Circuit de Nevers Magny-Cours

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Circuit de Nevers Magny-Cours
Circuit de Nevers Magny-Cours
Caractéristiques générales
Lieu Magny-Cours
Nièvre
Bourgogne
Drapeau de la France France
Type Permanent
Coordonnées 46° 51′ 48″ N 3° 09′ 57″ E / 46.863272, 3.165865 ()46° 51′ 48″ Nord 3° 09′ 57″ Est / 46.863272, 3.165865 ()  

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Circuit de Nevers Magny-Cours
Ouverture 1959
Propriétaire Conseil général de la Nièvre
Exploitant S.A.E.M.S.C.N.M.C.
Architecte Jean Bernigaud
Homologation FIA Degré 1
Sens Horaire
Stands Garages, permanents
Capacité 139 112
Événements
Bol d'or
WSBK Magny-Cours
FSBK Magny-Cours
GT Tour Magny-Cours
Grand Prix Camions Magny-Cours
Dimensions
Nombre de virages 17
Longueur 4,411 km
Meilleur tour (2004)
Temps 1 min 15 s 377
Pilote Drapeau de l'Allemagne Michael Schumacher
Écurie Drapeau de l'Italie Scuderia Ferrari
Modèle F1 Ferrari F2004

Le circuit de Nevers Magny-Cours est un circuit automobile permanent français. Propriété du Conseil Général de la Nièvre depuis 1986, il est situé près du village de Magny-Cours, à 14 km au sud-est de Nevers dans la Nièvre. Le Grand Prix de France de Formule 1 s'y est couru de 1991 à 2008.

Le site comprend trois circuits, la piste Grand Prix (4,411 km), la piste Club (2,530 km) et la piste de karting (1,110 km), ainsi que des infrastructures d’accueil, des salles de réception et de conférence.

En plus de sa vocation purement sportive (organisation de manifestations diverses, gestion de ses infrastructures dédiées aux sports mécaniques), le circuit a également pour activité la gestion d'équipements permettant l'organisation de réunions d’entreprises, de séminaires ou congrès.

Historique[modifier | modifier le code]

Massa et Hamilton au départ 2007
Grille de départ et voie des stands

Créé en 1959 par Jean Bernigaud, maire de Magny-Cours et propriétaire du terrain, le premier circuit est une piste de karting[1] de 510 mètres de long. Le Circuit Jean Behra (du nom du pilote français décédé en 1959) est inauguré en 1961, la piste fait alors 2 000 mètres de long. En septembre 1986, sous l'impulsion de François Mitterrand, le conseil général de la Nièvre décide de racheter le circuit qui fait alors 3 850 mètres à la famille Bernigaud. Le nouveau tracé F1 sera réalisé en 1988 et le circuit est inauguré et reçoit son homologation officielle en 1989[1]. Le circuit reçoit, en 1990, un bail de cinq ans octroyé par la FISA pour l’organisation du Grand Prix de France de Formule 1. Magny-Cours remplace en 1991, pour les épreuves françaises de F1, les infrastructures vieillissantes du Paul-Ricard du Castellet.

En 1994 est inaugurée la nouvelle piste de karting puis, en 2000, est créée la piste Club[1]. Depuis 2000, le Bol d'Or a lieu sur le circuit. En 2003, le tracé de la piste Grand Prix est modifié et le circuit accueille pour la première fois la manche française du Championnat du monde de Superbike[1].

En 2005, la désaffection du public ayant engendré une quasi faillite du circuit, le conseil général de la Nièvre sauve le circuit en refinançant le projet. Le Grand Prix 2007 s'est tenu le 1er juillet à Magny-Cours, mais le Comité directeur de la FFSA, réuni le 21 mars 2007, a décidé à l’unanimité de suspendre l’inscription du Grand Prix de France au calendrier 2008, dans la mesure où les conditions de réussite n’étaient pas toutes réunies. Le Comité Directeur a procédé à un réexamen de la situation lors de sa réunion de juillet 2007. Diverses hypothèses ont été évoquées pour remplacer Magny-Cours, en particulier en Île-de-France, dont les environs d'Eurodisney, Villepinte, la ville nouvelle d'Évry ou Versailles. Suite à une entrevue entre le Premier ministre français François Fillon et Bernie Ecclestone le 24 juillet 2007 à Paris, le Grand Prix de France doit être maintenu sur le circuit de Magny-Cours pour les saisons 2008 et 2009.

En 2008, la Fédération française du sport automobile annonce le 15 octobre qu’elle renonce à son rôle de promoteur du Grand Prix de France de Formule 1 et, en 2009, pour la première fois depuis la création du Championnat du Monde de Formule 1, il n’y a plus d’épreuve française organisée[2]. Faute de promoteur, le Grand Prix de France de Formule 1 n'est toujours pas inscrit au calendrier de la FIA, d'autant plus que les exigences de la FOM restent très élevées du fait de l’arrivée de plusieurs pays cherchant à organiser un Grand Prix.

Toutefois, certains pays arrivent en fin de contrat en 2011 et 2012 et ont manifesté leur désir de ne pas renouveler leur contrat (Turquie, GP d’Europe à Valencia). Si les droits du plateau F1 baissent dans les années à venir et que la Formule 1 se recentre sur les pays à forte culture sportive automobile tels que l’Europe de l’Ouest ou l’Amérique du Sud, Magny-Cours pourrait renouer avec l'organisation d'un Grand Prix de France, le projet de Flins ayant été abandonné, la faisabilité de celui de Sarcelles restant très aléatoire, Le Mans accueillant déjà de nombreuses épreuves et le Castellet ayant officiellement renoncé à se porter candidat. Un nouvel atout pour Magny-Cours est le prolongement, en octobre 2010, de l’autoroute A77 permettant un accès direct au Circuit.

Toutefois, le circuit prolonge son contrat d'organisation de la manche française de Superbike jusqu’en 2012 et, en 2010 est organisée pour la première fois une course de camions sur le circuit.

Installations[modifier | modifier le code]

Pistes[modifier | modifier le code]

Piste Grand Prix[modifier | modifier le code]

Tracé du circuit de 1991 à 2002

Aujourd'hui long de 4 411 mètres, le circuit de Magny-Cours reprend des virages existant sur d'autres circuits de Formule 1, ce qui en fait une piste très technique et très complète. Mais nombre de pilotes et d'intervenants du sport automobile en général considèrent que ce circuit est sans âme. D'autre part, les infrastructures hôtelières ne sont pas à la hauteur et la plupart des spectateurs sont obligés de se loger loin du circuit. Enfin, les grands événements entraînent un trafic routier que les infrastructures routières environnantes ne peuvent écouler.

La piste qui a accueilli les manches françaises du championnat du monde de Formule 1 de 1991 à 2008 accueille tout au long de l’année, différentes manifestations sportives, des essais de grandes équipes françaises ou étrangères, des clubs de prestige ou encore des stages de pilotage. Longue de 4,411 km et ouverte à tous ou en exclusivité selon les souhaits des clients, elle permet de faire du roulage chronométré, dispose de 48 box de 50 m², d’une voie des stands élargie en 2010 et de parkings. 24 caméras de surveillance permettent au personnel de piste et au personnel médical de pouvoir intervenir dans des conditions de sécurité optimales.

Piste Club[modifier | modifier le code]

Construite en 2000 pour répondre à une forte augmentation de la demande de location des écoles de pilotage et longue de 2,530 km, elle permet d’organiser les stages d’initiation et de perfectionnement en monoplaces, berlines ou motos avec divers partenaires du circuit. Elle peut être arrosée pour permettre des essais sur piste mouillée. Cette piste est équipée de dispose de ses propres équipement techniques : stands, salle de briefing, vestiaires et espace restauration.

Piste de karting[modifier | modifier le code]

Longue de 1 110 mètres et large de 8 m, la piste sécurisée propose un ensemble d’équipements pour réaliser des challenges de karting, endurance ou vitesse, et est éclairée pour des animations nocturnes. Le circuit propose au grand public des karts à la location allant de 10 ch à 28 ch[3]. La piste dispose également d'équipement techniques dédiés : salle de briefing vidéo, système de chronométrage électronique et espaces de réception.

Autres installations sur le site[modifier | modifier le code]

Le circuit, dans le cadre de ses activités extra-sportives, dispose d'équipements pour l'organisation de réunions d’entreprises, de séminaires ou congrès. Des loges permettent de recevoir des clients, partenaires ou collaborateurs dans des conditions privilégiées.

Une cinquantaine de loges de 32 à 128 m² situées au-dessus des stands proposent des services de restauration, hôtesses, gardiennage, identification de la marque et décoration personnalisée.

La salle de conférence « Ayrton Senna » utilisée pour les briefings des pilotes lors des courses permet d’accueillir de 20 à 200 personnes. Située au-dessus du podium, elle offre une vue sur la ligne de départ.

Le Visiocenter est un amphithéâtre de 300 places doté d’un système de projection haute définition équipé pour les vidéoconférences et les transmissions de spectacles par satellite.

Au sein du Pôle de la performance de Nevers Magny-Cours, la SAEMS mettra à disposition les pistes pour la mise au point du véhicule hybride qui sera développé dans le cadre du projet collaboratif des entreprises du Technopole. Avec le concours de l’ISAT (renouvellement des accords d'utilisation de la piste, invitations, en échange de la mise à disposition d’étudiants sur les évènements) et de Welience, ce projet impliquera les principales entreprises industrielles de Magny-Cours.

Fonctionnement actuel du circuit[modifier | modifier le code]

Activités du circuit[modifier | modifier le code]

Hors Formule 1, épreuve qui a connu sa dernière édition sur le circuit en 2008, le meeting automobile qui rassemble le plus de spectateurs sont les World Series by Renault.

Dix-sept épreuves automobiles sont organisées au total dans l’année sur le circuit[4] : Ayari Track Expérience, Rallye de Paris, Roscar, Tour Auto, Classic Days, GT Days, Fun Cup, Rencontres Peugeot Sport, Club Porsche de France, GT Tour (Championnat de France GT, Porsche Carrera Cup, F4…), Audi Endurance Expérience, Grand Prix Historique de Magny-Cours, Série FFSA V de V, Lamera Cup.

À cela, il faut ajouter depuis 2010 le Grand Prix camions.

Magny-Cours reçoit deux des quatre plus grandes épreuves mondiales motocyclistes : le Championnat du monde de Superbike et le Bol d'or, ainsi que deux autres épreuves de niveau national et international : la Coupe de France Promosport et le Bol d'Or Classic.

Le cyclisme y fait également quelques apparitions depuis peu avec le départ de la cyclosportive La Look en 2011 puis l'arrivée d'une étape de Paris-Nice en 2014.

Fréquentation[modifier | modifier le code]

Bien que n'accueillant plus de Grand Prix de Formule 1, la fréquentation totale est estimée à 400 000 visiteurs en 2009.

  • 88 000 personnes ont fréquenté les pistes hors épreuves.
  • 26 300 visiteurs au karting sur 320 jours.
  • 5 000 personnes ont participé à des séminaires sur le site.
  • 150 journées de stages en Formule 1, Formule 3, Porsche et Fun Boost.
  • 138 journées moto.
  • 423 journées de roulage d’équipes professionnelles auto ou moto.

Records du circuit actuel[modifier | modifier le code]

Catégorie Temps Pilote Voiture Année
Monoplaces
Formule 1 1min 15s 377 Drapeau : Allemagne Michael Schumacher Ferrari F2004 2004
GP2 1min 21s 831 Drapeau : Allemagne Timo Glock Dallara GP2/05 Mecachrome 2007
Formule Renault 3.5 1min 25s 831 Drapeau : Monaco Clivio Piccione Dallara ? Renault 2007
Superleague Formula 1min 27s 029 Drapeau : Royaume-Uni Craig Dolby Panoz DP09 Menard 2010
Formule Nissan 1min 28s 140 Drapeau : France Bruce Jouanny Dallara SN01 Nissan 2003
Formule 3000 1min 28s 888 Drapeau : Italie Giorgio Pantano Lola B02/50 Zytek-Judd 2003
Formule 3 1min 34s 116 Drapeau : Allemagne Nico Rosberg Dallara F303 Opel 2004
Formule Renault 2.0 1min 37s 373 Drapeau : France Jules Bianchi Tatuus FR2000 Renault 2007
Formule Campus 1min 54s 106 Drapeau : France Laurent Groppi Mygale ? Renault 2003
Grand Tourisme
GT1 1min 36s 174  ? Saleen S7-R Ford 2004
Carrera Cup 1min 42s 470 Drapeau : France Kévin Estre Porsche 997 2009
Ferrari Challenge 360 1min 45s 155 Drapeau : France Jean-Philippe Belloc Ferrari 360 Modena 2003
Eurocup Mégane Trophy 1min 45s 207 Drapeau : Pays-Bas Nick Catsburg Renault Mégane Trophy 2010
Tourisme
Silhouette 1min 47s 265 Drapeau : France Christophe Bouchut SEAT Cordoba 2003
Super 2000 1min 49s 306 Drapeau : Italie Gabriele Tarquini SEAT León 2006
Moto
Catégorie Temps Pilote Moto Année
Superbike 1min 37s 490 Drapeau : Royaume-Uni Jonathan Rea Honda CBR1000RR 2011
Endurance moto 1min 39s 470 Drapeau : France Vincent Philippe Suzuki GSX-R1000 2011
Camions
Catégorie Temps Pilote Camion Année
Trucks 2min 16s 847 Drapeau : France Yvan Gaillard Freightliner LLC 2010
Karting
Catégorie Temps Pilote Kart Année
Superkart 250 1min 39s 861 Drapeau : Royaume-Uni Gavin Bennett Anderson FPE 2009

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Historique : Les grandes dates - Site officiel du circuit
  2. Ecclestone prêt à maintenir le GP de France - France 24 et AFP, 24 juillet 2007]
  3. Circuit karting - Site officiel
  4. http://www.circuitmagnycours.com/calendrier/manifestations/calendrier-de-la-saison/

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]