6 Heures de São Paulo 2012

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

6 Heures de São Paulo 2012

Généralités
Sport Compétition automobile
Édition 37e
Lieu État de São Paulo São Paulo
Drapeau du Brésil Brésil
Date 15 septembre 2012
Site(s) Autodromo José Carlos Pace
Site web officiel
Palmarès
Tenant du titre Stuttgart Sportscar
Denner Motorsport
Vainqueur Drapeau : Japon Toyota Racing
Deuxième Drapeau : Allemagne Audi Sport Team Joest
Troisième Drapeau : Allemagne Audi Sport Team Joest
Plus titré(s) -Pilote:
Drapeau : Brésil Zeca Giaffone
-Constructeur:
Drapeau : États-Unis Chevrolet

Navigation

Les 6 Heures de São Paulo prennent la suite en 2012 des Mil Milhas Brasil. La course se dispute le 15 septembre 2012 et compte pour le Championnat du monde d'endurance FIA 2012. Elle est remportée par la Toyota TS030 Hybride du Toyota Racing pilotée par Alexander Wurz et Nicolas Lapierre, qui s'était élancée en tête.

Circuit[modifier | modifier le code]

Le circuit d'Interlagos, cadre des 6 Heures de São Paulo.

Les 6 Heures de São Paulo 2013 se déroulent sur l'Autodromo José Carlos Pace, couramment surnommé circuit d'Interlagos, et situé dans la ville de São Paulo, au Brésil. Il est composé de deux lignes droites, dont la Reta Oposta, la plus longue du circuit. Ces deux lignes droites sont séparées par une section plus lente, formée d'une succession de courbes. Ce circuit est célèbre car il accueille la Formule 1.

Qualifications[modifier | modifier le code]

Voici le classement officiel au terme des qualifications. Les premiers de chaque catégorie sont signalés par un fond jauni[1].

Pos Catégorie Équipe Pilote Temps Grille
1 LMP1 #7 Toyota Racing Alexander Wurz 1:22.363 1
2 LMP1 #2 Audi Sport Team Joest Lucas di Grassi 1:23.147 2
3 LMP1 #1 Audi Sport Team Joest André Lotterer 1:23.332 3
4 LMP1 #12 Rebellion Racing Neel Jani 1:23.962 4
5 LMP1 #21 Strakka Racing Danny Watts 1:24.089 5
6 LMP1 #13 Rebellion Racing Andrea Belicchi 1:24.179 6
7 LMP1 #22 JRM Peter Dumbreck 1:24.320 7
8 LMP2 #44 Starworks Motorsport Stéphane Sarrazin 1:27.048 8
9 LMP2 #25 ADR-Delta John Martin 1:27.153 9
10 LMP2 #26 Signatech-Nissan Nelson Panciatici 1:27.167 10
11 LMP2 #35 OAK Racing Bertrand Baguette 1:27.275 11
12 LMP2 #32 Lotus Vitantonio Liuzzi 1:27.338 12
13 LMP2 #23 Signatech-Nissan Franck Mailleux 1:27.452 13
14 LMP2 #41 Greaves Motorsport Elton Julian 1:27.769 14
15 LMP2 #24 OAK Racing Matthieu Lahaye 1:27.818 15
16 LMP2 #49 Pecom Racing Pierre Kaffer 1:27.968 16
17 LMP2 #31 Lotus Thomas Holzer 1:28.958 17
18 LMP2 #29 Gulf Racing Middle East Fabien Giroix 1:30.871 18
19 LMGTE Pro #97 Aston Martin Racing Darren Turner 1:33.855 19
20 LMGTE Pro #77 Team Felbermayr-Proton Marc Lieb 1:34.040 20
21 LMGTE Pro #51 AF Corse Giancarlo Fisichella 1:34.203 21
22 LMGTE Pro #71 AF Corse Andrea Bertolini 1:34.733 22
23 LMGTE Am #61 AF Corse-Waltrip Enrique Bernoldi 1:34.781 23
24 LMGTE Am #57 Krohn Racing Michele Rugolo 1:35.401 24
25 LMGTE Am #88 Team Felbermayr-Proton Paolo Ruberti 1:35.485 25
26 LMGTE Am #50 Larbre Compétition Fernando Rees 1:35.485 26
27 LMGTE Am #55 JWA-Avila Markus Palttala 1:36.800 27
28 LMGTE Am #70 Larbre Compétition Pascal Gibon 1:38.792 28

La course[modifier | modifier le code]

Résultats[modifier | modifier le code]

Voici le classement officiel au terme de la course[2].

  • Les vainqueurs de chaque catégorie sont signalés par un fond jauni.
  • Pour la colonne Pneus, il faut passer le curseur au-dessus du modèle pour connaître le manufacturier de pneumatiques.
Pos Cat Équipe Pilotes Châssis Pneus Tours
Moteur
1 LMP1 7 Drapeau : Japon Toyota Racing Drapeau : Autriche Alexander Wurz
Drapeau : France Nicolas Lapierre
Toyota TS030 Hybride M 247
Toyota 3.4L V8
(Hybride)
2 LMP1 1 Drapeau : Allemagne Audi Sport Team Joest Drapeau : Allemagne André Lotterer
Drapeau : Suisse Marcel Fässler
Drapeau : France Benoît Tréluyer
Audi R18 e-tron quattro M 247
Audi TDI 3.7L Turbo V6
(Hybride Diesel)
3 LMP1 2 Drapeau : Allemagne Audi Sport Team Joest Drapeau : Royaume-Uni Allan McNish
Drapeau : Danemark Tom Kristensen
Drapeau : Brésil Lucas di Grassi
Audi R18 Ultra M 247
Audi TDI 3.7L Turbo V6
(Diesel)
4 LMP1 12 Drapeau : Suisse Rebellion Racing Drapeau : France Nicolas Prost
Drapeau : Suisse Neel Jani
Lola B12/60 M 242
Toyota RV8KLM 3.4L V8
5 LMP1 21 Drapeau : Royaume-Uni Strakka Racing Drapeau : Royaume-Uni Nick Leventis
Drapeau : Royaume-Uni Jonny Kane
Drapeau : Royaume-Uni Danny Watts
HPD ARX-03a M 240
Honda LM-V8 3.4L V8
6 LMP1 13 Drapeau : Suisse Rebellion Racing Drapeau : Italie Andrea Belicchi
Drapeau : Suisse Harold Primat
Lola B12/60 M 240
Toyota RV8KLM 3.4L V8
7 LMP2 44 Drapeau : États-Unis Starworks Motorsport Drapeau : Royaume-Uni Ryan Dalziel
Drapeau : Venezuela Enzo Potolicchio
Drapeau : France Stéphane Sarrazin
HPD ARX-03b D 234
Honda HR28TT 2.8L Turbo V6
8 LMP2 49 Drapeau : Argentine Pecom Racing Drapeau : Argentine Luís Pérez Companc
Drapeau : France Nicolas Minassian
Drapeau : Allemagne Pierre Kaffer
Oreca 03 D 231
Nissan VK45DE 4.5L V8
9 LMP1 22 Drapeau : Royaume-Uni JRM Racing Drapeau : Royaume-Uni Peter Dumbreck
Drapeau : Australie David Brabham
Drapeau : Inde Karun Chandhok
HPD ARX-03a M 230
Honda LM-V8 3.4L V8
10 LMP2 24 Drapeau : France OAK Racing Drapeau : France Jacques Nicolet
Drapeau : France Olivier Pla
Drapeau : France Matthieu Lahaye
Morgan LMP2 D 230
Nissan VK45DE 4.5L V8
11 LMP2 41 Drapeau : Royaume-Uni Greaves Motorsport Drapeau : Allemagne Christian Zugel
Drapeau : Mexique Ricardo González
Drapeau : Équateur Elton Julian
Zytek Z11SN D 229
Nissan VK45DE 4.5L V8
12 LMP2 25 Drapeau : Royaume-Uni ADR-Delta Drapeau : Australie John Martin
Drapeau : Thaïlande Tor Graves
Drapeau : République tchèque Jan Charouz
Oreca 03 D 228
Nissan VK45DE 4.5L V8
13 LMP2 32 Drapeau : Allemagne Lotus Drapeau : États-Unis Kevin Weeda
Drapeau : Italie Vitantonio Liuzzi
Drapeau : Royaume-Uni James Rossiter
Lola B12/80 D 228
Lotus 3.6L V8
14 LMP2 26 Drapeau : France Signatech-Nissan Drapeau : France Pierre Ragues
Drapeau : France Nelson Panciatici
Drapeau : Russie Roman Rusinov
Oreca 03 D 227
Nissan VK45DE 4.5L V8
15 LMP2 31 Drapeau : Allemagne Lotus Drapeau : Allemagne Thomas Holzer
Drapeau : Allemagne Mirco Schultis
Drapeau : Italie Luca Moro
Lola B12/80 D 226
Lotus 3.6L V8
16 LMGTE
Pro
51 Drapeau : Italie AF Corse Drapeau : Italie Giancarlo Fisichella
Drapeau : Italie Gianmaria Bruni
Ferrari 458 GTC M 221
Ferrari 4.5L V8
17 LMGTE
Pro
97 Drapeau : Royaume-Uni Aston Martin Racing Drapeau : Allemagne Stefan Mücke
Drapeau : Royaume-Uni Darren Turner
Aston Martin Vantage GTE M 220
Aston Martin 4.5L V8
18 LMGTE
Pro
77 Drapeau : Allemagne Team Felbermayr-Proton Drapeau : Allemagne Marc Lieb
Drapeau : Autriche Richard Lietz
Porsche 997 GT3-RSR M 220
Porsche 4.0L Flat-6
19 LMGTE
Pro
71 Drapeau : Italie AF Corse Drapeau : Italie Andrea Bertolini
Drapeau : Monaco Olivier Beretta
Ferrari 458 GTC M 219
Ferrari 4.5L V8
20 LMGTE
Am
88 Drapeau : Allemagne Team Felbermayr-Proton Drapeau : Allemagne Christian Ried
Drapeau : Italie Gianluca Roda
Drapeau : Italie Paolo Ruberti
Porsche 997 GT3-RSR M 213
Porsche 4.0L Flat-6
21 LMGTE
Am
70 Drapeau : France Larbre Compétition Drapeau : France Pascal Gibon
Drapeau : France Christophe Bourret
Drapeau : France Jean-Philippe Belloc
Chevrolet Corvette C6.R M 211
Chevrolet 5.5L V8
22 LMGTE
Am
61 Drapeau : Italie AF Corse-Waltrip Drapeau : Brésil Francisco Longo
Drapeau : Brésil Xandy Negrão
Drapeau : Brésil Enrique Bernoldi
Ferrari 458 GTC M 210
Ferrari 4.5L V8
23 LMGTE
Am
55 Drapeau : Royaume-Uni JWA-Avila Drapeau : Royaume-Uni Paul Daniels
Drapeau : Suisse Joël Camathias
Drapeau : Finlande Markus Palttala
Porsche 997 GT3-RSR P 195
Porsche 4.0L Flat-6
24 LMP2 29 Drapeau : Émirats arabes unis Gulf Racing Middle East Drapeau : France Fabien Giroix
Drapeau : Japon Keiko Ihara
Drapeau : Suisse Jean-Denis Delétraz
Lola B12/80 D 194
Nissan VK45DE 4.5L V8
Abandon LMP2 35 Drapeau : France OAK Racing Drapeau : Belgique Bertrand Baguette
Drapeau : Autriche Dominik Kraihamer
Drapeau : Royaume-Uni Alex Brundle
Morgan LMP2 D 164
Nissan VK45DE 4.5L V8
Abandon LMP2 23 Drapeau : France Signatech-Nissan Drapeau : France Franck Mailleux
Drapeau : France Jordan Tresson
Drapeau : France Olivier Lombard
Oreca 03 D 96
Nissan VK45DE 4.5L V8
Abandon LMGTE
Am
57 Drapeau : États-Unis Krohn Racing Drapeau : États-Unis Tracy Krohn
Drapeau : Suède Niclas Jönsson
Drapeau : Italie Michele Rugolo
Ferrari 458 GTC M 1
Ferrari 4.5L V8
Exclu[3] LMGTE
Am
50 Drapeau : France Larbre Compétition Drapeau : France Patrick Bornhauser
Drapeau : France Julien Canal
Drapeau : Brésil Fernando Rees
Chevrolet Corvette C6.R M 216
Chevrolet 5.5L V8

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Khymo1, « 6 heures de Sao Paulo: Première pole pour Toyota », sur paperblog.fr,‎ 14 septembre 2012 (consulté le 23 juin 2014)
  2. FIA, « FIA WEC 6 Hours of Sao Paulo Race Final Classification by Class », sur fiawec.alkamelsystems.com,‎ 15 septembre 2012 (consulté le 4 septembre 2014).
  3. Après la fin de la course, la Corvette Larbre Compétition N°50 a été exclue