Michel Rouzé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Michel Rouzé
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Président
Association française pour l'information scientifique
-
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 92 ans)
Nom de naissance
Michel KokoczynskiVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Distinction

Michel Rouzé est un pseudonyme sous lequel travaillait le journaliste scientifique français Michel Kokoczynski[1] (né le à Paris, mort le ). Il a notamment collaboré à la revue Science et Vie[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Avant guerre, il est journaliste à Alger républicain puis participe à la guerre comme officier de renseignement. Proche du Parti communiste français, il est d'abord un journaliste classique puis évolue vers l'investigation scientifique.

Rédacteur principal de Diagrammes (revue scientifique), il a été fondateur de l'Association française pour l'information scientifique et de sa revue Science et pseudo-sciences, qui se fixe notamment pour objectif de combattre « les pseudo-sciences et le charlatanisme »[3].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • La Forêt de Quokelunde, Bordas, 1953 (ISBN 2040103937)
  • « Les animaux ont-ils des sens inconnus ? », Diagrammes, no 1,‎
  • « Vers le zéro absolu », Diagrammes, no 5,‎
  • « La sexualité », Diagrammes, no 27,‎
  • « Énergie des marées », Diagrammes, no 31,‎
  • Maroc l'Atlas du voyage 1962
  • « Monstres de laboratoire », Diagrammes, no 69,‎
  • « L'air pollué que nous respirons », Diagrammes, no 82,‎
  • La Radiesthésie, Hachette, 1978 (ISBN 2010047893)
  • La Parapsychologie en question, Hachette, 1979 (ISBN 2010065484)
  • Les Nobel scientifiques français, La Découverte, 1988 (ISBN 2707117641)
  • Mieux connaître l’homéopathie : de Samuel Hahnemann à Jacques Benveniste, La Découverte, 1989 (ISBN 2707118362)

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Voir le site pseudo-sciences.org, notamment les articles [1] et [2].
  2. Voir par exemple l'introduction de la tribune de Jean-Paul Krivine (d), parue dans la revue Sciences et pseudo-sciences, reprise par Acrimed.
  3. Voir [3], paragraphe novembre 1968.

Liens externes[modifier | modifier le code]