Gare de Lamballe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lamballe (homonymie).

Lamballe
Image illustrative de l’article Gare de Lamballe
Le nez d'un TGV en gare
Localisation
Pays France
Commune Lamballe
Quartier De la Gare
Adresse Boulevard Jobert
22400 Lamballe
Coordonnées géographiques 48° 27′ 57″ nord, 2° 30′ 41″ ouest
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Services TGV Atlantique
TER Bretagne
Fret SNCF
Caractéristiques
Ligne(s) Paris-Montparnasse à Brest
Lison à Lamballe
Voies 3 (+ voies de service)
Quais 3
Transit annuel 427000 (2011)
Altitude 56 m
Historique
Mise en service
Correspondances
Autocar interurbains Tibus 1, 2, 3
Taxi oui

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Lamballe

Géolocalisation sur la carte : Bretagne

(Voir situation sur carte : Bretagne)
Lamballe

Géolocalisation sur la carte : Côtes-d'Armor

(Voir situation sur carte : Côtes-d'Armor)
Lamballe

La gare de Lamballe est une gare ferroviaire française des lignes de Paris-Montparnasse à Brest et de Lison à Lamballe, située sur le territoire de la commune de Lamballe dans le département des Côtes-d'Armor en région Bretagne.

Elle est créée en 1863 par la compagnie des chemins de fer de l'Ouest.

C'est une gare de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF) desservie par le TGV Atlantique et des trains express régionaux TER Bretagne.

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

Établie à 56 mètres d'altitude, la gare de Lamballe est située au point kilométrique (PK) 454,259[1] de la ligne de Paris-Montparnasse à Brest, entre les gares de Plestan et d'Yffiniac.

Gare de bifurcation, elle se trouve aussi au point kilométrique 206,207[1] de la ligne de Lison à Lamballe dont elle est le terminus, après la gare ouverte de Landébia. Elle est séparée de cette dernière par la gare fermée de Quintenic - Plédéliac.

Histoire[modifier | modifier le code]

Lamballe est une ville de 4 256 habitants lors de la création de cette septième[2] station de la section de Rennes à Saint-Brieuc. Elle est mise en service par la compagnie des chemins de fer de l'Ouest, le [3], lors de l'inauguration de cette section de Rennes à Guingamp de la ligne de Paris-Montparnasse à Brest. Elle dessert également la commune de Pléneuf et le port de Dahouët distant de 12 kilomètres[4].

En 1875[5], la compagnie de l'Ouest commence les travaux de la ligne de Lison à Lamballe, sous la direction de Pagès, l'ingénieur en chef de la compagnie.

En 2009, le poste d'aiguillage de la gare est encore équipé d'un ancien système de commande des années 1960, le « poste tout-relais à manettes individuelles (PMI) »[6]. Le nombre de voyageurs transitant chaque jour par la gare est d'environ 500[7].

D'avril à fin septembre 2010[8], le service en gare est perturbé par d'importants travaux de rénovation et d'aménagement, dont l'objet est notamment de permettre une augmentation de la vitesse des trains et l'amélioration de l'accessibilité pour les personnes à mobilité réduite. Cela concerne[8] les voies, leur plateforme, des appareils de voies et la destruction puis la reconstruction des deux quais. La SNCF indique que, pour la ligne de Paris à Brest, le trafic en gare de Lamballe représente en moyenne près de 60 trains (« 17 TGV, 31 TER et dix trains de fret »[8]) par jour dans chaque sens. Les temps de parcours en TGV[9] sont de h 45 pour Paris, 45 min pour Rennes et h 30 pour Brest.

En 2011, la gare a enregistré 427 000 voyageurs (montées et descentes confondues)[10].

Service des voyageurs[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Gare SNCF[11], elle dispose d'un bâtiment voyageurs, avec guichets ouverts tous les jours. Elle est équipée de distributeurs automatiques de titres de transport TER. Un parking pour les véhicules y est aménagé ; une boutique de presse est installée dans le hall de la gare.

Elle est équipée de trois quais, un central et deux latéraux, qui desservent trois voies. Elle comporte aussi des voies de service.

Desserte[modifier | modifier le code]

La gare bénéficie d'une desserte par des TGV Atlantique sur les relations de Paris-Montparnasse à Brest et de Paris-Montparnasse à Lannion. Elle est également desservie[11] par des trains TER Bretagne qui circulent sur les lignes numéros 1, 16 et 24.

Intermodalité[modifier | modifier le code]

Le service de transport en commun routier Tibus a un arrêt en gare de Lamballe[12].

Service des marchandises[modifier | modifier le code]

Cette gare est ouverte au service du fret[13] (train massif seulement).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Livre : Reinhard Douté, Les 400 profils de lignes voyageurs du réseau ferré français, édité par La Vie du Rail en août 2011, (ISBN 978-2-918758-34-1), volume 1, page 154.
  2. Pol Potier de Courcy, De Rennes à Brest et à Saint-Malo: itinéraire historique et descriptif, p. 69
  3. Université de Rennes, Faculté des lettres et sciences humaines, Annales de Bretagne, volumes 72 à 73, Facultés des lettres et sciences humaines, Universities of Rennes et Nantes, 1965, p. 531 extrait (consulté le 10 septembre 2010)
  4. Pol Potier de Courcy, De Rennes à Brest et à Saint-Malo: itinéraire historique et descriptif, p. 83.
  5. Site patrimoine région Bretagne, Glad version Bêta, Voie ferrée de Lison à Lamballe, lire en ligne (consulté le 14 juin 2011).
  6. Site Ouest-France, Arrivée en gare de Lamballe : 2 minutes d'arrêts - Lamballe, article du 12 août 2009 lire en ligne (consulté le 12 septembre 2010).
  7. Site le Télégramme, Lamballe : Gare SNCF un projet de réaménagement d'ici 2014, article du 6 novembre 2009 lire en ligne (consulté le 12 septembre 2010).
  8. a b et c Site Le Télégramme, Lamballe : Gare 7,5 MEUR de travaux, article du 29 avril 2010 lire en ligne (consulté le 12 septembre 2010).
  9. Site Lamballe, Venir à Lamballe ; « Gare SNCF de Lamballe, liaison TGV depuis Paris (h 45), Rennes (h 45) et Brest (h 30). » lire en ligne (consulté le 12 septembre 2010).
  10. [PDF] Trafic voyageurs des principales gares bretonnes, pour 2011, p. 11, voyageurs en correspondance exclus.
  11. a et b « Services & Gares / Gare (de) Lamballe », sur http://www.ter.sncf.com/, (consulté le 21 juillet 2016).
  12. Site Tibus, trajets lire en ligne (consulté le 12 septembre 2010).
  13. Site Fret SNCF : la gare de Lamballe.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pol de Courcy, De Rennes à Brest et à Saint-Malo : Itinéraire descriptif et historique, Paris, Hachette et C(ie), coll. « Guides-Joanne », , 421 p. (lire en ligne), p. 2-3.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]



Origine Arrêt précédent Train Consultez la documentation du modèle Arrêt suivant Destination
Brest
Lannion
Saint-Brieuc TGV Rennes Paris-Montparnasse
Brest Saint-Brieuc TER Bretagne Rennes Rennes
Saint-Brieuc
Guingamp
Yffiniac TER Bretagne Plestan Rennes
Saint-Brieuc Yffiniac TER Bretagne Landébia Dinan