Robert Doornbos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Robert Doornbos

Robert Doornbos lors d'essais privés à Barcelone en 2006

Robert Doornbos lors d'essais privés à Barcelone en 2006

Date de naissance (32 ans)
Lieu de naissance Rotterdam, Pays-Bas
Nationalité Drapeau des Pays-Bas Néerlandais
Années d'activité Depuis 1999
2005-2006 (Formule 1)
Qualité Pilote automobile
Équipe Minardi
Red Bull Racing
Nombre de courses 11 (Formule 1)
Pole positions 0 (Formule 1)
Podiums 0 (Formule 1)
Victoires 0 (Formule 1)
Champion du monde 0 (Formule 1)

Robert Michael Doornbos (né le 23 septembre 1981, à Rotterdam aux Pays-Bas) est un pilote automobile néerlandais. Il a participé à 11 Grands Prix de championnat du monde de Formule 1 en 2005 et 2006.

Biographie[modifier | modifier le code]

Avant la Formule 1[modifier | modifier le code]

Joueur de tennis semi-professionnel en Hollande, Robert Doornbos découvre le sport automobile tardivement, en étant invité en 1998 par l'écurie Williams à suivre un week-end de Grand Prix depuis les stands. Passionné par cette discipline dont il ignore tout, il décide de ranger sa raquette et demande conseil à Jacques Villeneuve pour débuter dans le sport automobile.

Pour ses débuts, en 1999, il dispute le championnat Opel Lotus UK Winter Series avec l'écurie JR racing. Il se fait immédiatement remarquer, puisqu'avec 4 pole positions, 4 victoires et 4 meilleurs tours, il termine vice-champion. En 2000, il est à nouveau vice-champion, mais cette fois-ci du championnat de Formule Ford Benelux (avec 6 podiums, 1 pole position et 3 meilleurs tours). En 2001, il dispute, pour l'écurie FGR Racing, le très relevé championnat de Formule 3 britannique, qu'il termine à la 5e place, avec 2 pole positions, 2 victoires et 9 podiums. Lors de la saison 2002, il participe au championnat de Formule 3 allemande, dans l'équipe Ghinzani. Il ne remporte aucune victoire, mais termine néanmoins 4 fois sur le podium. Il se classe 6e du Grand Prix de Macao. En 2003, toujours avec Ghinzani, il participe au championnat européen de Formule 3, dans lequel il obtient 7 podiums et une seconde place au Grand Prix de Corée. En 2004, il change de catégorie et court en Formule 3000 internationale pour l'écurie Arden. Il est désigné, à la fin de la saison, Rookie of the year (meilleur débutant) et termine le championnat à la 3e place. Il remporte une victoire (à Spa-Francorchamps), monte 4 fois sur le podium et réalise un meilleur tour.

Les débuts en Formule 1[modifier | modifier le code]

Au volant de la Red Bull-Ferrari lors du GP du Brésil 2006.

Cette même année 2004, Robert Doornbos fait ses débuts de pilote de Formule 1 comme pilote d'essai et de réserve de l'écurie Jordan, à l'occasion du Grand Prix de Chine. Il remplit encore ce rôle pendant la première moitié de la saison 2005, jusqu'à ce que l'écurie Minardi fasse appel à lui et lui permette d'effectuer ses débuts en course, lors du Grand Prix d'Allemagne, qu'il termine à une honorable 13e place. Il dispute les huit dernières course de la saison et s'il ne marque pas de points, en raison de la faiblesse du matériel dont il dispose, il se fait suffisamment remarquer pour signer, à 24 ans, un contrat de pilote d'essai et pilote de réserve avec l'ambitieuse écurie Red Bull. Le 11 septembre 2006, il est désigné comme pilote titulaire de l'écurie Red Bull pour les trois derniers Grands Prix de la saison, en remplacement de Christian Klien, évincé pour manque de résultats et pour avoir refusé l'offre de Red Bull de poursuivre sa carrière en DTM ou Champ Car. Plutôt à son avantage lors de ces trois épreuves, notamment en qualifications où il prend à deux reprises le meilleur sur son coéquipier David Coulthard, il n'est pas en mesure de conserver son volant pour la saison 2007, l'Australien Mark Webber ayant déjà été recruté.

Exil aux États-Unis[modifier | modifier le code]

En 2007, il retrouve son volant de pilote essayeur chez Red Bull Racing, tout en disputant en parallèle le championnat Champ Car au sein de l'écurie Minardi Team USA de Paul Stoddart. Avec sa troisième place lors de la manche d'ouverture à Las Vegas, il est devenu le premier pilote depuis Nigel Mansell en 1993 à signer un podium dès sa première participation dans la discipline. Régulièrement aux premières loges du peloton, il remporte sa première course dans la discipline le 1er juillet sur le circuit du Mont-Tremblant au Québec et s'affirme comme un candidat sérieux au titre de champion. Le titre revient finalement au français Sébastien Bourdais le 21 octobre 2007. Présenté comme l'un des favoris du championnat 2008, il se retrouve sans volant suite à la liquidation du Champ Car au mois de février.

Au mois de mai 2008, il retrouve la Formule 1 grâce à son engagement au sein du Renault F1 Team avec lequel il participe aux Roadshow (démonstrations en ville) de la marque au losange[1]. Il participe ensuite à l'automne au championnat Superleague Formula dans lequel il pilote la monoplace aux couleurs du Milan AC[2]. Il remporte deux victoires et hisse son équipe à la troisième place du classement général.

En 2009 il retourne aux Etats-Unis pour participer au championnat IndyCar Series avec l'écurie Newman/Haas/Lanigan Racing[3].

Résultats en championnat du monde de Formule 1[modifier | modifier le code]

Saison Écurie Châssis Moteur Pneumatiques GP disputés Points inscrits Classement
2005 Minardi F1 Team PS05 Cosworth V10 Bridgestone 8 0 n.c
2006 Red Bull Racing RB2 Ferrari V8 Michelin 3 0 n.c

Résultats aux 500 miles d'Indianapolis[modifier | modifier le code]

Année Voiture Équipe Qualification Résultat
2009 Dallara-Honda Newman/Haas/Lanigan Racing 23e 28e (abandon)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) Renault engage Doornbos autosport.be, 25 mai 2008
  2. (en) Doornbos joins Superleague series autosport.com, 22 mai 2008
  3. (en) Doornbos joins Newman/Haas/Lanigan autosport.com, 20 février 2009

Liens externes[modifier | modifier le code]

  1. (en) Site officiel de Robert Doornbos