Philip J. Klass

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne pas confondre avec Philip Klass, écrivain américain, connu sous le nom de plume de William Tenn
Philip J. Klass
Klass1977.jpg

Philip J. Klass

Naissance
Décès
Nationalité
Activités

Philip J. Klass (Des Moines (Iowa), - Cocoa (Floride), ) est un journaliste et sceptique américain, membre de la cellule phénomène ovni du Committee for Skeptical Inquiry.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il a publié principalement sur le phénomène ovni et a été un des principaux critiques de l'hypothèse extraterrestre du phénomène ovni. Il a été, de son vivant, le plus grand ufosceptique au monde et qualifié de debunker (« déboulonneur »)[1]. Il a travaillé sur l'incident de Roswell entre autres [2].

Il a rédigé des articles pour Aviation Week & Space Technology, Astronomy Magazine, Skeptical Inquirer et The UFO Invasion.

Règle explicative générale des vagues d'ovnis[modifier | modifier le code]

Il a proposé une règle explicative générale des vagues d'ovnis: « Lorsque la couverture médiatique conduit le public à croire qu'il y a des ovnis dans les environs, il y a de nombreux objets naturels ou artificiels qui, particulièrement lorsqu'ils sont vus la nuit, peuvent prendre des caractéristiques inhabituelles dans l'esprit d'un observateur plein d'espoir. Leurs observations d'ovnis s'ajoutent en retour à l'excitation de masse, ce qui encourage encore plus de témoins à chercher à voir des ovnis. Cette situation se nourrit d'elle-même jusqu'à ce que les médias perdent leur intérêt pour le sujet, et alors le phénomène retombe »[3].

Les cas d'ovnis expliqués par Philip J. Klass[modifier | modifier le code]

  • L'incident de Lakenheath, expliqué par l'intrusion de météores appartenant à l'essaim des Perséides[4].
  • L'enlèvement de Travis Walton, astucieuse mise en scène imaginée par Michael Rogers, employeur de Travis Walton, qui était dans l'impossibilité d'honorer le contrat pour lequel il s'était engagé. La date butoir approchait et il lui restait encore plusieurs hectares de bois à abattre. Il faut savoir qu'aux États-Unis un contrat peut être dénoncé si le travail s'effectue dans des conditions de sécurité inacceptables. Le prétendu enlèvement fournissait donc à Michael Rogers un motif juridiquement valable pour rompre son contrat[5].

La malédiction des ovnis[modifier | modifier le code]

Avant de mourir, Philip J. Klass, en guise d'adieu aux ovnilogues et amateurs d'ovnis, leur dédia cette malédiction, publiée dans Moseley's newsletter (Saucer Smear, October 10, 1983)  :

« Aux ovnilogues qui me critiquent en public, ... où qui vont jusqu'à nourrir des pensées peu amènes à mon égard en privé, je lègue par la présente
La MALÉDICTION DES OVNIS :
Aussi longtemps que vous vivrez, vous n'en saurez jamais plus sur les ovnis que ce que vous en savez aujourd'hui. Vous n'en saurez jamais plus sur ce que sont véritablement les ovnis ni d'où ils viennent. Vous n'en saurez jamais plus sur ce que le gouvernement américain sait véritablement sur les ovnis que ce que vous en savez aujourd'hui. Quand vous serez sur votre lit de mort, vous serez aussi déconcertés à propos des ovnis que vous l'êtes aujourd'hui et vous vous rappellerez cette malédiction. »[6].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Inertial Guidance, 1956 (McGraw-Hill), 19 p.
  • (en) UFOs — Identified, 1968 (Random House), 290 p.
  • (en) Secret Sentries in Space, 1971 (Random House), 236 p.
  • (en) UFOs Explained, 1974 (Random House/ Vintage Books paperback), 369 p.
  • (en) Laser Weapons, 1978 (McGraw-Hill), 11 p.
  • (en) UFOs: The Public Deceived, 1983 (Prometheus Books), 310 p.
  • (en) UFO Abductions: A Dangerous Game, 1989 (Prometheus Books), 222 p.
  • (en) The Real Roswell Crashed-saucer Coverup, 1997 (Prometheus Books), 240 p.
  • (en) Bringing UFOs Down to Earth, 1997 (Prometheus Books), 46 p.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Ronald Story, The mammoth Encyclopedia of Extraterrestrial Encounters, Constable & Robinson, 2012, 624 p. : « Leading UFO debunker, Philip J. Klass. »
  2. (en) Philip J. Klass, The Real Roswell Crashed Saucer Coverup, Prometheus Books, Buffalo, N.Y., 1997.
  3. (en) Philip J. Klass, UFOs : The public deceived, Prometheus Books, New York, 1986, p. 304.
  4. (en) Klass Files.
  5. Jean-Luc Vertongen et Alice Ashton, La disparition de Travis Walton (3), in Inforespace, no 36, novembre 1977, p. 20-22.
  6. (en) Chris A. Rutlowski, The Big Book of UFOs, Dundwin, 2010, 384 p., p. 219. : « THE LAST WILL AND TESTAMENT OF PHILIP J. KLASS
    To ufologists who publicly criticize me, ... or who even think unkind thoughts about me in private, I do hereby leave and bequeath:
    THE UFO CURSE:
    No matter how long you live, you will never know any more about UFOs than you know today. You will never know any more about what UFOs really are, or where they come from. You will never know any more about what the U.S. Government really knows about UFOs that you know today. As you lie on your own death-bed you will be as mystified about UFOs as you are today. And you will remember this curse ».

Liens externes[modifier | modifier le code]