Autodromo Enzo e Dino Ferrari

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Autodromo Enzo e Dino Ferrari
Circuit d'Imola
Autodromo Enzo e Dino Ferrari
Caractéristiques générales
Lieu Imola, Drapeau de l'Italie Italie
Coordonnées 44° 20′ 32″ N 11° 42′ 51″ E / 44.342175, 11.7143 ()44° 20′ 32″ Nord 11° 42′ 51″ Est / 44.342175, 11.7143 ()  

Géolocalisation sur la carte : Italie

(Voir situation sur carte : Italie)
Autodromo Enzo e Dino Ferrari
Événements
Manche SBK d'Imola (Championnat du monde de Superbike)
ETC CUP Imola (Coupe d'Europe des voitures de tourisme)
Dimensions
Nombre de virages 15
Longueur 4,909 km
Meilleur tour (2004)
Temps 1min 20s 411
Pilote Michael Schumacher
Écurie Ferrari

Le circuit Enzo et Dino Ferrari (ou circuit d'Imola) est un circuit automobile situé à proximité de la petite ville italienne d'Imola, à 40 kilomètres à l'est de Bologne et à 80 kilomètres à l'est de l'usine Ferrari de Maranello. Le circuit fut baptisé du nom du défunt fondateur de Ferrari, Enzo, et de son fils Dino. Avant la mort de Enzo Ferrari en 1988, le circuit se nommait « Autodromo Dino Ferrari ».

Historique[modifier | modifier le code]

Le circuit se fait connaître en accueillant la 51e édition du Grand Prix d'Italie qui se déroule normalement sur le circuit de Monza, alors en travaux. Le grand succès de l'épreuve, remportée par Nelson Piquet, incite la Fédération à créer le Grand Prix de Saint-Marin à partir de 1981 pour laisser Imola au calendrier.

Imola fait partie de la minorité de circuits Européens où l'on tourne dans le sens anti-horaire. À l'origine, c'était un circuit rapide demandant beaucoup à la mécanique, en 1985 plusieurs concurrents sont tombés en panne d'essence en vue de l'arrivée.

L'année 1982 est marquée par un doublé des Ferrari, mais dans les derniers mètres, Didier Pironi ne respecte pas les consignes d'équipe et dépasse Gilles Villeneuve (qui dispute là sa dernière course avant le drame de Zolder). En 1983, Patrick Tambay offre à Ferrari sa dernière victoire à domicile avant 1999.

En 1989, Gerhard Berger est victime d'un grave accident à Tamburello, sa voiture prend feu. 5 ans plus tard, en 1994, Roland Ratzenberger et Ayrton Senna se tuent lors du grand-prix, marqué par plusieurs autres incidents graves. Des modifications furent entreprises pour le rendre plus sûr, notamment au niveau des longues courbes rapide de Tamburello et de Villeneuve, qui seront transformées en chicanes plus lentes, faisant perdre au circuit son caractère rapide.

Souvent critiqué pour la désuétude de ses infrastructures, l'autodrome d'Imola perd la Moto GP en 1999, et la F1 en 2006. D'important travaux sont effectués à l'automne 2006 (nouveaux stands, suppression de la dernière chicane). Le championnat WTCC et le Superbike sont désormais les principales épreuves à se rendre à Imola.

Configurations[modifier | modifier le code]

Comparaison entre Imola avant 1995 (marron) et après 1995 (rouge)
Imola de 1995 à 2006


Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]