Nicolas Gauvrit

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Nicolas Gauvrit, né le [1], est un psychologue et mathématicien français spécialisé en science cognitive. Il enseigne les mathématiques à l'ESPE Lille-Nord-de-France et est membre institutionnel du laboratoire universitaire « Cognitions Humaine et Artificielle » (CHArt)[2].

Travaux en psychologie et en mathématiques[modifier | modifier le code]

Nicolas Gauvrit poursuit des recherches sur la modélisation mathématique pour la psychologie. Ses travaux portent sur la perception humaine du hasard, le raisonnement et l'éducation mathématique. Il a notamment contribué :

Il est membre de la Société française de statistique.

Pédagogie[modifier | modifier le code]

Nicolas Gauvrit est surtout connu du grand public pour son implication dans les champs de la pédagogie de l'esprit critique et du scepticisme rationnel. Il contribuant par exemple occasionnellement aux magazines Skeptic ou Skeptical Inquirer. Il est membre du comité de parrainage de la revue Science et pseudo-sciences éditée par l'Association française pour l'information scientifique, du Algorithmic Nature Group, et fondateur du site « Esprit Critique Info »[9].

Publications grand public[modifier | modifier le code]

  • Stats pour psycho (De Boeck, coll. « Ouvertures Psychologiques », 2005)
  • Statistiques : Méfiez-vous ! (Ellipses, 2007)
  • Vous avez dit hasard ? : Entre mathématiques et psychologie (Belin Pour la Science, 2009)
  • Quand les nombres font perdre la boule : numérologie et folie des grandeurs (coll. « Une chandelle dans les ténèbres » n°5, 2009)
  • Les psychanalyses : des mythologies du XXe siècle ? avec Jacques Van Rillaer (coll. « Une chandelle dans les ténèbres » n°9, 2010)
  • Comme par hasard ! : Coïncidences et loi des séries… avec Jean-Paul Delahaye (coll. « Une chandelle dans les ténèbres » n°17, 2012)
  • Culturomics avec Jean-Paul Delahaye (Odile Jacob, 2012)
  • Causes toujours ! : Les pièges de la causalité avec Isabelle Drouet (coll. « Une chandelle dans les ténèbres » n°24, 2013)
  • Les surdoués ordinaires (PUF, 2014)
  • "Madness in the method: Fatal flaws in recent mediumship experiments" avec Christian Battista et Etienne LeBel, In The myth of an afterlife. The case against life after death. Dirigé par Michael Martin et Keith Augustine (Rowman & Littlefield, 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notice BnF
  2. Fiche de membre du laboratoire CHArt [1], page consultée en ligne le 1 janvier 2017.
  3. Nicolas Gauvrit, Jean-Paul Delahaye et Hector Zenil, « Sloane's Gap. Mathematical and Social Factors Explain the Distribution of Numbers in the OEIS », arXiv:1101.4470 [math],‎ (lire en ligne)
  4. (en) Nicolas Gauvrit, « Scatter and Regularity Imply Benford's Law... and More », Randomness through complexity,‎ (lire en ligne)
  5. (en) Nicolas Gauvrit, « Mathematical transcription of the "Time-Based Resource Sharing" theory of working memory », ArxiV,‎ (lire en ligne)
  6. (en) Nicolas Gauvrit, « Complexity for psychology. A user-friendly implementation of the coding theorem method », Behavior Research Methods,‎ , p. 314-329 (lire en ligne)
  7. (en) Hector Zenil, « Two-dimensional Kolmogorov complexity and an empirical val- idation of the coding theorem method by compressibility. », PeerJ Computer Science,‎ (lire en ligne)
  8. (en) Nicolas Gauvrit, « Algorithmic complexity for short binary strings applied to psy- chology: A primer. », Behavior Research Methods,‎ , p. 732-744 (lire en ligne)
  9. Liste des publications de Nicolas Gauvrit [2]