Maurice Caveing

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Maurice Caveing
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour

Maurice Caveing (né à Lyon en 1923) est un philosophe et historien des mathématiques français, spécialiste des mathématiques dans l'Antiquité. Élève de l'École Normale Supérieure puis agrégé de philosophie[1], il a été membre de l’Union des Chrétiens Progressistes (UCP) entre 1947 et sa dissolution en 1951[2]. Il a enseigné la logique et l'épistémologie à l'université de Paris X Nanterre[1]. Il a été directeur de recherche au Centre National de la Recherche Scientifique à partir de 1987. Dans ses écrits d'épistémologie, il s'attache à démontrer comment, par leurs efforts, des hommes ont construit des mathématiques dans leur contexte social et culturel. Sa démarche de pensée le rapproche du positivisme et de l'humanisme.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Guy Besse et Maurice Caveing, Principes fondamentaux de philosophie de Georges Politzer, Éditions sociales, , 530 p.
  • Jacques Monod, Maurice Caveing, Francis Halbwachs et Jacques Roger, Épistémologie et marxisme, Paris, Union générale d'éditions,
  • Maurice Caveing, Zénon d’Élée : prolégomènes aux doctrines du continu : étude historique et critique des fragments et témoignages, Éditions Vrin, , 242 p. (ISBN 2711620484)
  • Maurice Caveing, La constitution du type mathématique de l'idéalité dans la pensée grecque, Villeneuve d'Ascq, Presses Univ. Septentrion (distributeur: Sodis) :
    • Essai sur le savoir mathématique dans la Mésopotamie et l'Égypte anciennes, vol. 1, , 417 p. (ISBN 285939415X)
    • La figure et le nombre - Recherches sur les premières mathématiques des Grecs, vol. 2,
    • L’irrationalité dans les Mathématiques grecques jusqu’à Euclide, vol. 3, (ISBN 2-85939-539-3, notice BnF no FRBNF36971590)
  • Maurice Caveing, Le problème des objets dans la pensée mathématique, Paris, Vrin, coll. « Problèmes et controverses », , 286 p.
  • Maurice Caveing, Jean-Toussaint Desanti, un destin philosophique, éditions Hachette, coll. « Hachette Littératures », (ISBN 2012794025)

Références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Hamdi Mlika, « La contribution de Maurice Caveing dans la mise au jour de l’universalisme omniculturel des mathematiques », Colloque Humanismes, mathématiques, positivismes,‎ (lire en ligne)
  • Yvon Gauthier, « Maurice Caveing, Le problème des objets dans la pensée mathématique », Philosophiques, vol. 32, no 2,‎ , p. 472-474 (lire en ligne)

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b D'après la notice biographique de l'ouvrage La figure et le nombre (Presses du Septentrion).
  2. Cf. Thierry Keck et Étienne Fouilloux, Jeunesse de l'Église, 1936-1955: aux sources de la crise progressiste en France, Karthala, coll. « Signes des temps », , 483 p. (ISBN 2845865910), p. 235 ; et Yvon Tranvouez, Catholiques d'abord: approches du mouvement catholique en France (XIXe-XXe siècle), Éditions de l'Atelier, , 264 p., p. 222

Liens externes[modifier | modifier le code]