Union rationaliste

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'Union rationaliste est une association française à but non lucratif fondée en 1930, sous l'impulsion, en particulier, du physicien Paul Langevin. Elle promeut le rôle fondamental de la raison dans les capacités d'adaptation, d'organisation, d'expérimentation et de critique propres à l'espèce humaine, et de faire reconnaître que les avancées techniques, scientifiques, politiques et culturelles de l'homme sont principalement dues à la raison.

Elle lutte contre les différentes formes de dogmatisme ainsi que contre le recours au surnaturel, et promeut une éducation laïque et républicaine. Elle anime des colloques, des conférences, une émission radio sur France Culture (un dimanche matin par mois), une autre émission radio sur Radio libertaire (chaque deuxième vendredi du mois de 19 h à 21 h) et publie deux revues (une bimestrielle et une trimestrielle), et distribue un prix annuel récompensant une œuvre d'inspiration rationaliste.

L'Union rationaliste compte parmi ses membres des scientifiques de renom, professeurs au Collège de France ou prix Nobel, des membres de l'Institut de France, ainsi que des écrivains célèbres.

La brève présidence de l'historien Prosper Alfaric en 1955 entraîna avant sa mort une grave crise dans l'association qui perdit un temps son image de sérieux rationaliste, qu'elle retrouva avec Albert Châtelet.

Constitution[modifier | modifier le code]

Fondée en mars 1930, l'Union rationaliste se dote d'une revue mensuelle, Les Cahiers rationalistes, en janvier 1931. L'objectif de l'Union est exposé dans le manifeste "Notre programme" publié dans le premier numéro des Cahiers : "Défendre et répandre dans le grand public l’esprit et les méthodes de la Science pour lutter contre l’irrationalisme, et plus encore, l’ignorance, en groupant un nombre de savants disposés à dérober quelques heures à leurs recherches personnelles pour se consacrer à cette œuvre d’éducation."

Le conseil de direction est alors composé d'Henri Roger (président); de Paul Langevin (vice-président) de Albert Bayet (secrétaire général et ce, jusqu'en 1945), de D. Jahia (trésorier), de Louis Lapicque de Jean Perrin et d'Henri Laugier.

Dans le comité d'honneur et le comité d'études, on compte notamment Paul Appell, Émile Borel,Jacques Hadamard, Jean-Maurice Lahy, Henri Piéron, Charles Richet, Paul Rivet, François Simiand et Georges Urbain.

Les Éditions rationalistes sont fondées en 1936.

Présidents[modifier | modifier le code]

Présidents de l’Union rationaliste :

Membres notables[modifier | modifier le code]

Marcel Mauss

Publications[modifier | modifier le code]

L'Union rationaliste publie deux revues :

Commentaire[modifier | modifier le code]

Pour l'historien catholique René Rémond, l'Union rationaliste « représente la forme la plus intellectuelle de l'anticléricalisme »[1]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. René Rémond, L'Anticléricalisme en France de 1815 à nos jours, Paris, Fayard, 1976, pp. 188-189.