Appel à l'ignorance

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la philosophie
Cet article est une ébauche concernant la philosophie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Mais si j'affirmais que, comme ma proposition ne peut être réfutée, il n'est pas tolérable pour la raison humaine d'en douter, on me considérerait aussitôt comme un illuminé[trad 1]
Bertrand Russell

L'appel à l'ignorance (argumentum ad ignorantiam) est un faux raisonnement qui consiste à dire qu'une proposition est vraie parce qu'elle n'a pas été démontrée fausse[1] (ou vice versa[2]). Il est une sorte de faux dilemme[3]. Il peut être utilisé comme rationalisation d'idées irréfutables.

L'appel à l'ignorance est fortement lié au renversement de la charge de la preuve, avec lequel il est souvent confondu[3],[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. (en) « [I]f I were to go on to say that, since my assertion cannot be disproved, it is an intolerable presumption on the part of human reason to doubt it, I should rightly be thought to be talking nonsense. »

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Philosophy 103: Introduction to Logic, « Argumentum ad Ignorantiam », Université Lander (en),‎
  2. Le professeur de sociologie, Marcello Truzzi souligne que le véritable sceptique ne doit pas favoriser un sens de la charge de la preuve au sens d'une opposition entre le vrai et le faux, mais bien au sens d'une opposition entre l'inconnu et le connu (pour vrai ou pour faux)
  3. a et b « Présomption favorable », sur http://sophismes.free.fr/,‎
  4. François Grandemange, « Erreurs de raisonnement et illusions logiques », sur http://charlatans.info,‎

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]