Fusion partielle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Les différentes laves issues de magmas différenciés en profondeur contribuent à la diversité des éruptions et des édifices volcaniques. La fusion partielle est un des mécanismes de la différenciation magmatique.

La fusion partielle d'une roche correspond à la fusion d'une partie de ses minéraux, généralement dans des proportions différentes de celles de la roche elle-même[a]. La température de la roche est telle que le solidus[b] de la roche est dépassé, alors que son liquidus n'est pas atteint. Lorsque la roche source est ainsi en partie fondue, on a la formation d'un liquide magmatique entre les cristaux non encore fondus : les phases solides et liquide coexistent.

La fusion partielle est un des processus majeurs de la génération des magmas, qui sont très divers dans leurs compositions chimiques, en fonction de la roche dont ils proviennent. La fusion partielle d'une péridotite de type pyrolite donne par exemple un basalte, et celle d'un basalte tholéiitique un magma andésitique.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le liquide produit par fusion partielle n'a la même composition que la roche mère que quand celle-ci a la composition d'un eutectique.
  2. Quand les minéraux présents dans la roche ont un eutectique la température du solidus et la composition des tout premiers liquides se confondent avec celles de l'eutectique.

Articles connexes[modifier | modifier le code]