Quévert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Quévert
Courtil des senteurs à Quévert
Courtil des senteurs à Quévert
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Côtes-d'Armor
Arrondissement Dinan
Canton Dinan
Intercommunalité Dinan Agglomération
Maire
Mandat
Marie-Odile Fauche
2014-2020
Code postal 22100
Code commune 22259
Démographie
Gentilé Quévertois / Quévertoise
Population
municipale
3 727 hab. (2015 en augmentation de 2,79 % par rapport à 2010)
Densité 299 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 27′ 52″ nord, 2° 05′ 09″ ouest
Altitude 103 m
Min. 49 m
Max. 130 m
Superficie 12,48 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Côtes-d'Armor

Voir sur la carte administrative des Côtes-d'Armor
City locator 14.svg
Quévert

Géolocalisation sur la carte : Côtes-d'Armor

Voir sur la carte topographique des Côtes-d'Armor
City locator 14.svg
Quévert

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Quévert

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Quévert
Liens
Site web http://ville-quevert.fr/

Quévert [kevɛʁ] est une commune française du département des Côtes-d'Armor, dans la région Bretagne.

Les habitants se nomment les Quévertois et les Quévertoises[1]. Au recensement de 2006 la ville comptait 3360 habitants[2]

Géographie[modifier | modifier le code]

Quévert se situe au nord-ouest de Dinan dont elle limitrophe, séparée par la voie rapide N176.

Rose des vents Languenan Saint-Samson-sur-Rance Saint-Samson-sur-Rance Rose des vents
Aucaleuc N Dinan
O    Quévert    E
S
Aucaleuc Dinan Dinan

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Quever à la fin du XIIe siècle, Parochia de Quever en 1232, Ecclesia de Quever au XVe siècle[3].

kever en breton.

Quévert vient du breton kever (« terre labourée en commun »)[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

Quévert existe depuis le XIIe siècle et fut rattachée à Corseul puis à Saint-Malo. Comme les autres communes françaises, elle élit sa première municipalité en 1790.

Le , une jeune femme de 28 ans, employée du restaurant McDonald's de Quévert, est tuée par une bombe qui explose sur son lieu de travail. L'attentat est généralement attribué à la mouvance indépendantiste bretonne[5]. Les trois indépendantistes jugés pour cet attentat ont été définitivement acquittés en 2009[6].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Quévert Blason Taillé : au premier de sinople à la croix pattée alésée d'argent, au second de gueules à la roue dentée d'or : à la cotice en barre d'argent chargée de cinq mouchetures d'hermine de sable brochant sur la partition ; le tout sommé d'un chef d'argent fretté d'azur de huit pièces.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

La commune de Quévert fait partie de Dinan Agglomération.

Liste des maires successifs[7],[8]
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2014 en cours Marie-Odile Fauche DVG retraitée cadre de santé
mars 2001 mars 2014 Alain Burlot   Professeur
mars 1971 mars 2001 Louis Martin   Professeur
mai 1945 mars 1971 Léopold Miriel    
oct. 1944 mai 1945 Auguste Botrel    
août 1942 mai 1944 Marie-Ange Rabaste    
  août 1942 Jean Dupas    
1888 1906 Rolland    
1883 1888 Delourme    
1876 1883 Benoist    
1874 1876 Gauvain    
1869 1874 Lefeuvre    
1866 1869 G. Arhel    
1864 1866 Mondehain    
1857 1864 P. Benoist    
1848 1857 Rault    
1834 1848 G. Bellard    
1830 1834 Fleury    
1808 1830 Olivier Aubry de la Lande    
1803 1808 Lefeuvre    
1793 1803 François Lucas    
sept. 1792 1793 François Menard    
nov. 1790 sept. 1792 Claude-Marie Rageot    
juin 1790 nov. 1790 Noël Josse    

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[10].

En 2015, la commune comptait 3 727 habitants[Note 1], en augmentation de 2,79 % par rapport à 2010 (Côtes-d'Armor : +1,14 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
860 985 989 1 355 1 136 1 227 1 181 1 192 1 299
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 218 1 246 1 279 1 356 1 430 1 374 1 334 1 380 1 388
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 371 1 412 1 342 1 125 1 165 1 189 1 157 1 173 1 155
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2015
1 415 1 542 2 579 2 924 3 007 3 118 3 360 3 687 3 727
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[11] puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • La Chapelle Sainte-Anne-du-Rocher datant du XIVe siècle[13].
  • L'église paroissiale, dédiée à Saint-Laurent, ses fonts baptismaux[14] du XVIe siècle et la statue de la Vierge à l'Enfant[15].

Éducation et culture[modifier | modifier le code]

« Les Mordus de la Pomme » organise chaque année la Fête de la Pomme le premier week-end de novembre. Les différents métiers liés à la culture, à l'exploitation et à la vente des pommes sont exposés. Des concours de présentations en corbeilles et de dessins faits par les enfants des écoles du pays de Dinan sont organisés à cette occasion.

Activités sportives[modifier | modifier le code]

Environnement[modifier | modifier le code]

La commune de Quévert est connue pour son Courtil des Senteurs, une roseraie aménagée autour d'une fontaine. Y sont plantés et entretenus des rosiers contemporains ou rares. À chaque naissance de fille à Quévert, un rosier est planté.

La commune a fait aménager des parcours pédestres thématiques, ainsi le Chemin des fleurs ou le chemin des Roches est particulièrement dédié au granit.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :