Championnat du monde de Formule 1 2007

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Championnat du monde de Formule 1 2007

Généralités
Sport Formule 1
Création 1950
Organisateur(s) FIA
Édition 58e
Nombre de manches 17 Grands Prix
Site web officiel
Palmarès
Champion pilote Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen
Champion constructeur Drapeau de l'Italie Scuderia Ferrari

Navigation

Le championnat du monde de Formule 1 2007 qui se déroule en 17 manches entre le 18 mars et le 21 octobre 2007, est remporté par le Finlandais Kimi Räikkönen sur Ferrari chez les pilotes et par la Scuderia Ferrari chez les constructeurs.

La saison est particulièrement agitée sur la piste comme en coulisses : tandis que McLaren Racing est sanctionnée par le pouvoir sportif et disqualifiée à la fin de l'exercice pour une affaire d'espionnage industriel aux dépens de Ferrari, les pilotes des deux écuries bataillent pour les titres pilotes et constructeurs, s'échangent les victoires et les podiums et se retrouvent à trois (Kimi Räikkönen, Lewis Hamilton et Fernando Alonso) en lice pour le sacre lors de l'épreuve de clôture, le 21 octobre, à Interlagos.

Räikkönen, qui a quitté McLaren pour Ferrari, remporte le Grand Prix inaugural, à Melbourne, pour son premier départ en rouge. Hamilton, qui dispute sa première saison de Formule 1, s'impose dès son sixième Grand Prix, à Montréal. Alonso, double champion du monde en titre, qui a quitté Renault F1 Team pour faire équipe avec le jeune pilote britannique, vit mal son année dans l'écurie de Ron Dennis, mais s'impose quatre fois et monte douze fois sur le podium.

Au Brésil, pour la manche finale, Hamilton (quatre victoires) est en tête du classement avec seulement quatre points d'avance sur Alonso et sept sur Räikkönen (cinq victoires). Le Finlandais bénéficie d'un heureux concours de circonstances pour l'emporter devant son coéquipier Felipe Massa alors qu'Alonso se classe troisième et Hamilton septième.

Räikkönen est sacré champion du monde avec 110 points devant Hamilton et Alonso, 109 points. Si les pilotes McLaren conservent leurs résultats et leurs points, leur écurie (218 points, soit 14 de plus que Ferrari) est exclue du classement ; Ferrari remporte ainsi son quinzième titre constructeurs sur tapis vert.

Le 17 juin, à Indianapolis, Sebastian Vettel dispute sa première course en Formule 1 au volant d'une BMW Sauber ; huitième, il devient, à 19 ans et 11 mois, le plus jeune pilote à inscrire des points dans la discipline.


La Scuderia Ferrari, champion du monde des constructeurs, en 2007

Repères de début de saison[modifier | modifier le code]

Pilotes[modifier | modifier le code]

Alexander Wurz fait son retour en tant que titulaire chez Williams.

Écuries[modifier | modifier le code]

Spyker F1 Team remplace Midland en 2007.
  • Spyker remplace définitivement Midland.
  • Fourniture de moteurs Renault pour Red Bull.
  • Fourniture de moteurs Ferrari pour Toro Rosso.
  • Fourniture de moteurs Ferrari pour Spyker.
  • Fourniture de moteurs Toyota pour Williams.
  • Changement de livrée des monoplaces des équipes prépondérantes à la suite de changements de commanditaires (rouge-Vodafone chez McLaren-Mercedes, remplacement du turquoise-Mild Seven par le orange-ING chez Renault et remplacement du blanc et rouge-Japon-Lucky Strike par une représentation satellitaire de la Terre en vert et bleu (couleurs BP Ultimate « camouflées » et provisoires puisque le contrat avec le pétrolier n'a jamais été conclu) chez Honda.

Grands Prix[modifier | modifier le code]

Le circuit du Mont Fuji accueille le Grand Prix du Japon au détriment de Suzuka.
  • La saison débute le week-end du 18 mars avec le retour de l'Australie (Melbourne) en ouverture.
  • Alternance de l'épreuve allemande au Nürburgring et à Hockenheim d'une année sur l'autre (Nürburgring en 2007). Toutefois, à la suite d'un conflit quant à la paternité du titre « GP d'Allemagne », l'épreuve disputée au Nürburgring conserve en 2007 le titre de Grand Prix d'Europe. Pour la première fois depuis la saison 1955, il n'y a donc pas de Grand Prix d'Allemagne.
  • Retour du Grand Prix de BelgiqueSpa) après une série de travaux de modernisation au niveau des stands, du virage de la Source et de la chicane de l'Arrêt de bus, celle-ci consistant désormais en un unique droite-gauche serré, contrairement au passé.
  • Retour du Grand Prix du Japon au circuit du Mont Fuji au détriment de celui de Suzuka. Le circuit du Mont Fuji n'a accueilli jusqu'à présent que deux éditions du Grand Prix du Japon, en 1976 et 1977.
  • Disparition du Grand Prix de Saint-Marin à Imola.

Réglementation[modifier | modifier le code]

Règlement sportif : les nouveautés[modifier | modifier le code]

  • 8 séances d'essais privés collectifs de trois jours, avec une seule monoplace, pour toute la saison.
  • 3 journées individuelles d'essais privés individuels, sur une piste choisie par chaque écurie (1 monoplace autorisée).
  • Possibilité d'engager un 4e, 5e, 6e pilote d'essai, titulaire d'une super-licence, pour les essais libres du vendredi sous réserve de n'inscrire qu'un pilote par séance et que seulement deux monoplaces au maximum de la même écurie tournent en même temps sur la piste. Le pilote d'essai devra obligatoirement tourner sur une des deux monoplaces autorisées à participer au GP.
  • La durée des deux séances d'essais libres du vendredi passe de 1 heure à 90 minutes chacune.
  • Une monoplace « mulet » pourra être présente sur chaque GP mais gardée dans le camion de transport si elle n'est pas réclamée par un pilote contraint de changer de monoplace. Si le mulet est utilisé après la séance de qualification, le pilote devra prendre le départ depuis la voie des stands.
  • La vitesse maximale dans les stands est limitée à 80 km/h.
  • Durant n'importe quelle séance d'essai les commissaires peuvent pénaliser par un décalage sur la ligne de départ (et de façon irrévocable) tout pilote auteur d'une action jugée anti-sportive.
  • En cas d'intervention de la voiture de sécurité, les monoplaces ne sont pas autorisées à regagner la voie des stands tant qu'elles ne seront pas toutes regroupées derrière la voiture de sécurité.
  • Chaque pilote reçoit un contingent de quatorze trains de pneus « sec », quatre trains de pneus « pluie » et trois trains de pneus « pluie extrême » par week-end de GP.
  • Un maximum de quatre trains de pneus « sec » sera disponible par pilote pour les séances d'essais du vendredi. Pour les qualifications et la course, les pilotes auront droit à cinq trains de « sec type 1 » (gomme tendre) et cinq trains de « sec type 2 » (gomme dure).
  • Lors de la course, les pilotes doivent obligatoirement utiliser les deux spécifications de gommes fournies par le manufacturier. Les pneus « tendre » sont identifiables par une rainure blanche.

Règlement technique : les nouveautés[modifier | modifier le code]

  • Moteur atmosphérique V8 à 90° de 2 400 cm³.
  • Régime maximum limité à 19 000 tr/min.
  • Généralisation des boîtes de vitesses sans à-coups (seamless) équipées d'un double embrayage.
  • Les moteurs 2007 sont développés à partir des moteurs 2006 (utilisable pour 2 GP minimum) utilisés lors des derniers GP (Japon-Chine). Un exemplaire moteur de chaque motoriste a été plombé puis confié à la FIA à l'issue du dernier GP de la saison 2006. Ce moteur plombé constitue dès lors une référence à partir de laquelle les ingénieurs n'ont le droit d'optimiser que les éléments suivants: conduites, soupapes et arbres à cames d'admission et d'échappement, chambre de combustion, forme et axe des pistons, pieds et paliers de bielles. Un exemplaire définitif du moteur optimisé pour la saison 2007 doit être déposé à la FIA au plus tard le 1er mars 2007 où il sera à son tour plombé.
  • Le V8 optimisé 2007 ne devra subir aucune retouche interne pour une durée de quatre ans (sauf par dérogation à la suite d'une série de casses mécaniques).
  • Le kilométrage couvert lors des séances d'essais libres n'est plus comptabilisé pour la durée de vie du moteur. Le moteur de course pourra donc être différent du moteur d'essai et devra au plus tard être installé dans la monoplace avant la séance d'essais qualificatifs. Le moteur en spécification « course » devra disputer l'intégralité des séances de qualifications et de course durant 2 GP consécutifs.
  • Poids minimum de la monoplace fixé à 605 kg à tout moment du GP (en 2006, le poids minimum en course était de 600 kg, contre 605 kg en essais).
  • Caméra embarquée fixée sur l'arceau de couleur rouge fluo pour la première monoplace de chaque écurie et jaune fluo pour la seconde.
  • Bridgestone est le seul fournisseur de pneumatiques et ce jusqu'en 2010. Bridgestone choisira et fournira deux types de pneus « sec » par Grand Prix (tendre et dur). Il n'y a qu'une seule architecture de pneus pour toute la saison et quatre types de gommes différentes.

Pilotes et monoplaces[modifier | modifier le code]

Pilotes et monoplaces de la saison 2007
Écurie Constructeur Châssis Moteur Pneus no  Pilotes Pilotes d'essais
Drapeau du Royaume-Uni Vodafone McLaren Mercedes McLaren MP4-22 Mercedes FO 108T 2,4l V8 B 1 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Drapeau de l'Espagne Pedro de la Rosa
Drapeau du Royaume-Uni Gary Paffett
Drapeau du Royaume-Uni Jamie Green
2 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton
Drapeau de la France ING Renault F1 Team Renault R27 Renault RS27 2,4l V8 B 3 Drapeau de l'Italie Giancarlo Fisichella Drapeau du Brésil Ricardo Zonta

Drapeau du Brésil Nelsinho Piquet

4 Drapeau de la Finlande Heikki Kovalainen
Drapeau de l'Italie Scuderia Ferrari Marlboro Ferrari F2007 Ferrari 056 2,4l V8 B 5 Drapeau du Brésil Felipe Massa Drapeau de l'Italie Luca Badoer
Drapeau de l'Espagne Marc Gené
6 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen
Drapeau du Japon Honda Racing F1 Team Honda RA107 Honda RA807E 2,4l V8 B 7 Drapeau du Royaume-Uni Jenson Button Drapeau de l'Autriche Christian Klien
Drapeau du Royaume-Uni James Rossiter
8 Drapeau du Brésil Rubens Barrichello
Drapeau de l'Allemagne BMW Sauber F1 Team BMW F1.07 BMW P86-7 2,4l V8 B 9 Drapeau de l'Allemagne Nick Heidfeld Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel
Drapeau de l'Allemagne Timo Glock
10 Drapeau de la Pologne Robert Kubica
Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel
Drapeau du Japon Panasonic Toyota Racing Toyota TF107 Toyota RVX-07 2,4l V8 B 11 Drapeau de l'Allemagne Ralf Schumacher Drapeau de la France Franck Montagny
Drapeau du Japon Kohei Hirate
Drapeau du Japon Kamui Kobayashi
12 Drapeau de l'Italie Jarno Trulli
Drapeau de l'Autriche Red Bull Racing Red Bull RB3 Renault RS27 2,4l V8 B 14 Drapeau du Royaume-Uni David Coulthard Drapeau des Pays-Bas Robert Doornbos
Drapeau de l'Allemagne Michael Ammermüller
15 Drapeau de l'Australie Mark Webber
Drapeau du Royaume-Uni AT&T Williams Williams FW29 Toyota RVX-07 2,4l V8 B 16 Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg Drapeau de l'Inde Narain Karthikeyan
Drapeau du Japon Kazuki Nakajima
17 Drapeau de l'Autriche Alexander Wurz
Drapeau du Japon Kazuki Nakajima
Drapeau de l'Italie Scuderia Toro Rosso Toro Rosso STR2 Ferrari 056 2,4l V8 B 18 Drapeau de l'Italie Vitantonio Liuzzi Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel
19 Drapeau des États-Unis Scott Speed
Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel
Drapeau des Pays-Bas Etihad Aldar Spyker F1 Team Spyker F8-VII Ferrari 056 2,4l V8 B 20 Drapeau des Pays-Bas Christijan Albers
Drapeau du Japon Sakon Yamamoto
Drapeau de l'Allemagne Markus Winkelhock
Drapeau de la Malaisie Mohamed Fairuz Fauzy
Drapeau des Pays-Bas Giedo van der Garde
Drapeau de l'Espagne Adrián Vallés
Drapeau de l'Allemagne Markus Winkelhock
Drapeau de l'Espagne Roldán Rodríguez
21 Drapeau de l'Allemagne Adrian Sutil
Drapeau du Japon Super Aguri Formula 1 Team Super Aguri SA07 Honda RA807E 2,4l V8 B 22 Drapeau du Japon Takuma Satō Drapeau du Japon Sakon Yamamoto
Drapeau du Royaume-Uni James Rossiter
23 Drapeau du Royaume-Uni Anthony Davidson

Grands Prix de la saison 2007[modifier | modifier le code]

Calendrier des Grands Prix de la saison 2007
no  Date Grand Prix Lieu Vainqueur Écurie Pole position Record du tour Résumé
769 18 mars Drapeau de l'Australie Grand Prix d'Australie Melbourne Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Drapeau : Italie Ferrari Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Résumé
770 8 avril Drapeau de la Malaisie Grand Prix de Malaisie Sepang Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Drapeau : Royaume-Uni McLaren-Mercedes Drapeau du Brésil Felipe Massa Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton Résumé
771 15 avril Drapeau de Bahreïn Grand Prix de Bahreïn Sakhir Drapeau du Brésil Felipe Massa Drapeau : Italie Ferrari Drapeau du Brésil Felipe Massa Drapeau du Brésil Felipe Massa Résumé
772 13 mai Drapeau de l'Espagne Grand Prix d'Espagne Barcelone Drapeau du Brésil Felipe Massa Drapeau : Italie Ferrari Drapeau du Brésil Felipe Massa Drapeau du Brésil Felipe Massa Résumé
773 27 mai Drapeau de Monaco Grand Prix de Monaco Monaco Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Drapeau : Royaume-Uni McLaren-Mercedes Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Résumé
774 10 juin Drapeau du Canada Grand Prix du Canada Montréal Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton Drapeau : Royaume-Uni McLaren-Mercedes Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Résumé
775 17 juin Drapeau des États-Unis Grand Prix des États-Unis Indianapolis Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton Drapeau : Royaume-Uni McLaren-Mercedes Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Résumé
776 1er juillet Drapeau de la France Grand Prix de France Magny-Cours Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Drapeau : Italie Ferrari Drapeau du Brésil Felipe Massa Drapeau du Brésil Felipe Massa Résumé
777 8 juillet Drapeau du Royaume-Uni Grand Prix de Grande-Bretagne Silverstone Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Drapeau : Italie Ferrari Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Résumé
778 22 juillet Drapeau de l’Union européenne Grand Prix d'Europe Nürburgring Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Drapeau : Royaume-Uni McLaren-Mercedes Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Drapeau du Brésil Felipe Massa Résumé
779 5 août Drapeau de la Hongrie Grand Prix de Hongrie Hungaroring Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton Drapeau : Royaume-Uni McLaren-Mercedes Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Résumé
780 26 août Drapeau de la Turquie Grand Prix de Turquie Istanbul Drapeau du Brésil Felipe Massa Drapeau : Italie Ferrari Drapeau du Brésil Felipe Massa Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Résumé
781 9 septembre Drapeau de l'Italie Grand Prix d'Italie Monza Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Drapeau : Royaume-Uni McLaren-Mercedes Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Résumé
782 16 septembre Drapeau de la Belgique Grand Prix de Belgique Spa-Francorchamps Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Drapeau : Italie Ferrari Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Drapeau du Brésil Felipe Massa Résumé
783 30 septembre Drapeau du Japon Grand Prix du Japon Mont Fuji Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton Drapeau : Royaume-Uni McLaren-Mercedes Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton Résumé
784 7 octobre Drapeau de la République populaire de Chine Grand Prix de Chine Shanghai Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Drapeau : Italie Ferrari Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton Drapeau du Brésil Felipe Massa Résumé
785 21 octobre Drapeau du Brésil Grand Prix du Brésil Interlagos Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Drapeau : Italie Ferrari Drapeau du Brésil Felipe Massa Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Résumé

Déroulement de la saison et faits marquants du championnat[modifier | modifier le code]

  • C'est la première fois depuis 2003 qu'il y a 3 vainqueurs différents lors des 3 premières courses.
  • À l'issue du Grand Prix de France, les quatre pilotes en tête du championnat du monde (Hamilton, Alonso, Massa et Räikkönen) se sont équitablement partagés les victoires, chacun ayant remporté deux des huit épreuves disputées.
  • Lewis Hamilton est le premier pilote de l'histoire à monter sur le podium lors de ses 9 premières courses en championnat du monde.
  • Sebastian Vettel a fait ses débuts en F1 lors du Grand Prix des États-Unis où il remplaçait Robert Kubica blessé lors de l'épreuve précédente. Qualifié en 7e position, Vettel a terminé la course à la 8e place et a inscrit son premier point pour sa première course. Il devient, à seulement 19 ans, 11 mois et 14 jours, le plus jeune pilote de l'histoire de la Formule 1 à inscrire un point (le précédent record appartenait à Jenson Button depuis le Grand Prix du Brésil 2000).
  • Markus Winkelhock (fils de Manfred Winkelhock et neveu de Joachim Winkelhock, tous deux anciens pilotes de F1) a fait ses débuts en Grand Prix à l'occasion du Grand Prix d'Europe en remplaçant Christijan Albers (officiellement limogé par Spyker le 10 juillet pour défaillance des sponsors du Néerlandais). Pour son premier et unique Grand Prix, il réussit la performance de mener la course pendant 6 tours (soit 31 km), avant de devoir abandonner à la suite d'une défaillance mécanique et permet ainsi à son équipe Spyker d'entrer dans les tablettes de la discipline en tant qu'écurie ayant mené une épreuve.
  • À l'issue des qualifications du Grand Prix de Hongrie, la FIA a décidé de priver par anticipation McLaren de tous les points que pourraient inscrire ses deux pilotes au championnat du monde des constructeurs lors du GP.
  • À l'issue du Grand Prix de Turquie (12e manche du championnat du monde), les 4 pilotes qui se battent pour le championnat du monde pilote (Alonso, Hamilton, Räikkonen et Massa) totalisent chacun 3 victoires.
  • Dans le cadre de l'affaire d'espionnage qui l'oppose à Ferrari, McLaren a comparu une seconde fois le jeudi 13 septembre 2007, à Paris, devant le Conseil mondial de la FIA. Le témoignage du pilote Fernando Alonso (grandement incité par la FIA à révéler les informations qu’il détenait en échange d’une amnistie tout en le menaçant de "graves conséquences" en cas de silence coupable), a en effet permis à la FIA de reprendre l'affaire en première instance alors que Mc Laren avait interjeté en appel. À l’issue de cette comparution où il a été révélé qu'Alonso avait eu connaissance, dès le début de la saison, de secrets de réglages de la F2007 de Kimi Räikkönen et Felipe Massa, le Conseil mondial a décidé de retirer à l'écurie McLaren-Mercedes tous les points acquis cette saison dans le Championnat du monde des constructeurs et, de plus, a infligé à l’écurie une amende de 100 millions de dollars. Le Conseil mondial a toutefois précisé que serait déduite de ces 100 millions de dollars la somme qu'aurait dû recevoir McLaren-Mercedes pour les points acquis au championnat constructeurs.
  • Lors du Grand Prix du Japon (15e manche de la saison), Lewis Hamilton réalise le premier hat-trick de sa carrière tandis qu'Heikki Kovalainen monte pour la première fois sur le podium (2e du Grand Prix) et qu'Adrian Sutil inscrit son premier point en F1 (permettant par la même à son écurie Spyker d'inscrire son premier point au championnat du monde des constructeurs). Sebastian Vettel quant à lui devient, à 20 ans 2 mois et 27 jours, le plus jeune pilote à mener un Grand Prix (pendant 3 tours), détrônant ainsi Fernando Alonso qui avait mené le Grand Prix de Malaisie 2003 à 21 ans 7 mois et 22 jours. Vettel permet à son écurie Toro Rosso se couvrir également ses premiers tours en tête d'un Grand Prix de Formule 1 (il a dû, cependant, abandonner après avoir percuté Mark Webber (Red Bull).
  • Le vendredi 5 octobre, à l'occasion du Grand Prix de Chine, Spyker Cars N.V. annonce le rachat, pour un montant de 88 millions d'euros, de Spyker F1 Team par le consortium Orange India Holdings, constitué à parts égales de Watson Ltd. (propriété de l'homme d'affaires indien Vilaj Mallya) et Strongwind (propriété de la famille de Michiel Mol).
  • À l'issue du Grand Prix de Chine, Alexander Wurz, pilote titulaire Williams en 2007, annonce son retrait du championnat du monde avec effet immédiat. Wurz prend donc sa retraite après 69 départs en F1. Le mardi 9 octobre 2007, l'équipe Williams-Toyota confirme que le Japonais Kazuki Nakajima (fils de l'ancien pilote Satoru Nakajima) remplacera Alex Wurz pour le Grand Prix du Brésil. Cet engagement ne doit être considéré que comme une pige et lui assurera pas automatiquement un poste de pilote titulaire l'année prochaine chez Williams. Nakajima a déjà effectué plus de 7000 kilomètres d'essais privés sur la Williams FW29 et a participé à cinq reprises à des séances d'essais libres du vendredi cette saison. Sebastian Vettel a, par ailleurs, réalisé on meilleur résultat en terminant 4ème à 40.618 secondes de Felipe Massa (Ferrari) et a, au passage avec son coéquipier Vitantonio Liuzzi (il a terminé 6ème), permis à son écurie, Toro Rosso, de réaliser son meilleur résultat en F1.
  • Lors du Grand Prix du Brésil, Michiel Mol, nouveau copropriétaire de l'écurie Spyker F1 Team a annoncé son intention de rebaptiser l'écurie Force India F1 dès que possible. Il doit obtenir pour cela le feu vert des autres écuries inscrites au championnat. Si cette appellation est rapidement confirmée, elle pourra être utilisée dès les séances d'essais privées de novembre et décembre.
  • À l'issue du dernier Grand Prix de la saison, Rubens Barrichello, pilote le plus expérimenté (250 GP) et le plus capé du plateau (519 points) n'a inscrit aucun point au championnat du monde, en 15 saisons de présence en F1, cela ne lui était jamais arrivé.

Classement saison 2007[modifier | modifier le code]

Pilotes[modifier | modifier le code]

Classement du championnat du monde 2007.
Kimi Räikkönen remporte son premier titre de champion du monde.
Pour ses débuts en Formule 1, Lewis Hamilton manque le titre d'un seul point.
Fernando Alonso perd son titre et se classe troisième du championnat du monde.
Classement pilotes[2]
Classement Pilote Points AUS MAL BAR ESP MON CAN USA FRA GBR EUR HUN TUR ITA BEL JAP CHI BRA
Champion Drapeau : Finlande Kimi Räikkönen 110 10 6 6 - 1 4 5 10 10 - 8 8 6 10 6 10 10
2e Drapeau : Royaume-Uni Lewis Hamilton 109 6 8 8 8 8 10 10 6 6 - 10 4 8 5 10 - 2
3e Drapeau : Espagne Fernando Alonso 109 8 10 4 6 10 2 8 2 8 10 5 6 10 6 - 8 6
4e Drapeau : Brésil Felipe Massa 94 3 4 10 10 6 - 6 8 4 8 - 10 - 8 3 6 8
5e Drapeau : Allemagne Nick Heidfeld 61 5 5 5 - 3 8 - 4 3 3 6 5 5 4 - 2 3
6e Drapeau : Pologne Robert Kubica 39 - - 3 5 4 - 5 5 2 4 1 4 - 2 - 4
7e Drapeau : Finlande Heikki Kovalainen 30 - 1 - 2 - 5 4 - 2 1 1 3 2 1 8 - -
8e Drapeau : Italie Giancarlo Fisichella 21 4 3 1 - 5 - - 3 1 - - - - - 4 - -
9e Drapeau : Allemagne Nico Rosberg 20 2 - - 3 - - - - - - 2 2 3 3 - - 5
10e Drapeau : Royaume-Uni David Coulthard 14 - - - 4 - - - - - 4 - - - - 5 1 -
11e Drapeau : Autriche Alexander Wurz 13 - - - - 2 6 - - - 5 - - - - - -
12e Drapeau : Australie Mark Webber 10 - - - - - - 2 - - 6 - - - 2 - - -
13e Drapeau : Italie Jarno Trulli 8 - 2 2 - - - 3 - - - - - - - - - 1
14e Drapeau : Allemagne Sebastian Vettel 6 1 - - - - - 5 -
15e Drapeau : Royaume-Uni Jenson Button 6 - - - - - - - 1 - - - - 1 - - 4 -
16e Drapeau : Allemagne Ralf Schumacher 5 1 - - - - 1 - - - - 3 - - - - - -
17e Drapeau : Japon Takuma Satō 4 - - - 1 - 3 - - - - - - - - - - -
18e Drapeau : Italie Vitantonio Liuzzi 3 - - - - - - - - - - - - - - - 3 -
19e Drapeau : Allemagne Adrian Sutil 1 - - - - - - - - - - - - - - 1 - -
20e Drapeau : Brésil Rubens Barrichello 0 - - - - - - - - - - - - - - - -
21e Drapeau : États-Unis Scott Speed 0 - - - - - - - - - -
22e Drapeau : Japon Kazuki Nakajima 0 -
23e Drapeau : Royaume-Uni Anthony Davidson 0 - - - - - - - - - - - - - - - - -
24e Drapeau : Japon Sakon Yamamoto 0 - - - - - - -
25e Drapeau : Pays-Bas Christijan Albers 0 - - - - - - - - -
26e Drapeau : Allemagne Markus Winkelhock 0 -

Constructeurs[modifier | modifier le code]

Classement constructeurs[3]
Classement Écurie Points AUS MAL BAR ESP MON CAN USA FRA GBR EUR HUN TUR ITA BEL JAP CHI BRA
Champion Drapeau : Italie Ferrari 204 13 10 16 10 7 4 11 18 14 8 8 18 6 18 9 16 18
2e Drapeau : Allemagne BMW Sauber 101 5 5 8 5 7 8 1 9 8 5 10 6 9 4 2 2 7
3e Drapeau : France Renault 51 4 4 1 2 5 5 4 3 3 1 1 3 2 1 12 - -
4e Drapeau : Royaume-Uni Williams-Toyota 33 2 - - 3 2 6 - - - 5 2 2 3 3 - - 5
5e Drapeau : Autriche Red Bull-Renault 24 - - - 4 - - 2 - - 10 - - - 2 5 1 -
6e Drapeau : Japon Toyota 13 1 2 2 - - 1 3 - - - 3 - - - - - 1
7e Drapeau : Italie Toro Rosso-Ferrari 8 - - - - - - - - - - - - - - - 8 -
8e Drapeau : Japon Honda 6 - - - - - - - 1 - - - - 1 - - 4 -
9e Drapeau : Japon Super Aguri-Honda 4 - - - 1 - 3 - - - - - - - - - - -
10e Drapeau : Pays-Bas Spyker-Ferrari 1 - - - - - - - - - - - - - - 1 - -
11e Drapeau : Royaume-Uni McLaren-Mercedes Dsq (218) (14) (18) (12) (14) (18) (12) (18) (8) (14) (10) (15) (10) (18) (11) (10) (8) (8)

Note : Les pilotes McLaren ont marqué 15 points à l'occasion du Grand Prix de Hongrie. Mais en raison du comportement de l'écurie lors des qualifications, les commissaires ont décidé que ces points ne seraient pas inscrits au championnat du monde des constructeurs. McLaren a fait appel de cette décision avant de se désister le 18 septembre.

Note : Le jugement du Conseil Mondial de la FIA rendu le 13 septembre 2007 condamne l'écurie McLaren au retrait de tous les points inscrits au championnat des constructeurs et lui inflige une amende record de 100 millions de dollars. De plus l'écurie ne pourra pas inscrire de nouveaux points au championnat constructeur cette saison. L'écurie n'a pas fait appel de cette décision. Par contre, aucune sanction n'est prononcée à l'encontre des pilotes, lesquels conservent leurs points acquis.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Statistiques de début de saison des pilotes, L'Automobile magazine hors-série n° 2703H, février 2007, pages 110-113
  2. (en) « Classement des pilotes 2007 », sur formula1.com (consulté le 10 mai 2014)
  3. (en) « Classement des constructeurs 2007 », sur formula1.com (consulté le 10 mai 2014)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :