Massimo Pigliucci

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Massimo Pigliucci, né le à Monrovia au Liberia, est un universitaire, vulgarisateur des sciences et bloggeur italien naturalisé américain. Il est généticien (doctorat), biologiste (PhD) et philosophe (PhD) de formation[1]. Il est également une figure du mouvement sceptique contemporain et du mouvement des Brights ainsi que du stoïcisme moderne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Massimo Pigliucci est actuellement professeur de philosophie au CUNY-City College de New York[2]. Il est aussi le rédacteur en chef du magazine Philosophy & Theory in Biology. Il est connu pour être un critique de la pseudoscience et du créationnisme [3]. Il est également defenseur du sécularisme et de l'éducation scientifique. Il est co-hôte du balado Rationally Speaking avec Julia Galef[4].

Livres[modifier | modifier le code]

Couverture de Philosophy of Pseudoscience.
  • How to Be a Stoic: Using Ancient Philosophy to Live a Modern Life (Basic Books, 2017, ISBN 978-0465097951)
  • Philosophy of Pseudoscience: Reconsidering the Demarcation Problem (2013) avec Maarten Boudry.
  • Nonsense on Stilts: How to Tell Science from Bunk (University of Chicago Press, 2010, (ISBN 978-0-226-66786-7)).
  • Making Sense of Evolution (with Jonathan Kaplan, University of Chicago Press, 2006, (ISBN 978-0-226-66837-6)).
  • Phenotypic Integration (Oxford University Press, 2003).
  • Denying Evolution: Creationism, Scientism, and the Nature of Science. (Sinauer, 2002). (ISBN 0-87893-659-9)
  • Phenotypic Plasticity (Johns Hopkins University Press, 2001).
  • Tales of the Rational (Freethought Press, 2000).
  • Phenotypic Evolution (with Carl Schlichting, Sinauer, 1998).

Articles[modifier | modifier le code]

Quelques-uns de ses nombreux articles :

  • Pigliucci, M. (2006). « Is evolutionary psychology a pseudoscience? », Skeptical Inquirer 30 (2):23-24.
  • Pigliucci, M. (2005). « Science and fundamentalism ». EMBO Reports 6: 1106-1109.
  • Pigliucci, M. (2005). « The Power and Perils of Metaphors in Science », Skeptical Inquirer 29 (5):20-21.
  • Pigliucci, M., J. Banta, et al. (2004). « The alleged fallacies of evolutionary theory », Philosophy Now (46):36-39.
  • Pigliucci, M. (2004). « What is philosophy of science good for? », Philosophy Now (44):45.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « How a Skeptic Became a Stoic », The Chronicle of Higher Education,‎ (lire en ligne)
  2. (en) « Faculty and Staff Profiles », sur ccny.cuny (consulté le 28 janvier 2018)
  3. (en) Massimo Pigliucci et Maarten Boudry, Philosophy of Pseudoscience, University of Chicago Press (ISBN 978-0-226-05196-3, lire en ligne)
  4. (en) « Rrationally Speaking », sur Rrationallyspeaking.ong (consulté le 28 janvier 2018)

Liens externes[modifier | modifier le code]