Incident de Mantell

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mantell(reconstitution).png

L'incident de Mantell est un incident survenu en janvier 1948, très médiatisé à l'époque, où le capitaine de l'US Air Force Thomas F. Mantell trouva la mort après avoir poursuivi un ovni.

Chronologie des événements[modifier | modifier le code]

Le 7 janvier 1948, vers 13h00, plusieurs dizaines de témoins signalent aux autorités locales la présence d'un objet rond, lumineux et de grande taille à la verticale de Madisonville (Kentucky) et se dirigeant lentement vers le sud.

À 13h45, le même objet survole la base aérienne de Godman (165e escadron de chasse de la Garde Nationale de l'Air du Kentucky), sa couleur passant régulièrement du rouge au blanc. Aussitôt, le commandant Guy F. Hix, responsable de la base, donne l'ordre à une escadrille de 3 chasseurs North American P-51 Mustang, déjà sortie pour un exercice, d'aller au contact de l'objet. L'escadrille, dirigée par le capitaine Thomas Mantell, prend l'objet en chasse.

À 14h45, le capitaine Mantell transmet à la tour de contrôle : « L'objet est directement en avant de moi et au-dessus de moi maintenant, se déplaçant à environ la moitié de ma vitesse ».

À 15h15, le capitaine Mantell transmet un nouveau message à la tour de contrôle : « J'ai vu l'objet. Il est au-dessus de moi. Je vais essayer de m'en approcher pour mieux le voir... Il semble métallique... Il est terriblement grand... Environ 170 m de circonférence. Il prend de la hauteur ; il vole à la même vitesse que moi. Je vais le suivre jusqu'à 6 000 mètres ».

Accélérant d'une manière inexplicable pour l'époque, l'objet disparaît dans un nuage. Les deux autres pilotes (le lieutenant Clements et le lieutenant Hammond) décident d'abandonner la poursuite mais le capitaine Mantell décide de continuer. Dès lors, on perd le contact radio avec l'appareil du capitaine Mantell.

À 15h40, n'ayant toujours pas de contact avec le capitaine Mantell, le commandant Hix fait décoller deux appareils pour le rechercher.

Entre 16h00 et 16h30, le même objet lumineux sera observé par de nombreux témoins au-dessus de Madisonville, d'Elizabethtown et de Lexington, dans le Kentucky.

À 17h00, on retrouva à côté d'une ferme près de Franklin, à plus de 145 km de la base de Godman, les restes de l'appareil du capitaine Mantell éparpillés sur plusieurs kilomètres-carrés. Son corps sera retrouvé au milieu des débris, sa montre arrêtée sur 15h18. D'après les instruments de bord, l'avion était monté jusqu'à une altitude de 9 000 mètres.

Thèse officielle[modifier | modifier le code]

  • L'enquête officielle qui suivit le crash conclut que le capitaine Mantell avait perdu conscience suite à une défaillance de son approvisionnement en oxygène à l'altitude de 7 500 mètres et que l'appareil était ensuite tombé en piqué jusqu'au point d'impact.
  • L'US Air Force affirma, tout d'abord, que les pilotes de l'escadrille ainsi que les nombreux témoins avaient confondu la planète Vénus (effectivement visible en plein jour à cette période) avec un OVNI. Puis, les enquêteurs conclurent qu'il s'agissait d'un ballon Skyhook de la Marine lâché depuis Clinton dans l'Ohio. Ceci reste la thèse officielle.

Arguments ufologiques[modifier | modifier le code]

  • Certains ufologues[réf. nécessaire] avancent l'idée que trois chasseurs militaires équipés de moteurs de plus de 1 600 ch n'ont pu se faire distancer par un ballon porté par le vent. Dans la stratosphère, les vents peuvent souffler à plus de 800 km/h.
  • Le capitaine Duesler (l'un des trois enquêteurs de l'US Air force ayant analysé le site du crash) a toujours affirmé que l'état de l'appareil était incompatible avec un crash dû à un vol en piqué. L'explosion après avoir percuté un ballon-sonde peut expliquer l'état de l'appareil.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]