Projet Mogul

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.


Le projet Mogul est un projet américain ultraconfidentiel mené de 1947 à 1949, consistant, dans le cadre de la guerre froide, à envoyer des ballons-sondes pour espionner l’URSS et savoir si on y effectuait des essais nucléaires en captant les ondes sonores induites par ceux-ci.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le projet de détection acoustique à basse fréquence est présenté au général Spaatz en 1945 par le docteur Maurice Ewing. La détection atmosphérique de vague de pression de basse fréquence avait été étudiée dès 1900. Le projet mis au point par Maurice Ewing, était supervisé par James Peoples, assisté d’Albert P. Crary.

Les ballons Mogul[modifier | modifier le code]

À l'origine en 1947, ces ballons étaient des ballons-sondes de caoutchouc réunis en grosses grappes, ils furent ensuite remplacés par d'énormes ballons fait de polyéthylène plus solides et, comme ils n'étaient plus gonflés à l'hélium, ils se maintenaient mieux à une altitude constante que les ballons de caoutchouc. Le contrôle de l'altitude et l'emploi du polyéthylène ont été les deux innovations du Projet Mogul. À ces ballons étaient accrochés des sortes cerfs-volants faits de matériaux légers contenants des microphones et des transmetteurs radio pour relayer les signaux.

Lien avec l'affaire de Roswell[modifier | modifier le code]

D’après une commission d'enquête sénatoriale américaine, c’est un de ces ballons à la nacelle hexagonale qui, en s'écrasant près de la ville de Roswell, a suscité la célèbre affaire de Roswell[1].

« Les braves soldats de Roswell n’étaient, évidemment, pas au courant de Mogul et c’est ce qui les a amenés à parler un peu vite de soucoupe volante. »

Le télex du F.B.I. de l'époque fait bien référence à Mogul[2] :

« Information concernant un disque volant […] Le disque a une forme hexagonale et a été suspendu à un ballon par un câble, lequel ballon avait approximativement vingt pieds de diamètre […] L'objet trouvé ressemble à un ballon météorologique de haute altitude avec un réflecteur radar […] Disque et ballon ayant été transportés à Wright Field par avion spécial pour examen […] en raison de l’intérêt national du cas […] »

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « L’extra-terrestre de Roswell de plus en plus mis à mal, l’US Army révèle : l’ovni était un projet top-secret, C.L. », Le Soir, 23 août 1995.
  2. Jean-Marc Veszely, « Ovni : la retraite à cinquante ans ? », Le Soir Illustré, reproduit sur le blog conspiration.cc.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (fr) Gilles Fernandez, Roswell : Rencontre du Premier Mythe - Extraordinaire, ordinaire et déni, Books on Demand, 2010.

Liens internes[modifier | modifier le code]