Saint-Cast-le-Guildo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Saint-Cast-le-Guildo
Saint-Cast-le-Guildo
Le port.
Blason de Saint-Cast-le-Guildo
Blason
Saint-Cast-le-Guildo
Logo
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Côtes-d'Armor
Arrondissement Dinan
Intercommunalité Dinan Agglomération
Maire
Mandat
Marie-Madeleine Michel
2020-2026
Code postal 22380
Code commune 22282
Démographie
Gentilé Guildocéens & Castins
Population
municipale
3 311 hab. (2018 en diminution de 4 % par rapport à 2013)
Densité 146 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 37′ 48″ nord, 2° 15′ 24″ ouest
Altitude Min. 0 m
Max. 76 m
Superficie 22,63 km2
Unité urbaine Commune rurale
Aire d'attraction Commune hors attraction des villes
Élections
Départementales Canton de Pléneuf-Val-André
Législatives Deuxième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Bretagne
Voir sur la carte administrative de Bretagne
City locator 14.svg
Saint-Cast-le-Guildo
Géolocalisation sur la carte : Côtes-d'Armor
Voir sur la carte topographique des Côtes-d'Armor
City locator 14.svg
Saint-Cast-le-Guildo
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Cast-le-Guildo
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Cast-le-Guildo
Liens
Site web Office de tourisme

Site de la ville

Saint-Cast-le-Guildo [sɛ̃.ka.lə.gildo] est une commune française située sur la Côte d'Émeraude dans le département des Côtes-d'Armor, dans la région Bretagne, en France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Cette station balnéaire en France, se situe sur la Côte d'Émeraude , à proximité de Dinard et Saint-Malo et se trouve à côté du Cap Fréhel. Elle est divisée en plusieurs quartiers :

  • l'Isle ;
  • le Port ;
  • le Bourg ;
  • les Mielles ;
  • la Garde ;
  • Pen Guen ;
  • Sainte Brigitte ;
  • Notre Dame du Guildo ;
  • le port du Guildo.
Communes limitrophes de Saint-Cast-le-Guildo
La Manche La Manche La Manche
Matignon Saint-Cast-le-Guildo La Manche
Saint-Jacut-de-la-Mer
Saint-Pôtan Saint-Lormel Créhen

Cadre géologique[modifier | modifier le code]

Carte géologique du Massif armoricain, avec au nord-est le batholite mancellien et ses nombreux plutons de granite cadomien (Trégor, Lanhélin, Louvigné, Vire, Avranches…). Ce batholite dessine une ellipse de 150 km (d'Alençon à la Rance) sur 90 km (de Vitré à Vire)[1].

Saint-Cast est localisée dans la partie médiane du domaine nord armoricain, unité géologique du Massif armoricain qui est le résultat de trois chaînes de montagne successives. Le site géologique de Saint-Cast se situe plus précisément dans un bassin sédimentaire essentiellement briovérien limité au sud par un important massif granitique cadomien, le pluton de Lanhélin qui fait partie d'un ensemble plus vaste, le batholite mancellien[2],[3].

L'histoire géologique de la région est marquée par le cycle cadomien (entre 750 et 540 Ma) qui se traduit par la surrection de la chaîne cadomienne qui devait culminer à environ 4 000 m[4]. À la fin du Précambrien supérieur, les sédiments briovériens volcano-sédimentaires sont fortement déformés, plissés et métamorphisés par l'orogenèse cadomienne qui implique un fort épaississement crustal, formant essentiellement des schistes et des gneiss[5]. Cette déformation développe une succession d'antiformes (Saint-Jacut-Rothéneuf, le Minihic et Plouer) correspondant à des chevauchements à vergence sud-est, séparés par des synformes (la Richardais et Saint-Suliac) d'orientation N60°, plis d'autant plus déversés vers le Sud que l'on se rapproche du noyau migmatitique[6]. Ce noyau de forme elliptique (25 km x 6 km), ceinturé d'une enveloppe gneissique et micaschisteuse, correspond à la région de Dinard-Saint-Malo[7]. L'épaississement, consécutif à l'écaillage tectonique du domaine orogénique, a en effet provoqué la fusion crustale à l'origine de la mise en place des dômes anatectiques (migmatites de Guingamp et Saint-Malo, développées aux dépens des sédiments briovériens) qui est datée entre 560 et 540 Ma[8]. Les massifs granitiques du Mancellien[9] scellent la fin de la déformation ductile de l'orogenèse cadomienne[10].

Le territoire de Saint-Cast au nord-ouest de ce noyau migmatitique, est marqué par les roches métamorphiques qui dessinent des bandes allongées NE-SW : orthogneiss œillés leptyniques, gneiss à feldspath potassique et gneiss plagioclasiques à la pointe de Saint-Cast, micaschistes à biotite et schistes séricito-chloriteux au niveau de la commune[11]. Le gneiss leptynitique très clair, à grain fin et à foliation très accusée, était naguère exploité (château du Guildo, donjon de Fort-La-Latte…) et connu sous l'appellation commerciale de « platin », en référence à sa texture permettant l'obtention de larges dalles planes[12].

Climat[modifier | modifier le code]

Un climat breton assez doux. L'été, il fait entre 20 et 25 °C. L'hiver, il fait rarement en dessous de 0 °C. En été, la mer est entre 17 et 20 °C. Le climat étant très doux on trouve dans les jardins des oliviers, des hortensias, des palmiers qui résistent parfaitement bien à l'hiver.

Relevé météorologique dans la zone de Saint-Cast le Guildo (station météo de Pleurtuit)
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 3,4 3,1 4,8 5,9 9 11,5 13,5 13,6 11,7 9,4 6,1 3,7 8
Température maximale moyenne (°C) 8,8 9,3 11,9 13,7 17 19,8 21,9 22 20 16,3 12 9,2 15,2
Ensoleillement (h) 69,5 84,3 127,5 164,1 188,4 206,4 206,4 198,6 167,1 112,6 77,8 64 1 666,6
Précipitations (mm) 67 57,6 53,5 53 63,6 49,1 49,7 49,4 62,2 86,8 86,8 80 758,7


Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Voies routières[modifier | modifier le code]

Accès depuis Paris et Rennes : A11-A81 Paris-Rennes, puis la N12 (Rennes-Lamballe, voie express gratuite, sortie ZI de Lamballe / Dinard/ Plancoet. Direction Saint-Cast - Matignon,

Depuis Erquy par la route RD786.

Depuis Dinard et Saint-Malo par la RD768 (direct) ou RD786 (par la côte) puis RD19.

Voies ferroviaires[modifier | modifier le code]

TGV Paris - Brest, descente gare de Lamballe, ou TGV Paris-St Malo, descente gare de Saint-Malo.

Voies aériennes[modifier | modifier le code]

Aéroport de Dinard / Pleurtuit (22 km) ou aéroport de Rennes Saint-Jacques (92 km).

Pistes cyclables[modifier | modifier le code]

Un réseau VTT avec 3 niveaux de difficultés s'étend sur toute la presqu'île et fait partie du réseau "VTT 22" du département.

Transports en commun[modifier | modifier le code]

Liaisons régulières en car (réseau BreizhGo) vers Saint-Malo, Dinan, Lamballe...

Voies maritimes[modifier | modifier le code]

Liaisons quotidiennes vers le port de Saint-Malo depuis Portsmouth, Poole, Jersey et Guernesey.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Saint-Cast-le-Guildo est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[13],[14],[15]. Elle appartient à l'unité urbaine de Saint-Cast-le-Guildo, une unité urbaine monocommunale[16] de 3 315 habitants en 2017, constituant une ville isolée[17],[18]. La commune est en outre hors attraction des villes[19],[20].

La commune, bordée par la Manche, est également une commune littorale au sens de la loi du , dite loi littoral[21]. Des dispositions spécifiques d’urbanisme s’y appliquent dès lors afin de préserver les espaces naturels, les sites, les paysages et l’équilibre écologique du littoral, comme par exemple le principe d'inconstructibilité, en dehors des espaces urbanisés, sur la bande littorale des 100 mètres, ou plus si le plan local d’urbanisme le prévoit[22],[23].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (66,1 % en 2018), néanmoins en diminution par rapport à 1990 (70,8 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : zones agricoles hétérogènes (46,3 %), zones urbanisées (21,6 %), terres arables (17,9 %), forêts (8,7 %), prairies (1,9 %), espaces verts artificialisés, non agricoles (1,8 %), zones humides côtières (1,2 %), espaces ouverts, sans ou avec peu de végétation (0,4 %)[24].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[25].

Morphologie urbaine[modifier | modifier le code]

La ville en bord de mer, réunit les quartiers Le Bourg, L'Isle, Les Mielles et La Garde. La Grande Plage se situe entre la Pointe de la Garde et la Pointe de Saint-Cast. Cependant la commune détient de nombreuses autres plages (plages de Pen Guen (tête-Blanche en Breton), des Quatre Vaux, La Fosse, la Pissote, la Mare, la Fresnaye.

Logement[modifier | modifier le code]

La ville compte 3 500 habitants l'hiver, contre plus de 35 000 l'été. Le quartier des Mielles est le plus touristique (proximité de la plage, des commerces et restaurants, rue piétonne...), ainsi que le quartier de La Garde, mais ces deux quartiers ont aussi une population permanente. Les quartiers de L'Isle, Ste-Brigitte et Le Bourg ont une population locale plus ancrée, qui représente mieux les Castins, la partie Guildo est la plus peuplée à l'année.

Plusieurs hôtels et chambres d'hôtes sont ouverts toute l'année. De nombreux campings et gîtes sont également présents sur la commune.

Projets d'aménagements[modifier | modifier le code]

Un port en eaux profondes, baptisé Port d'Armor, a été aménagé en 2009.

Inauguré en , il assure des liaisons avec St-Malo en juillet et août. Il possède 800 anneaux sur ponton, vingt anneaux pour la pêche professionnelle, 40 anneaux visiteurs et 180 places au mouillage. Le bassin à flot est accessible 24h/24 quel que soit le coefficient de marée.

Une digue piétonnière d'environ 600 m reliant la Grande Plage au port a également été construite.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Saint-Cast : Le nom de la localité est attesté sous les formes insulam de Sancto Casto en 1163[26], Sanctus Castus[27] et Parochia Sancti Casti en 1225, Parochia de Sancto Quasto en 1271, Ecclesia Sancti Casti vers 1330, Saint-Caast en 1428, Sainct-Cast en 1480[28].

Le nom Saint-Cast-le-Guildo vient de saint Cast[28], en fait saint Cadou (ou Cado ou Saint Kast).
Une autre hypothèse nous dit que ce serait une déformation des mots bretons lan (vallée) et cad (bataille). Reste à expliquer le s de Cast.

Par arrêté préfectoral du , la commune de Notre-Dame-du-Guildo est fusionnée avec celle de Saint-Cast dont le nom devient Saint-Cast-le-Guildo[28] .

Notre-Dame-du-Guildo : Le nom de la localité est attesté sous les formes Portus de Guelidou en 1249 et en 1304, Le Guelido en 1256, Guildou en 1366, Guilledou en 1387, Chastel du Guilledo et du Guildo en 1409, Le Guilledou et Le Guilidou en 1414 et en 1415, Le Guellidou en 1440, Guildou en 1450, Le Guildeho en 1497, Le Guildo en 1499[28] .

Le nom Saint-Cast-le-Guildo vient de saint Cast et du site du Guildo[28].

Gentilé et surnom[modifier | modifier le code]

Les habitants de Saint-Cast sont surnommés traditionnellement en langue gallo par leurs voisins de Saint-Jacut les « P'tits Jaones » ou « P'tits Jaonets » ; deux explications sont avancées pour ce surnom : l'une dit que les marins de Saint-Cast qui partaient pour la grande pêche portaient des toiles tissées en lin ou chanvre qu'ils enduisaient de cire d'abeille pour les rendre imperméables, l'autre que les habitants de Saint-Jacut, plus pauvres, se sont moqués des Castins devenus plus riches (on y voyait circuler des pièces de 20 francs-or) lorsque la commune est devenue une station balnéaire au début du XXe siècle[29].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le moine Saint-Kast (VIe siècle)[modifier | modifier le code]

Le château du Guildo[modifier | modifier le code]

Le Guildo, la ligne de chemin de fer et sa gare (entre 1926 et 1939)

C'est au château du Guildo que résidait le prince Gilles de Bretagne, fils du duc Jean V de Bretagne, emprisonné puis assassiné en 1450.

La bataille de Saint-Cast[modifier | modifier le code]

La bataille de Saint-Cast fut livrée en 1758. Elle vit un débarquement britannique dans la région de Dinard. Ne pouvant franchir la Rance pour attaquer Saint-Malo, défendu par ses fortifications renforcées par Vauban, les troupes britanniques battirent en retraite et cherchèrent à rejoindre leur flotte qui s'était mise à l'abri devant Saint-Cast. Elles furent attaquées et défaites par l'armée française commandée par le duc d'Aiguillon et les volontaires bretons, le , sur la grande plage de Saint-Cast au cours de leur rembarquement.

Révolution française[modifier | modifier le code]

Sous la Révolution française, la commune, alors nommée Saint-Cast, porta provisoirement le nom de Havre-Cast.

Le XIXe siècle[modifier | modifier le code]

Une conspiration royaliste[modifier | modifier le code]

Monsieur de Boisé-Lucas (Marie-Joseph Delaunay), époux de Maximilienne Bameule de Nantillais, abrita en 1808 Armand de Chateaubriand, agent royaliste qui faisait de fréquents voyages entre Jersey et la côte bretonne. Leur fils, Maxime Delaunay, se déplaça à Paris pour porter des lettres à des correspondants proroyalistes. Après plusieurs tentatives de rembarquement d'Armand de Chateaubriand qui échouent, ce dernier est arrêté, ainsi que Marie-Joseph Delaunay, son épouse, son fils et d'autres personnes. Armand de Chateaubriand est fusillé le et Maxime Delaunay, initialement condamné à mort, vit sa peine commuée en deux ans de prison ; il fut libéré le et vécut à Boisé-Lucas juste sa mort qui survint le [30].

La création de la commune[modifier | modifier le code]

En 1856, la commune de Notre-Dame-du-Guildo est créée à partir de portions de territoire des communes de Saint-Cast et de Saint-Pôtan[31].

Le XXe siècle[modifier | modifier le code]

Les guerres du XXe siècle[modifier | modifier le code]

Le Monument aux morts porte les noms des 108 soldats morts pour la Patrie[32] :

Autres événements[modifier | modifier le code]

En 1905, Saint-Cast a été le théâtre du naufrage du SS Hilda, où sur la grande plage de nombreux naufragés se sont échoués.

En , le naufrage de la frégate Laplace survint dans la baie de la Fresnaye au large de la plage de la Mare[33].

Le Guildo fut desservi par deux lignes de chemin de fer secondaire à voie métrique des chemins de fer des Côtes-du-Nord qui le reliaient à Saint-Briac-sur-Mer et à Plancoët de 1906 à 1939.

La commune de Saint-Cast-le-Guildo est née du rattachement de Notre-Dame-du-Guildo à Saint-Cast (fusion simple) qui devient Saint-Cast-le-Guildo, acte effectif au [34].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Traditionnellement à droite, Saint-Cast le Guildo a élu une liste sans étiquette en .

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1959 mars 1965 Marcel Lagadeuc SE Plombier
mars 1965 septembre 1967 Raymond Paris SE  
novembre 1967 juin 1995 Yves Sabouret UDF Conseiller général (1973-1992)
juin 1995 mars 2008 Henri Baudet SE  
mars 2008 mars 2014 Jean Fernandez DVD Professeur de mathématiques retraité
mars 2014 5 juillet 2020 Josiane Allory[35] SE Cadre bancaire
5 juillet 2020 En cours Marie-Madeleine Michel[36] SE ancienne directrice d'école, conseillère départementale
Les données manquantes sont à compléter.

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

Saint-Cast le Guildo se veut dotée d'une politique environnementale forte. La commune est passée au zéro phyto en 2015[réf. nécessaire][37],[38].

Jumelages[modifier | modifier le code]

Saint-Cast-le-Guildo n'est jumelée avec aucune commune[39].

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution du nombre d'habitants[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[40]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[41].

En 2018, la commune comptait 3 311 habitants[Note 2], en diminution de 4 % par rapport à 2013 (Côtes-d'Armor : +0,42 %, France hors Mayotte : +1,78 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 2321 1681 3841 4441 4811 4021 4211 4761 558
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 5111 4001 4991 3801 5161 5921 5531 6261 717
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 7171 8642 0762 0132 1662 2632 2012 3302 159
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
2 1792 2273 1053 1653 0933 1873 3943 4203 447
2017 2018 - - - - - - -
3 3153 311-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[42] puis Insee à partir de 2006[43].)
Histogramme de l'évolution démographique

En 2018, selon l'Insee, 65,4 % des logements étaient des résidences secondaires à Saint-Cast-le-Guildo.

Établissements scolaires[modifier | modifier le code]

Saint-Cast-le-Guildo est située dans l'académie de Rennes et possède plusieurs écoles primaires.

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

  • Plage en fête: chaque année durant le dimanche de Pentecôte, une journée de fête pour s'amuser en famille et découvrir de nombreuses activités sportives et ludiques (jeux gonflables, trampolines, poneys...) gratuitement
  • La Fête de l'Huître, fin juin
  • Marché de Noël et la venue du père noël

En été

  • Le dispositif Cap Armor permet aux petits (à partir de 10 ans) et grands de pratiquer des activités sportives et culturelles : voile, aquagym, beach volley, beach soccer, dessin, tir à l'arc...
  • Un feu d'artifice est donné sur la grande plage les et avec des animations organisées par les sapeurs pompiers
  • Tous les mercredis, à partir de 21h, des concerts gratuits Square Pellion: les mercredisquares
  • Tous les mardis à partir de 20h  : apéro-concerts sur le port: les mardis du port
  • De nombreux cirques s'installent et donnent des spectacles sur la place des Mielles
  • Un marché artisanal nocturne très fréquenté a lieu le jeudi de 17h à 23h dans le quartier des Mielles
  • Spectacles "Place aux Mômes" : spectacles jeune public gratuits, chaque vendredi de juillet et août, à partir de 18h square Pellion, chanson, théâtre, marionnettes, contes, danses....
  • De nombreuses expositions
  • Des sorties Grande marées / sorties pêche à pied et visites guidées organisées par l'Office de Tourisme
  • Les Estivales de Volley, plus grand tournoi de beach volley en Europe, s'y tiennent chaque année fin juillet durant 4 jours
  • Le festival Un air de Jazz

Santé[modifier | modifier le code]

La commune compte plusieurs professionnels de santé: médecins généralistes, dentistes, infirmières...

Sports et loisirs[modifier | modifier le code]

Saint-Cast possède :

club de plage
  • Une piscine d'eau de mer couverte et chauffée dans le quartier des Mielles ouverte à l'année
  • Un golf, le Golf de Pen-Guen dans le quartier du même nom ;
  • Un tennis et un mini-golf dans le quartier de la Garde ;
  • Un Centre Nautique, le CNSC, généralement situé entre la 3e et la 6e place des centres nautiques nationaux, qui organise des régates en habitable, voile légère ou planche à voile.
  • Une école de voile "Vitavoile" sur la plage de Pen-Guen
  • Une école de ski nautique, wakeboard, wakesurf et bouées tractées  : FlammeOrange
  • Deux centres équestres, un au Bois Bras et l'autre au Gallais
  • Un centre de plongée animé par des professionnels (plongévasion), deux clubs associatifs.
  • Deux pistes cyclables
  • Quatre clubs de plage
  • Un parcours accrobranche ouvert à partir de 3 ans
  • Randonnées à pied en vélo / en VTT
  • Croisière commentée vers le Cap Fréhel et le Fort La Latte d'avril à septembre grâce à la Compagnie Corsaire
  • Golf de Pen-Guen
    Excursion à la journée à St-Malo grâce à la Compagnie Corsaire
  • Jouer au bridge avec une association
  • Faire de la marche dans l'eau avec l'association des pingouins castins
  • Jouer à la boule bretonne
  • Faire du yoga

Saint-Cast possède également deux bibliothèques, une à Notre-Dame-du-Guildo et l'autre à Saint-Cast, et deux discothèques (Le Cabanon et le New Beach).

Cultes[modifier | modifier le code]

Saint-Cast dispose d'une église.

Économie[modifier | modifier le code]

La conchyliculture constitue la 2e activité économique de Saint-Cast-le-Guildo, après le tourisme, avec plus de 55 km de lignes de bouchots et près de 33 ha de parcs à huîtres répartis entre les baies de la Fresnaye et de l'Arguenon.

La Chambre de commerce et d'industrie des Côtes-d'Armor gère le port de plaisance.

Revenus de la population et fiscalité[modifier | modifier le code]

Le revenu fiscal médian par ménage était en 2006 de 17 681 , ce qui place Saint-Cast-le-Guildo au 8 494e rang parmi les 30 687 communes de plus de 50 ménages en métropole[44].

Entreprises et commerces[modifier | modifier le code]

Saint-Cast-le-Guildo jouit de nombreux commerces alimentaires: boucherie, boulangeries, poissonneries, supermarchés, épicerie, glaciers, cidrerie, restaurants...

Banques, agences immobilières, magasins de vêtements, accessoires et décoration, garages, librairie, artisans sont également présents dans la station.

Un marché a lieu toute l'année le vendredi matin place Anatole Le Braz, le mardi matin sur la place de l'église à Notre-Dame-du Guildo, auquel vient s'ajouter en été (du au ) un marché le lundi matin place des Mielles, un marché artisanal le jeudi soir rue Jacques Cartier, et un marché-concert le vendredi soir à la Ferme des Landes.

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Patrimoine culturel[modifier | modifier le code]

La commune de Saint-Cast-le-Guildo possède un monument répertorié à l'inventaire des monuments historiques : les vestiges d'une villa ou d'un poste militaire romain. Ces vestiges ont été classés MH en 1938[45].

Clocher de l'église de Saint-Cast.

La commune possède par ailleurs six objets répertoriés à l'inventaire des monuments historiques :

  • le bénitier (daté du XVIe siècle) de l'église de Saint-Cast, classé MH en 1994[46]
  • un calice et une patène, réalisés en 1789 par le maître Roxel, classés MH en 1994[47]
  • le bas-relief (écusson) des seigneurs du Val, dans l'église Notre-Dame-de-Guildo, classé MH en 1958[48]
  • la statue en bois du prophète Élie, due au sculpteur Yves Corlay (datée du XVIIIe siècle), dans le presbytère, classée MH en 1992[49]
  • le bénitier gallo-romain en granit, de la chapelle Sainte-Blanche, classé MH en 1970[50]
  • un ex-voto en bois peint du XIXe siècle, représentant un bateau deux mâts et un beaupré, classé MH en 1971[51].

Outre ces vestiges et objets classés MH, plusieurs lieux remarquables sont présents dans la commune :

  • l'église de Saint-Cast, néo-gothique des dernières années du XIXe siècle, avec des bénitiers du XVIe siècle et des statues du XVIIe siècle, vitrail de la bataille de Saint-Cast
  • la chapelle Sainte-Blanche (quartier de L'Isle), avec une statue de sainte Blanche, et un curieux mobilier : sainte table et tribune faites avec des rouets, confessionnal avec lit-clos, autel du XVIIIe siècle, porte plein cintre à tête de chimère (venant de l'ancienne église de Saint-Cast)
La chapelle Notre-Dame des Victoires.
  • La chapelle Notre-Dame des Victoires au lieu-dit Les Mielles, construite au milieu du XXe siècle par la famille Nicolardot. Elle est faites en moellon de granit avec une couverture d’ardoise.
  • le sémaphore
    Colonne commémorative de la bataille de Saint-Cast en 1758.
  • le monument aux victimes du naufrage de la frégate Laplace
  • la colonne commémorative de la bataille de Saint-Cast de 1758, symbolisant la victoire des Français sur les Anglais
  • le cimetière des Braves où reposent les soldats tués au cours de cette bataille
  • le moulin d'Anne, vestige de moulin à vent du XVIIIe siècle et poste de commandement durant cette bataille
  • le moulin Bily: vestiges de moulin à vent du XIXe siècle
  • l'oratoire Notre-Dame-de-la-Garde, érigé en action de grâce à la Libération
  • la chapelle Sainte-Brigitte
  • le château du Val
  • l'église Notre-Dame du Guildo, datant du milieu du XIXe siècle, fermée depuis 2005 et dans un état grave de dégradation
  • les pierres sonnantes, qui rendent un son métallique quand elles sont frappées avec un galet de même pierre
  • les vestiges du château du Guildo qui se trouvent sur la commune de Créhen à quelques kilomètres du bourg de Notre-Dame-du-Guildo
  • le monument aux morts, dû aux ciseaux d'Armel Beaufils
  • le port du Guildo: ancien port de commerce et de pêche
  • le port, inauguré en , port de plaisance en eau profonde baptisé « Saint-Cast, Port d'Armor », relié au quartier des Mielles par un chemin piétonnier à flanc de rocher.

Le patrimoine naturel et les plages[modifier | modifier le code]

Saint-Cast-le-Guildo est également célèbre pour :

  • ses sept plages de sable fin :
    • la Grande plage, longue de 2 km, qui va de la Pointe de l'Isle à la Pointe de la Garde, longée par le Boulevard de la mer et reliée au port par une liaison piétonne. On y trouve des clubs de plage, de la location de bateaux et de tentes de plages, des activités Cap Armor ;
    • la plage de Pen-Guen, longue de 1 km, de la Pointe de la Garde à la Pointe du Bay. Clubs de plage, stages et locations de bateaux ;
    • la plage des Quatre Vaulx, face à St-Jacut et à l'île des Ebihens, près des zones conchylicoles. Pêche à pied ;
    • les plages de la Mare, de la Pissotte et de la Fresnaye, trois charmantes criques sur la baie de la Fresnaye avec vue sur le Fort La Latte ;
    • la plage de la Fosse, près des zones conchylicoles, accès au Port St Jean et à la vallée du moulin de la mer par le sentier littoral. Pêche à pied.
      Le Guildo , pastel 1917, Émile Malo-Renault
      Port de St-Cast
  • les vues panoramiques offertes :
    • le panorama de la Pointe de St-Cast, site classé, avec vue sur le Cap Fréhel, le Fort La Latte, Saint-Malo ;
    • la pointe de la Garde, site inscrit ;
    • la pointe du Bay, face à l'archipel des Ebihens.

Evocations de la commune dans la littérature et les arts[modifier | modifier le code]

  • Paul Sébillot rapporte le récit folklorique de la « Bataille des Bourdineaux » (Les Bourdinots sont des roches découvrantes à marée basse qui sont situées tout près de l’entrée du port de Saint-Cast). Cette bataille aurait opposé au XVIe siècle des pêcheurs de Saint-Cast et de Saint-Jacut qui se seraient disputés ce même lieu de pêche.
  • Jacques Brel évoque Saint-Cast dans sa chanson Jojo(1977) écrite en mémoire de Georges Pasquier, un Castin décédé en 1974 qui a été le compagnon de Jacques Brel, son secrétaire avant de devenir son confident. : « Moi je t'entends rugir. Quelques chansons marines. Où des Bretons devinent. Que Saint-Cast doit dormir. Tout au fond du brouillard »
  • Catherine Bergeret-Amselek évoque Saint-Cast et sa grande plage dans le premier chapitre de son livre Le Mystère des Mères.
  • Nolwenn Leroy évoque le saint éponyme dans la chanson Juste pour me souvenir issue de l'album Aux filles de l'eau (2012) : « Le vieux phare allumé. Tranchant une lame. Rappelle que saint Cast avait Laissé chez lui sa femme »

Tableaux[modifier | modifier le code]

  • Paul Signac : Le port de Saint-Cast (1890, musée des Beaux-Arts de Boston).

message galerie Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Patrimoine nautique[modifier | modifier le code]

Le Centre Nautique Saint-Cast détient le Dragous, de son vrai nom Frotte Bernique, reproduction d'un dragueur (bateau de pêche) de la fin du XIXe siècle et début du XXe siècle. Ce bateau typique de la baie a été détruit lors d'un raz-de-marée juste après la Première Guerre mondiale, et un nouveau a été reconstruit d'après les plans d'origine par l'association du Dragou, qui l'a revendu au CNSC. Ce bateau fait 6 tonnes, pour 66 m2 de voilure, et 6 m de long (12 avec le bout-dehors et la baume), et un tirant d'eau d'environ 80 cm.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Saint-Cast

Elles peuvent se blasonner ainsi aujourd’hui :

Parti : au premier d'hermine plain, au second d'azur semé de fleurs de lys d'or ; sur le tout de gueules à la cloche d'argent.

Compléments[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Histoire de Saint Cast Le Guildo, de Pierre Amiot.
  • Saint-Cast 39-45. Récits et témoignages, de Charles Lévêque.
  • Au temps de Notre-Dame-du-Guildo, 1856-1971, de Gérard Frostin.
  • Saint-Cast-le-Guildo et Matignon, de Christian Fauvel.
  • Saint-Cast : Belle époque et Années folles, de Christian Fauvel.
  • La bataille de Saint-Cast (Bretagne, ) : Entre histoire et mémoire, de Y. Lagadec, S. Perréon, D. Hopkin et O. Chaline.
  • Personnages célèbres ou anonymes de Saint-Cast Le Guildo, publié par l'association: Patrimoine de Saint-Cast Le Guildo.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Carte géologique de la France au 1/50000 Fougères 13-17, éditions du BRGM, 1981, p. 5
  2. De Mancellia, nom latin de la région du Maine, domaine structural de la partie nord-est du Massif armoricain dénommé en 1949 par le géologue Pierre Pruvost. Il est caractérisé par un Précambrien récent au sein duquel se sont mis en place des granitoïdes intrusifs antérieurement au dépôt des terrains paléozoïques ; ce domaine surélevé a été épargné par les transgressions marines du Cambrien.
  3. Géologie de la France, éditions du BRGM, , p. 11.
  4. « Une promenade, à la découverte des pierres… », sur ouest-france.fr, .
  5. François de Beaulieu, La Bretagne. La géologie, les milieux, la faune, la flore, les hommes, Delachaux et Niestlé, , p. 15.
  6. [PDF] E. Le Goff (coord) et al, Carte géologique de la France à 1/50 000 - Saint-Malo N° 207., éditions du BRGM, 2009, p. 93
  7. BRUN J.-P., MARTIN H. (1978) – Relations métamorphisme-déformation au cours de l’évolution géodynamique d’un dôme migmatitique : le massif de Saint-Malo (France). Bull. Soc. Géol. France, 7, XX, p. 91-101.
  8. [PDF] J. Chantraine (coordinateur) et al., Carte géologique France (1/50 000), feuille Lannion (203), éditions du BRGM, 1999, p. 89
  9. (en) Richard Simon D'Lemos, The Cadomian Orogeny, Geological Society Publishing House, , p. 128.
  10. Hubert Lardeux et Claude Audren, Bretagne, Masson, , p. 30.
  11. [PDF] Jean Cogné Carte géologique de la France à 1/50 000 - Saint-Malo N° 207., éditions du BRGM, 1980, 41 p..
  12. Louis Chauris, « Saint-Malo : la pierre et la mer », Mémoires de la Société d'histoire et d'archéologie de Bretagne, t. 89,‎ , p. 8.
  13. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  14. « Commune rurale-définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  15. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  16. « Unité urbaine 2020 de Saint-Cast-le-Guildo », sur https://www.insee.fr/ (consulté le ).
  17. « Base des unités urbaines 2020 », sur www.insee.fr, (consulté le ).
  18. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur insee.fr, (consulté le ).
  19. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le ).
  20. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  21. « Les communes soumises à la loi littoral. », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr, (consulté le ).
  22. « La loi littoral », sur www.collectivites-locales.gouv.fr (consulté le ).
  23. « Loi relative à l’aménagement, la protection et la mise en valeur du littoral. », sur www.cohesion-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  24. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  25. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  26. Dans une bulle du pape Alexandre III
  27. Dans le cartulaire du prieuré de Saint-Martin de Lamballe
  28. a b c d et e infobretagne.com, « Étymologie et Histoire de Saint-Cast-le-Guildo ».
  29. Corentin Le Doujet, « Les tribus bretonnes : y'a de la houle entre Saint-Cast et Saint-Jacut », (consulté le ).
  30. Chloé Chamouton, "Histoires vraies en Bretagne", Le Papillon Rouge, 2012, (ISBN 978-2-917875-26-1).
  31. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale : Notre-Dame-du-Guildo », sur ehess.fr, École des hautes études en sciences sociales (consulté le ).
  32. « MémorialGenWeb Relevés pour une initiale de commune », sur www.memorialgenweb.org (consulté le ).
  33. « Saint-Cast-Le-Guildo. Le naufrage du Laplace sur France 3 Bretagne », sur le site de Ouest France (consulté le ).
  34. « Toutes les modifications de commune pour le département des Côtes-d'Armor (22) de 1930 à 2009. », sur INSEE (consulté le )
  35. « Josiane Allory à la tête de la commune (2014) ».
  36. « Municipales à Saint-Cast-Le-Guildo. Marie-Madeleine Michel est élue maire », Ouest-France,‎ (lire en ligne).
  37. « Le bassin de l'Arguenon », sur www.smap22.fr (consulté le ).
  38. « Les échos de Saint-Cast-le-Guildo », sur http://www.villedesaintcastleguildo.fr/, (consulté le ).
  39. « Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures », sur Ministère des affaires étrangères (consulté le ).
  40. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  41. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  42. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  43. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  44. « CC-Résumé statistique/com,dep,zone empl », sur site de l'INSEE (consulté le ).
  45. Notice no PA00089608, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  46. Notice no PM22001138, base Palissy, ministère français de la Culture.
  47. Notice no PM22001139, base Palissy, ministère français de la Culture.
  48. Notice no PM22001142, base Palissy, ministère français de la Culture.
  49. Notice no PM22001562, base Palissy, ministère français de la Culture.
  50. Notice no PM22001140, base Palissy, ministère français de la Culture.
  51. Notice no PM22001141, base Palissy, ministère français de la Culture.