylindrée.
  • Prise d'air du capot moteur échancrée pour diminuer l'admission.
  • Hauteur du capot moteur limitée à 95 cm à partir du fond plat.
  • Aileron arrière abaissé de 13 cm, soit une hauteur maximale de 80 cm par rapport à la coque.
  • Autorisation des ailerons-sabots situé en avant de l'axe des roues arrières.
  • Interdiction de l'aileron inférieur situé vers la base du mât central, sous l'aileron principal arrière.
  • Aileron avant ne devant plus dépasser 25 cm de hauteur par rapport au fond de la coque.
  • Pontons latéraux réhaussés de 5 cm par rapport au fond de la coque.
  • Patin en bois (jabroc) obligatoire de 10 mm fixé sous le fond plat.
  • Longueur de la coque située en avant de l'axe des roues avant portée à 30 cm (contre 15 cm).
  • Poids de la monoplace porté à 595 kg, pilote compris.
  • Suspensions renforcées pour éviter qu'un bras ne puisse heurter le pilote.
  • Réservoir de carburant de capacité libre (et non plus limitée à 200 l) et ravitaillements en courses autorisés.
  • Cockpit de dimensions permettant au pilote de s'extraire de la monoplace en 5 secondes sans démonter le volant, (60 cm de largeur sur au moins 30 cm de longueur et 65 cm de longueur entre le tableau de bord et le dossier du pilote.
  • Appuie-tête de 75 mm d'épaisseur et de 400 cm² de surface.
  • Nouvelles structures de protections déformables intégrées à la coque autour du cockpit.

Liste des écuries engagées[modifier | modifier le code]

Pilotes et monoplaces de la saison 1995
Écurie Constructeur Châssis Moteur Pneus no  Pilotes Pilotes d'essais
Drapeau du Royaume-Uni Mild Seven Benetton Renault Benetton B195 Renault RS7 3.0 V10 G 1 Drapeau de l'Allemagne Michael Schumacher Drapeau de la France Emmanuel Collard
Drapeau des Pays-Bas Jos Verstappen
2 Drapeau du Royaume-Uni Johnny Herbert
Drapeau du Royaume-Uni Nokia Tyrrell Yamaha Tyrrell 023 Yamaha OX 10 C 3.0 V10 G 3 Drapeau du Japon Ukyo Katayama Drapeau de l'Italie Gabriele Tarquini
Drapeau du Portugal Pedro Lamy
Drapeau de l'Italie Gabriele Tarquini
4 Drapeau de la Finlande Mika Salo
Drapeau du Royaume-Uni Rothmans Williams Renault Williams FW17
FW17B
Renault RS7 3.0 V10 G 5 Drapeau du Royaume-Uni Damon Hill Drapeau de la France Jean-Christophe Boullion
Drapeau de la Grande-Bretagne Guy Smith
Drapeau du Canada Jacques Villeneuve
6 Drapeau du Royaume-Uni David Coulthard
Drapeau du Royaume-Uni Marlboro McLaren Mercedes McLaren MP4/10
MP4/10B
MP4/10C
Mercedes FO 110 3.0 V10 G 7 Drapeau du Royaume-Uni Mark Blundell Drapeau du Danemark Jan Magnussen
Drapeau de l'Irlande Ralph Firman
Drapeau de la France Alain Prost
Drapeau du Royaume-Uni Nigel Mansell
8 Drapeau de la Finlande Mika Häkkinen
Drapeau du Danemark Jan Magnussen
Drapeau du Royaume-Uni Footwork Hart Arrows FA16 Hart 830 3.0 V8 G 9 Drapeau de l'Italie Max Papis n/a
Drapeau de l'Italie Gianni Morbidelli
10 Drapeau du Japon Taki Inoue
Drapeau du Royaume-Uni MTV Simtek Ford Simtek S951 Ford EDB 3.0 V8 G 11 Drapeau de l'Italie Domenico Schiattarella Drapeau du Japon Hideki Noda
12 Drapeau des Pays-Bas Jos Verstappen
Drapeau de l'Irlande Total Jordan Peugeot Jordan 195 Peugeot A10 3.0 V10 G 14 Drapeau du Brésil Rubens Barrichello Drapeau de la France Laurent Aïello
15 Drapeau du Royaume-Uni Eddie Irvine
Drapeau du Royaume-Uni Pacific Grand Prix Ltd Pacific PR02 Ford EDC 3.0 V8 G 16 Drapeau de la France Bertrand Gachot Drapeau du Royaume-Uni Oliver Gavin
Drapeau de la France Paul Belmondo
Drapeau de l'Italie Giovanni Lavaggi
Drapeau de la Suisse Jean-Denis Delétraz
17 Drapeau de l'Italie Andrea Montermini
Drapeau de la France Équipe Larrousse Larrousse LH95 Ford DFV V8 G 19 Drapeau de la France Christophe Bouchut n/a
20 Drapeau de la France Éric Bernard
Drapeau de l'Italie Parmalat Forti Ford Forti FG01-95 Ford EDD 3.0 V8 G 21 Drapeau du Brésil Pedro Diniz n/a
22 Drapeau du Brésil Roberto Moreno
Drapeau de l'Italie Minardi Scuderia Italia Minardi M195 Ford EDM 3.0 V8 G 23 Drapeau de l'Italie Pierluigi Martini Drapeau de l'Italie Giancarlo Fisichella
Drapeau de l'Italie Thomas Biagi
Drapeau du Portugal Pedro Lamy
24 Drapeau de l'Italie Luca Badoer
Drapeau de la France Ligier Gitanes Blondes Ligier JS41 Mugen-Honda MF-301 3.0 V10 G 25 Drapeau du Japon Aguri Suzuki Drapeau de la France Franck Lagorce
Drapeau de la France Jérémie Dufour
Drapeau de la France Emmanuel Clérico
Drapeau du Royaume-Uni Martin Brundle
26 Drapeau de la France Olivier Panis
Drapeau de l'Italie Scuderia Ferrari Ferrari 412 T2 Ferrari 044/1 3.0 V12 G 27 Drapeau de la France Jean Alesi Drapeau de l'Italie Nicola Larini
28 Drapeau de l'Autriche Gerhard Berger
Drapeau de la Suisse Red Bull Sauber Ford Sauber C14 Ford ECA Zetec-R 3.0 V8 G 29 Drapeau de l'Autriche Karl Wendlinger Drapeau de l’Argentine Norberto Fontana
Drapeau de la France Jean-Christophe Boullion
30 Drapeau de l'Allemagne Heinz-Harald Frentzen

Grands Prix de la saison 1995[modifier | modifier le code]

Calendrier des Grands Prix de la saison 1995
no  Date Grand Prix Lieu Vainqueur Écurie Pole position Record du tour Résumé
565 26 mars Drapeau du Brésil Grand Prix du Brésil Interlagos Drapeau de l'Allemagne Michael Schumacher Drapeau : Royaume-Uni Benetton-Renault Drapeau : Royaume-Uni Damon Hill Drapeau : Allemagne Michael Schumacher Résumé
566 9 avril Drapeau de l’Argentine Grand Prix d'Argentine Buenos Aires Drapeau du Royaume-Uni Damon Hill Drapeau : Royaume-Uni Williams-Renault Drapeau : Royaume-Uni David Coulthard Drapeau : Allemagne Michael Schumacher Résumé
567 30 avril Drapeau de Saint-Marin Grand Prix de Saint-Marin Imola Drapeau du Royaume-Uni Damon Hill Drapeau : Royaume-Uni Williams-Renault Drapeau : Allemagne Michael Schumacher Drapeau : Autriche Gerhard Berger Résumé
568 14 mai Drapeau de l'Espagne Grand Prix d'Espagne Barcelone Drapeau de l'Allemagne Michael Schumacher Drapeau : Royaume-Uni Benetton-Renault Drapeau : Allemagne Michael Schumacher Drapeau : Royaume-Uni Damon Hill Résumé
569 28 mai Drapeau de Monaco Grand Prix de Monaco Monaco Drapeau de l'Allemagne Michael Schumacher Drapeau : Royaume-Uni Benetton-Renault Drapeau : Royaume-Uni Damon Hill Drapeau : France Jean Alesi Résumé
570 11 juin Drapeau du Canada Grand Prix du Canada Montréal Drapeau de la France Jean Alesi Drapeau : Italie Ferrari Drapeau : Allemagne Michael Schumacher Drapeau : Allemagne Michael Schumacher Résumé
571 2 juillet Drapeau de la France Grand Prix de France Magny-Cours Drapeau de l'Allemagne Michael Schumacher Drapeau : Royaume-Uni Benetton-Renault Drapeau : Royaume-Uni Damon Hill Drapeau : Allemagne Michael Schumacher Résumé
572 16 juillet Drapeau du Royaume-Uni Grand Prix de Grande-Bretagne Silverstone Drapeau du Royaume-Uni Johnny Herbert Drapeau : Royaume-Uni Benetton-Renault Drapeau : Royaume-Uni Damon Hill Drapeau : Royaume-Uni Damon Hill Résumé
573 30 juillet Drapeau de l'Allemagne Grand Prix d'Allemagne Hockenheim Drapeau de l'Allemagne Michael Schumacher Drapeau : Royaume-Uni Benetton-Renault Drapeau : Royaume-Uni Damon Hill Drapeau : Allemagne Michael Schumacher Résumé
574 13 août]] Drapeau de la Hongrie Grand Prix de Hongrie Budapest Drapeau du Royaume-Uni Damon Hill Drapeau : Royaume-Uni Williams-Renault Drapeau : Royaume-Uni Damon Hill Drapeau : Royaume-Uni Damon Hill Résumé
575 27 août Drapeau de la Belgique Grand Prix de Belgique Spa-Francorchamps Drapeau de l'Allemagne Michael Schumacher Drapeau : Royaume-Uni Benetton-Renault Drapeau : Autriche Gerhard Berger Drapeau : Royaume-Uni David Coulthard Résumé
576 10 septembre Drapeau de l'Italie Grand Prix d'Italie Monza Drapeau du Royaume-Uni Johnny Herbert Drapeau : Royaume-Uni Benetton-Renault Drapeau : Royaume-Uni David Coulthard Drapeau : Autriche Gerhard Berger Résumé
577 24 septembre Drapeau du Portugal Grand Prix du Portugal Estoril Drapeau du Royaume-Uni David Coulthard Drapeau : Royaume-Uni Williams-Renault Drapeau : Royaume-Uni David Coulthard Drapeau : Royaume-Uni David Coulthard Résumé
578 1er octobre Drapeau : Europe Grand Prix d'Europe Nürburgring Drapeau de l'Allemagne Michael Schumacher Drapeau : Royaume-Uni Benetton-Renault Drapeau : Royaume-Uni David Coulthard Drapeau : Allemagne Michael Schumacher Résumé
579 22 octobre Drapeau du Japon Grand Prix du Pacifique Aida Drapeau de l'Allemagne Michael Schumacher Drapeau : Royaume-Uni Benetton-Renault Drapeau : Royaume-Uni David Coulthard Drapeau : Allemagne Michael Schumacher Résumé
580 29 octobre Drapeau du Japon Grand Prix du Japon Suzuka Drapeau de l'Allemagne Michael Schumacher Drapeau : Royaume-Uni Benetton-Renault Drapeau : Allemagne Michael Schumacher Drapeau : Allemagne Michael Schumacher Résumé
581 12 novembre Drapeau de l'Australie Grand Prix d'Australie Adelaide Drapeau du Royaume-Uni Damon Hill Drapeau : Royaume-Uni Williams-Renault Drapeau : Royaume-Uni Damon Hill Drapeau : Royaume-Uni Damon Hill Résumé

Résumé du championnat du monde 1995[modifier | modifier le code]

Pour cette saison 1995, priorité a été donnée à la sécurité. Les mesures prises courant 1994 sont complétées, par exemple par la réduction de la cylindrée des moteurs (de 3,5 à 3 litres). Comme l'an passé, Michael Schumacher et Damon Hill devraient s'affronter pour le titre.

Au cours de la première course, Damon Hill, alors en tête, est victime d'un problème mécanique, et Schumacher s'impose devant David Coulthard. Les deux hommes seront un temps disqualifiés pour cause d'essence non conforme, mais la FIA les blanchira. Pour le retour de la F1 en Argentine, Hill prend sa revanche et s'impose. Il récidivera à Imola, alors que Schumacher est violemment sorti de la piste alors qu'elle s'asséchait. A Barcelone, les Benetton de Schumacher et Johnny Herbert triomphent, et à Monaco, l'allemand profite des ravitaillements pour passer devant l'anglais et s'imposer. A Montréal, Jean Alesi remporte sa seule victoire, profitant des soucis techniques des favoris. A Magny-Cours, Schumacher devance Hill, mais à Silverstone, les deux hommes s'accrochent et Herbert en profite pour remporter sa première victoire.

A Hockenheim, Schumacher remporte sa première victoire à domicile, profitant de la sortie de Hill dans le premier tour. L'anglais fait un cavalier seul en Hongrie, alors que Schumacher est victime de son moteur. En Belgique, l'allemand s'impose en partant seizième sur la grille. Il a profité de la pluie et du safety car pour passer devant Hill au terme d'un duel époustouflant. En Italie, Schumacher et Hill s'accrochent à nouveau, Alesi est victime d'incidents mécaniques, Coulthard se sort dans le tour de formation, et Herbert s'impose à nouveau. Au Portugal, Coulthard remporte lui aussi sa première victoire. Pour le retour de la Formule 1 au Nurburgring, Schumacher s'impose au terme d'une course rendue piégeuse par la pluie. Hill est sorti, et Alesi ne peut résister au retour de l'allemand en fin de course.

A Aïda, Schumacher est sacré champion 1995 après sa victoire devant Coulthard. Il fait de même à Suzuka sous la pluie. A Adelaïde, Hill profite de l'accrochage Schumacher-Alesi et de la sortie de Coulthard pour remporter sa quatrième victoire de la saison.

Classement des pilotes[modifier | modifier le code]

Classement pilotes[1]
Classement Pilote Points
Champion Drapeau : Allemagne Michael Schumacher 102
2e Drapeau : Royaume-Uni Damon Hill 69
3e Drapeau : Royaume-Uni David Coulthard 49
4e Drapeau : Royaume-Uni Johnny Herbert 45
5e Drapeau : France Jean Alesi 42
6e Drapeau : Autriche Gerhard Berger 31
7e Drapeau : Finlande Mika Häkkinen 17
8e Drapeau : France Olivier Panis 16
9e Drapeau : Allemagne Heinz-Harald Frentzen 15
10e Drapeau : Royaume-Uni Mark Blundell 13
11e Drapeau : Brésil Rubens Barrichello 11
12e Drapeau : Royaume-Uni Eddie Irvine 10
13e Drapeau : Royaume-Uni Martin Brundle 7
14e Drapeau : Italie Gianni Morbidelli 5
15e Drapeau : Finlande Mika Salo 5
16e Drapeau : France Jean-Christophe Boullion 3
17e Drapeau : Japon Aguri Suzuki 1
18e Drapeau : Portugal Pedro Lamy 1

Classement des constructeurs[modifier | modifier le code]

Classement constructeurs[2]
Classement Écurie Points
Champion Drapeau : Royaume-Uni Benetton-Renault 137
2e Drapeau : Royaume-Uni Williams-Renault 112
3e Drapeau : Italie Ferrari 73
4e Drapeau : Royaume-Uni McLaren-Mercedes 30
5e Drapeau : France Ligier-Mugen-Honda 24
6e Drapeau : Irlande Jordan-Peugeot 21
7e Drapeau : Suisse Sauber-Ford 18
8e Drapeau : Royaume-Uni Arrows-Hart 5
9e Drapeau : Royaume-Uni Tyrrell-Yamaha 5
10e Drapeau : Italie Minardi-Ford 1
11e Drapeau : Italie Forti-Ford 0
12e Drapeau : Royaume-Uni Pacific-Ford 0
13e Drapeau : Royaume-Uni Simtek-Ford 0
  • Note : Benetton et Williams ont été disqualifiés lors du Grand Prix inaugural du Brésil pour utilisation de carburant non conforme à la réglementation de la Formule 1[3]. L'échantillon d'essence prélevé à l'issue de la course ne correspondait pas aux spécifications de l'échantillon témoin fourni à la FIA[4]. Les écuries ont fait appel de cette décision, ce qui a conduit à une annulation de la sanction concernant les pilotes qui ont conservé leurs points, mais un maintien de la pénalité pour les écuries. Benetton a ainsi perdu les 10 points de la victoire de Michael Schumacher et Williams les 6 points de la seconde place de David Coulthard, d'où une différence des résultats de ces écuries et des totaux des résultats de leurs pilotes[5],[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Classement des pilotes 1995 », sur formula1.com (consulté le 10 mai 2014)
  2. (en) « Classement des constructeurs 1995 », sur formula1.com (consulté le 10 mai 2014)
  3. Les écuries Williams et Benetton sont disqualifiés au Grand Prix du Brésil 1995, sur statsf1.com, consulté le 1er novembre 2010
  4. Williams et Benetton sont disqualifiés pour essence non conforme, dans Sport Auto n°400, mai 1995, encart pp.74-75
  5. Les pilotes Williams et Benetton conservent leurs points acquis au Grand Prix du Brésil 1995, sur statsf1.com, consulté le 1er novembre 2010
  6. Les pilotes Williams et Benetton conservent leurs points acquis au Grand Prix du Brésil 1995, dans Sport Auto n°400, mai 1995, encart pp.74-75

Sur les autres projets Wikimedia :