Guillaume Lecointre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lecointre.
Guillaume Lecointre
Description de cette image, également commentée ci-après

Guillaume Lecointre

Naissance (53 ans)
Nationalité Drapeau de la France France
Renommé pour Classification phylogénétique du vivant
Site glecointre.mnhn.fr

Guillaume Lecointre est un zoologiste et systématicien français, né le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Cursus[modifier | modifier le code]

En 1993, il obtient son doctorat pour une thèse portant sur l'« étude de l'impact de l'échantillonnage des espèces et de la longueur des séquences sur la robustesse des phylogénies moléculaires. Implications sur la phylogénie des Téléostéens » à l'université Paris XI. En 1998 auprès de la même université, il obtient son habilitation à diriger des recherches suite à sa thèse sur « les rapports entre l’homoplasie et la congruence des caractères en reconstruction phylogénétique ».

Carrière[modifier | modifier le code]

Professeur au Muséum national d'histoire naturelle[1], où il dirige le département Systématique et Évolution, chercheur en systématique (science des classifications), Guillaume Lecointre travaille notamment à l'amélioration et à l'exploration des propriétés des méthodes de construction de phylogénies, et à leur application aux poissons téléostéens, à partir de données anatomiques comme de données moléculaires (plus d'une centaine de publications professionnelles).

Il participe depuis 1990 à l'amélioration de l'enseignement en sciences des classifications, à tous les niveaux scolaires, par des livres et des formations d'enseignants. Son ouvrage Classification phylogénétique du vivant, coécrit avec Hervé Le Guyader, a contribué à faire évoluer l'enseignement de la classification et a été traduit en trois langues.

Il était également entre 1995 et 2005 chroniqueur pour le journal Charlie Hebdo dans lequel il écrivait des articles de vulgarisation scientifique et, notamment, dénonçait les pseudo-sciences et le retour du spiritualisme en sciences[2]. Il tient actuellement une chronique dans le journal Espèces.

Au total, il est l'auteur d'environ 400 articles de vulgarisation des connaissances.

Membre de sociétés scientifiques[modifier | modifier le code]

Prix[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Décret du 24 mars 2005 nommant Guillaume Lecointre comme professeur au MNHN.
  2. Hors-série du Nouvel Observateur, no 61 de décembre 2005/janvier 2006, intitulé « La Bible contre Darwin ».
  3. Guillaume Lecointre, nouveau membre de notre conseil scientifique et de parrainage, prix 2009 de la laïcité.
  4. Depuis janvier 2009.
  5. Prix reçu le 24 janvier 2009, voir sur laicite-republique.org.
  6. Prix reçu le 23 novembre 2012, voir sur union-rationaliste.org

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]