Michel Rouzé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Michel Rouzé
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Président
Association française pour l'information scientifique
-
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 92 ans)
Nom de naissance
Michel KokoczynskiVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Distinction

Michel Rouzé est un pseudonyme sous lequel travaillait le journaliste scientifique français Michel Kokoczynski[1] (né le à Paris, mort le ). Il a notamment créé en 1968 l'Association française pour l'information scientifique qu'il a présidé jusqu'en 2003 et fondé sa revue Science et pseudo-sciences. Il a également collaboré à la revue Science et Vie[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Issu de la diaspora polonaise en France, Michieslazc Kokoczynski fait ses classes supérieures au lycée Louis-le-Grand puis des études de lettres et de philosophie en Sorbonne au début des années 1930. Socialiste pivertiste, il milite à la Ligue d'action universitaire républicaine et socialiste (LAURS) et écrit dans l’Université Républicaine, le journal de la LAURS., d’abord sous son nom, puis sous le pseudonyme de Michel Rouzé. Il se marie en novembre 1931 avec Georgette Ango, militante anarchiste qui s'est engagée dans la guerre d'Espagne[3].

En 1937, Michel Rouzé est rédacteur en chef d’Oran Républicain. Il est mobilisé en 1939. Fait prisonnier, il s’évade en 1942 et participe à la lutte clandestine, ce qui le mène, en 1943, à Alger où il est chargé de relancer la parution d’Alger républicain. Il en sera le rédacteur en chef jusqu’en 1947. De retour en France, il devient, en 1948, rédacteur en chef adjoint du quotidien d’inspiration communiste Ce soir que dirige Aragon. Le journal cesse de paraître en mars 1953 et Rouzé, qui a déjà pris ses distances avec le communisme stalinien, s’éloigne également du journalisme d’opinion pour évoluer vers le journalisme scientifique.

Rédacteur principal de Diagrammes (revue scientifique), dont il prend la direction en 1957. Quand Diagrammes cesse de paraître, Michel Rouzé fonde en 1968 l'Association française pour l'information scientifique et sa revue Science et pseudo-sciences, qui se fixe notamment pour objectif de combattre « les pseudo-sciences et le charlatanisme »[4]. Il restera président de l'association et rédacteur en chef de la revue jusqu'à sa mort en 2003.

En 1966, il participe également, avec Victor Leduc à la création de la revue Raison présente, proche de l'Union rationaliste dont il est membre.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • La Forêt de Quokelunde, Bordas, 1953 (ISBN 2040103937)
  • « Les animaux ont-ils des sens inconnus ? », Diagrammes, no 1,‎
  • « Vers le zéro absolu », Diagrammes, no 5,‎
  • « La sexualité », Diagrammes, no 27,‎
  • « Énergie des marées », Diagrammes, no 31,‎
  • Maroc l'Atlas du voyage 1962
  • « Monstres de laboratoire », Diagrammes, no 69,‎
  • « L'air pollué que nous respirons », Diagrammes, no 82,‎
  • La Radiesthésie, Hachette, 1978 (ISBN 2010047893)
  • La Parapsychologie en question, Hachette, 1979 (ISBN 2010065484)
  • Les Nobel scientifiques français, La Découverte, 1988 (ISBN 2707117641)
  • Mieux connaître l’homéopathie : de Samuel Hahnemann à Jacques Benveniste, La Découverte, 1989 (ISBN 2707118362)

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Voir le site pseudo-sciences.org, notamment les articles [1] et [2].
  2. Voir par exemple l'introduction de la tribune de Jean-Paul Krivine, parue dans la revue Sciences et pseudo-sciences, reprise par Acrimed.
  3. « notice ROUZÉ Michel pseudonyme de KOKOZCYNSKI Michieslazc [Dictionnaire Algérie] par Jean-Louis Planche », sur maitron-en-ligne.univ-paris1.fr, .
  4. Voir [3], paragraphe novembre 1968.

Liens externes[modifier | modifier le code]