Hungaroring

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hungaroring
Hungaroring
Caractéristiques générales
Lieu Mogyoród (Drapeau de la Hongrie Hongrie)
Coordonnées 47° 34′ 59″ N 19° 15′ 08″ E / 47.583097, 19.252338 ()47° 34′ 59″ Nord 19° 15′ 08″ Est / 47.583097, 19.252338 ()  

Géolocalisation sur la carte : Hongrie

(Voir situation sur carte : Hongrie)
Hungaroring
Événements
F1, GP2, 12 Heures de Hongrie, WTCC
Dimensions
Nombre de virages 16
Longueur 4,381 km
Meilleur tour (F1 : 2010, WTCC  : 2014)
Moyenne F1 : 200,22 km/h
WTCC  : 145,06 km/h
Temps F1 : 1 min 18 s 773
WTCC  : 1 min 48 s 727
Pilote F1 : Sebastian Vettel
WTCC  : Yvan Muller
Écurie F1 : Red Bull-Renault
WTCC  : Citroën Racing

Le Hungaroring est un circuit automobile situé à Mogyoród, à 18 kilomètres au nord-est de Budapest, en Hongrie. Il est surtout connu pour accueillir chaque année, depuis 1986, le Grand Prix de Hongrie de Formule 1.

Lors de sa création, il devient le lieu du premier Grand Prix derrière le « rideau de fer ». Depuis 1983, Bernie Ecclestone tentait d'organiser un Grand Prix en URSS mais après l'échec des discussions, la Hongrie fut approchée. Un premier projet prévoyait l'aménagement d'un circuit urbain au Népliget, au cœur de Budapest, là où avait eu lieu un premier Grand Prix en 1936 mais le gouvernement décida de construire un circuit juste à l'extérieur de la ville[1]. Les travaux débutèrent le 1er octobre 1985 et furent terminés en moins de huit mois, permettant l'ouverture du circuit le 24 mars 1986 dans une course à la mémoire de János Drapál, pilote moto hongrois décédé accidentellement dix mois plus tôt.

Description du circuit[modifier | modifier le code]

Le Hungaroring est surnommé le « tourniquet » en raison de ses enchaînements incessants de virages, en particulier dans le deuxième secteur. C'est un circuit lent, bosselé et étroit : la largeur de la piste n'est au maximum que de 15 mètres dans la ligne droite des stands (contre au moins 20 mètres sur la plupart des autres circuits[réf. nécessaire]) alors que dans d'autres parties du circuit, elle ne dépasse guère les 10 ou 11 mètres. La piste est habituellement très poussiéreuse car peu utilisée le reste de l'année. De fait, les voitures doivent être réglées avec un maximum d'appui pour réaliser de bons tours. En raison de l'étroitesse de la piste et de l'absence de longue ligne droite, les dépassements y sont très difficiles et la séance de qualification est primordiale pour espérer obtenir un bon résultat. L'accent est donc mis sur la qualité des pilotes à ne pas faire d'erreur et sur celui des stratèges pour gérer les ravitaillements.

Le circuit a néanmoins été le théâtre de moments mémorables comme les duels entre Nelson Piquet et Ayrton Senna, la perte de roue de Nigel Mansell en 1987, la victoire du même Mansell parti douzième et auteur d'un brillant dépassement sur Senna en 1989 ou encore la superbe course de Damon Hill sur la modeste Arrows en 1997 qui manque la victoire de peu. En 2009, Felipe Massa est victime d'une grave blessure au visage après avoir reçu sur le casque un ressort d'environ 800 grammes provenant de la monoplace de Rubens Barrichello qui le précédait.

Le Hungaroring a également été le lieu de la première victoire de pilotes comme Damon Hill en 1993, Fernando Alonso en 2003, Jenson Button en 2006 ou Heikki Kovalainen en 2008. Ce circuit n'a connu son premier Grand Prix sous la pluie qu'en 2006.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

  • Longueur de la piste : 4,381 km
  • Longueur de la ligne droite des stands : 788 mètres
  • Largeur de la piste : 15 mètres maximum dans la ligne des stands, 10 à 11 mètres ailleurs
  • Élévation du circuit : 36 mètres

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Formula One:a way of fine-tuning an image - International Herald Tribune, 26 septembre 2003

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]