Jacques Scornaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jacques Scornaux (né en 1946) est un auteur sceptique belge. Ses publications portent principalement sur le phénomène ovni. À une époque où il n'était pas encore sceptique, il fut un membre actif de la Société belge d'étude des phénomènes spatiaux.

Jacques Scornaux[1] a beaucoup contribué à populariser et vulgariser les idées de Michel Monnerie à travers plusieurs articles. L'accès des textes de Monnerie était difficile car il ne maîtrisait pas le vocabulaire des sciences humaines et son style était jugé maladroit[réf. nécessaire]. Dans ses articles, Scornaux a présenté les idées de Monnerie dans un vocabulaire plus scientifique et d'une manière plus rigoureuse, ce qui a permis de convaincre plus de monde de l'intérêt de ses deux ouvrages qui sont à l'origine de la « nouvelle ufologie ».

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jacques Scornaux, « Et si Michel Monnerie n'avait pas tout à fait tort ? – Partie I », dans Lumière dans la Nuit, n° 177, 1978, p. 4-10 ; « Et si Michel Monnerie n'avait pas tout à fait tort ? – Partie II », dans Lumière dans la Nuit, n° 178, 1978, p. 8-21 et « Du monnerisme et de son bon usage », dans Info-OVNI, 1981, n° 7-8.