Oreca

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

ORECA

alt=Description de l'image Logo ORECA Groupe quadri.jpg.
Création 1973
Dates clés 2013 : Parteneriat avec Toyota Racing
Fondateurs Drapeau : France Hugues de Chaunac
Personnages clés Drapeau : France David Floury (CTO)[1]
Forme juridique Société par action simplifiés
Slogan The Motorsport Company
Siège social Drapeau de France Signes (France)
Direction Drapeau : France Hugues de Chaunac (PDG)
Actionnaires Famille De Chaunac
Activité Compétition automobile, boutique en ligne, agence événementielle, constructeur de voiture de course, recherche et développement, préparateur moteur
Produits Automobiles
Filiales Oreca Racing,Oreca Technology,Oreca Moteurs,Oreca Store,Oreca Events,Oreca Marketing & Communication,Oreca Asia.
Effectif 200
Site web www.oreca.fr www.oreca-store.com
Chiffre d’affaires 50 M€

Oreca (ORganisation Exploitation Compétition Automobile) est au départ une écurie privée de course automobile française, fondée en 1973 et dirigée par Hugues de Chaunac. Aujourd'hui, le Groupe Oreca emploie 200 salariés et est implanté sur deux sites, l'un près du circuit de Nevers Magny-Cours et l'autre à Signes (Var) près du Circuit Paul Ricard. Son rôle est axé sur la compétition, mais également sur l'ingénierie automobile, la préparation moteur, l'organisation d'événements sportifs, de stages de pilotage et la vente d'équipements et d'accessoires pour la compétition auto.

Dès le début, Oreca a été un révélateur de jeunes talents et a permis à de nombreux pilotes de se lancer dans différentes disciplines du sport automobile, tels que Jacques Laffite, Jean Alesi, Thierry Boutsen, Alain Prost, Patrick Tambay, ou Didier Pironi dans le monde de la Formule 1, mais aussi Yvan Muller, Hubert Auriol, Alain Ferté, Eric Hélary et bien d'autres.

Historique[modifier | modifier le code]

Une des Audi R8 utilisées par Oreca en 2005
Oreca aux 1 000 km de Okayama en 2009
Olivier Panis avec la Peugeot 908 HDi FAP aux 1 000 km de Spa en 2010

En 40 ans d'existence, Oreca s'est illustré dans toutes les disciplines du sport automobile (rallyes, rallyes-raids, monoplace, endurance, GT...) souvent en partenariat avec de grands constructeurs comme BMW, Mazda, Chrysler, Audi, Citroën. Parmi ses plus beaux succès à ce jour, la victoire absolue aux 24 Heures du Mans 1991 avec Mazda, celle des 24 heures de Daytona avec la Dodge Viper, trois titres de champion du monde FIA GT, deux titres en American Le Mans Series et un titre de Champion du Monde Junior en rallye.

Le Team Oreca a fait courir une Audi R8 aux 24 Heures du Mans 2005 avec l'appui d'Audi France. En 2006 et 2007, Oreca engage la Saleen S7R, une « supercar » américaine préparée dans ses ateliers, dans le championnat Le Mans Series, en FFSA GT et aux 24 Heures du Mans. Dès sa première course de FFSA GT en 2006, il remporte la victoire, puis consécutivement les championnats 2006 et 2007.

Après avoir racheté l'écurie Courage fin 2007, Hugues de Chaunac a franchi le cap, en devenant constructeur de voitures de courses. Depuis 2008, Oreca engage son propre prototype dans le championnat Le Mans Series[2]. En 2009, il se classe à la cinquième place des 24 Heures du Mans, juste derrière les écuries d'usines que sont Peugeot, Audi et Aston-Martin, devenant ainsi la première écurie privée au classement général. Quelques mois plus tard, Oreca confirme, en remportant la victoire aux 1 000 km de Silverstone 2009. Toutefois, le niveau de performance affiché par l'Oreca 01 s'avèrera légèrement en dessous de celui des Lola coupées et des Pescarolo P01 sur les courses Le Mans Series et aux 24 Heures du Mans malgré un gros travail de développement (changement d'aérodynamique plusieurs fois dans la saison). L'objectif premier étant de viser la victoire avec une voiture construite et développée par Oreca ne sera pas atteint.

Le 17 décembre 2009, l'écurie annonce la signature d'un partenariat à long terme avec Peugeot Sport. Cet accord comporte la mise à disposition en 2010 d'une Peugeot 908 HDi FAP pour les 24 Heures du Mans et le championnat Le Mans Series puis en 2011, la fourniture de moteurs pour la future voiture Oreca 02[3].

Toutefois, courant août 2010, Hugues de Chaunac annonce que le projet de l'Oreca 02 est stoppé.

La saison 2010 apporte à l'écurie le titre en Le Mans Series et permet à Stéphane Sarrazin de remporter le titre pilote. Mais l'année n'a pas amené les résultats escomptés, en effet la méconnaissance de la voiture et les problèmes de fiabilité ont obligé l'équipe à jouer la montre pour bien figurer (arrêt de l'Oreca 01 la précédent au Circuit Paul Ricard, afin de glaner quelques points, démarrage des stands pour passer la ligne d'arrivée en Hongrie), cela permettant à des voitures censées être moins performantes de tirer leur épingle du jeu.

En 2011, la Peugeot 908 HDi FAP est engagée en Intercontinental Le Mans Cup et remporte la première course de la saison, les 12 Heures de Sebring. Oreca lance aussi une nouvelle voiture, l'Oreca 03 destinée à répondre à la nouvelle réglementation de la catégorie LMP2.

En 2008, Oreca innove en ouvrant son activité à la vente en ligne en créant la boutique Oreca-Store.com, en se spécialisant dans l’équipement et pièces détachées destinés aux pratiquants de sport automobile.

En 2012, Oreca apporte son soutien opérationnel à Toyota Motorsport GmbH pour son engagement en championnat du monde d'endurance, sur un prototype hybride essence conçu en Allemagne, dont les premiers roulages débutent en décembre 2011. Par contre, l'écurie n'aligne pas d'Oreca 03 officielle en LMP2 dans ce même championnat. Skoda France commandite Oreca pour l'engagement de Fabia dans le trophée Andros.

2013 marque l'année du 40e anniversaire d'Oreca. Ce qui en fait aujourd'hui l'une des plus anciennes écuries de sport automobile. Si Oreca est toujours partenaire de Toyota Motorsport GmbH, l'écurie varoise lance également un programme clés en main avec des Formula Le Mans dans le championnat European Le Mans Series.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Endurance et GT[modifier | modifier le code]

Monoplace[modifier | modifier le code]

Supertourisme et Glace[modifier | modifier le code]

Rallye[modifier | modifier le code]

Rallye-Raid et Rallycross[modifier | modifier le code]

Pilotes[modifier | modifier le code]

Modèles[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Interview de David Floury sur Auto hebdo le 21 juin 2012
  2. La « Oreca 01 » est arrivée ! - Dossier de presse pour la saison 2009 [PDF]
  3. Partenariat avec Peugeot Sport

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :