Dinan Agglomération

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Dinan Agglomération
Blason de Dinan Agglomération
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Côtes-d'Armor
Forme Communauté d'agglomération
Siège Dinan
Communes 64
Président Arnaud Lécuyer (PS)
Date de création
Code SIREN 200068989
Démographie
Population 98 270 hab. (2019)
Densité 105 hab./km2
Géographie
Superficie 932,40 km2
Localisation
Localisation de Dinan Agglomération
Situation dans les Côtes-d'Armor.
Liens
Site web dinan-agglomeration.fr/
Fiche Banatic Données en ligne
Fiche INSEE Dossier complet en ligne

Dinan Agglomération est une communauté d'agglomération française, créée au et située dans le département des Côtes-d'Armor et la région Bretagne.

En 2019, avec 98 270 habitants, elle est la 3e intercommunalité la plus peuplée des Côtes-d'Armor et la 8e de Bretagne[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

La communauté d'agglomération est créée au par arrêté préfectoral du 25 novembre 2016[2]. Elle est formée par fusion des trois dernières intercommunalités qui composaient encore le Pays de Dinan :

étendue à des communes provenant d'autres communautés de communes qui ont été dissoutes et réparties sur plusieurs autres pays en adhérant à d'autres intercommunalités :

L'ancienne communauté de communes Arguenon Hunaudaye (qui faisait initialement partie du Pays de Dinan) a quant à elle rejoint le Pays de Saint-Brieuc en fusionnant (avec les autres communes des anciennes communautés de communes des Pays de Du Gueslin et de Matignon) dans la nouvelle communauté de communes Lamballe Terre et Mer, et non Dinan Agglomération. Les autres communes de l'ancienne communauté de communes Rance - Frémur ont adhéré à la communauté de communes Côte d'Émeraude et sont entrées dans le périmètre du Pays de Saint-Malo.

Le SCoT du Pays de Dinan a été finalisé et approuvé en juillet 2013 (et dont le périmètre définissait déjà toutes ces communes), mais il s'applique désormais à la seule communauté agglomération, qui a dès lors entrepris de le réviser en 2018 pour former un PLUI (qui devrait être finalisé en 2019 ou 2020) pour tenir compte de l'évolution territoriale des EPCI du 1er janvier 2017. En attendant, les engagements du SCoT sont maintenus entre toutes les anciennes communes membres de l'ancien pays jusqu'à la dissolution finale de l'ancien syndicat mixte qui le gérait (et qui a déjà cessé ses activités depuis mi-2016).

A la suite des élections municipales de 2020 dans les Côtes-d'Armor et à l'échec du candidat de Beaussais-sur-Mer à devenir président de la communauté de communes de la Côte d'Émeraude[3], le conseil municipal de Beaussais-sur-Mer du , regrettant que, selon lui, « Beaussais soit un financeur de la CCCE sans en retirer les fruits » et le « manque de projets » de la CCCE, a exprimé son souhait de quitter la Côte d'Emeraude pour rejoindre Dinan Agglomération[4],[5].

Territoire communautaire[modifier | modifier le code]

Géographie[modifier | modifier le code]

Située à l'est du département des Côtes-d'Armor, l'intercommunalité Dinan Agglomération regroupe 64 communes et s'étend sur 932,4 km2[6].

Carte de l'intercommunalité Dinan Agglomération au .

Composition[modifier | modifier le code]

Carte des densités de population (millésimée 2016) des communes de l'intercommunalité Dinan Agglomération. Composition en communes au [7].

La communauté d'agglomération est composée des 64 communes suivantes :

Liste des communes de l’intercommunalité
Nom Code
Insee
Gentilé Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Dinan
(siège)
22050 Dinannais 8,71 14 407 (2019) 1 654
Aucaleuc 22003 Aucaleuens 6,38 928 (2019) 145
Bobital 22008 Bobitalais 4,99 1 125 (2019) 225
Bourseul 22014 Bourseulais 22,23 1 165 (2019) 52
Broons 22020 Broonais 35,21 2 902 (2019) 82
Brusvily 22021 Brusviliens 11,83 1 176 (2019) 99
Calorguen 22026 Calorguennais 8,48 744 (2019) 88
Caulnes 22032 Caulnais 31,36 2 495 (2019) 80
Les Champs-Géraux 22035 Campogérosiens 19,09 1 036 (2019) 54
La Chapelle-Blanche 22036 Chapelains 7,92 210 (2019) 27
Corseul 22048 Curiosolites ou Corsiolites 41,74 2 197 (2019) 53
Créhen 22049 Créhennais 18,21 1 629 (2019) 89
Évran 22056 Évrannais 23,56 1 757 (2019) 75
Fréhel 22179 Fréhelois 18,91 1 602 (2019) 85
Guenroc 22069 Guenrocois 7,39 217 (2019) 29
Guitté 22071 Guittéens 14,53 714 (2019) 49
Le Hinglé 22082 Hingléziens 3,37 906 (2019) 269
Landébia 22096 3,55 459 (2019) 129
La Landec 22097 Landécois 7,59 726 (2019) 96
Langrolay-sur-Rance 22103 Langrolaisiens 5,28 958 (2019) 181
Languédias 22104 Languédiaçais 8,61 526 (2019) 61
Languenan 22105 Languenanais 15,95 1 146 (2019) 72
Lanvallay 22118 Côtissois 14,61 4 195 (2019) 287
Matignon 22143 Matignonnais 14,53 1 697 (2019) 117
Mégrit 22145 Mégritiens 20,63 836 (2019) 41
Plancoët 22172 Plancoëtins 11,49 2 981 (2019) 259
Pléboulle 22174 Pléboullais 14,1 869 (2019) 62
Plélan-le-Petit 22180 Plélanais 21,23 1 901 (2019) 90
Pleslin-Trigavou 22190 Pleslinois 21,8 3 775 (2019) 173
Pleudihen-sur-Rance 22197 Pleudihennais 24,55 2 968 (2019) 121
Pléven 22200 Plévennais 9,73 593 (2019) 61
Plévenon 22201 13,73 754 (2019) 55
Plorec-sur-Arguenon 22205 Plorecois 13,65 417 (2019) 31
Plouasne 22208 Plouasnais 33,61 1 711 (2019) 51
Plouër-sur-Rance 22213 Plouërais 19,89 3 551 (2019) 179
Pluduno 22237 Pludunonéens 28,32 2 188 (2019) 77
Plumaudan 22239 Plumaudannais 17,83 1 333 (2019) 75
Plumaugat 22240 Plumaugatais 40,43 1 077 (2019) 27
Quévert 22259 Quévertois 12,48 3 976 (2019) 319
Le Quiou 22263 Quiousiens 5,06 333 (2019) 66
Ruca 22268 Rucassiens 12,13 600 (2019) 49
Saint-André-des-Eaux 22274 Andréanais 5,24 372 (2019) 71
Saint-Carné 22280 Carnéens 8,36 1 051 (2019) 126
Saint-Cast-le-Guildo 22282 Castins 22,63 3 308 (2019) 146
Saint-Hélen 22299 Hélennais 17,02 1 512 (2019) 89
Saint-Jacut-de-la-Mer 22302 Jaguens 2,92 911 (2019) 312
Saint-Jouan-de-l'Isle 22305 Saint-Jouannais 8,09 495 (2019) 61
Saint-Judoce 22306 Judocéens 10,19 555 (2019) 54
Saint-Juvat 22308 Juvatiens 17,41 646 (2019) 37
Saint-Lormel 22311 Lormelois 9,77 874 (2019) 89
Saint-Maden 22312 Madennais 6,56 226 (2019) 34
Saint-Maudez 22315 Maudéziens 5,09 284 (2019) 56
Saint-Méloir-des-Bois 22317 Méloriens 6,13 265 (2019) 43
Saint-Michel-de-Plélan 22318 Michelais 7,24 307 (2019) 42
Saint-Pôtan 22323 Pôtanais 19,89 815 (2019) 41
Saint-Samson-sur-Rance 22327 Samsonnais 6,27 1 637 (2019) 261
Taden 22339 Tadennais 20,13 2 524 (2019) 125
Trébédan 22342 Trébédannais 10,97 427 (2019) 39
Tréfumel 22352 Tréfumellois 5,81 274 (2019) 47
Trélivan 22364 Trélivannais 11,1 2 862 (2019) 258
Trévron 22380 Trévronnais 9,6 685 (2019) 71
La Vicomté-sur-Rance 22385 Vicomtois 4,57 1 092 (2019) 239
Vildé-Guingalan 22388 Vildéens 7,35 1 239 (2019) 169
Yvignac-la-Tour 22391 Yvignacais 35,39 1 129 (2019) 32

La communauté d'agglomération comprenait à sa création 65 communes (dont déjà une commune en fusion-association depuis 1973, Pleslin-Trigavou), mais les anciennes communes de Dinan et Léhon ont depuis fusionné pour former une commune nouvelle, le 1er janvier 2018, réduisant le nombre à 64 communes membres.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique du territoire
1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 2018 2019
75 72978 97381 95282 33081 48091 15794 98697 58998 270
Les données proposées sont établies à périmètre géographique identique, dans la géographie en vigueur au .
(Sources : Insee[8])

Administration[modifier | modifier le code]

Siège[modifier | modifier le code]

Le siège de la communauté d'agglomération est situé à Dinan, 8 boulevard Simone Veil[9].

Conseil communautaire[modifier | modifier le code]

Les 92 conseillers titulaires sont ainsi répartis selon le droit commun comme suit[10] :

Nombre de conseillers Communes
12 Dinan
3 Lanvallay, Pleslin-Trigavou, Plouër-sur-Rance, Quévert, Saint-Cast-le-Guildo
2 Broons, Caulnes, Plancoët, Pleudihen-sur-Rance, Pluduno, Taden, Trélivan
1 (+1 suppléant) les autres communes

Élus[modifier | modifier le code]

La communauté d'agglomération est administrée par son conseil communautaire constitué en 2020 de 92 conseillers communautaires, qui sont des conseillers municipaux représentant chacune des communes membres[10].

À la suite des élections municipales de 2020 dans les Côtes-d'Armor, le conseil communautaire du a réélu son président, Arnaud Lécuyer, maire de Saint-Pôtan, ainsi que ses 15 vice-présidents. À cette date, la liste des vice-présidents est la suivante :

Liste des vice-présidents 2020-2026[11]
Attributions Identité Qualité
1re Finances, administration générale et contractualisation Suzanne Lebreton Maire de Trélivan
2e Tourisme et patrimoine Didier Lechien Maire de Dinan
3e Petite enfance, enfance et cohésion sociale Marina Le Moal Maire de Caulnes
4e Stratégie économique, relance et numérique Thierry Orveillon Maire de Pleslin-Trigavou
5e Habitat, gens du voyage et politique de la ville Mickaël Chevalier Maire de Plumaugat, conseiller départemental de Broons
6e Collecte et valorisation des déchets Gérard Vilt 2e adjoint au maire de Saint-Cast-le-Guildo
7e Pilotage stratégique de la ressource en eau Bruno Ricard Maire de Lanvallay
8e Emploi, formation, innovation et soutien aux entreprises Marie-Christine Cotin Maire de Créhen, conseillère départementale de Plancoët
9e Urbanisme et stratégie foncière Alain Jan Maire de Corseul
10e Mobilités et infrastructures Anne-Sophie Guillemot Conseillère municipale de Dinan
11e Prospective et transition écologique Philippe Landuré Maire de Quévert
12e Agriculture et mer Patrice Gautier Maire d'Évran
13e Équipements et réseaux d'eau et d'assainissement Laurence Gallée Maire de Plumaudan
14e GEMAPI et environnement David Boixière Maire de Pleudihen-sur-Rance
15e Culture, sports et citoyenneté Jérémy Dauphin Maire de Languédias
CCD Présidence de la commission d'appel d'offres Ronan Trellu Maire de Saint-Carné

Ensemble, ils forment le bureau communautaire pour la période 2020-2026.

Liste des présidents[modifier | modifier le code]

Liste des présidents successifs
Période Identité Étiquette Qualité
16 janvier 2017 En cours Arnaud Lécuyer[12] PS Maire de Saint-Pôtan (depuis 2014)
Conseiller régional de Bretagne (depuis 2021)
Vice-président du conseil régional (depuis 2021)
Réélu pour le mandat 2020-2026[13]

Compétences[modifier | modifier le code]

L'intercommunalité exerce les compétences qui lui ont été transférées par les communes membres, dans les conditions définies par le code général des collectivités territoriales.

Régime fiscal et budget[modifier | modifier le code]

La communauté d'agglomération est un établissement public de coopération intercommunale à fiscalité propre.

Afin de financer l'exercice de ses compétences, l'intercommunalité perçoit la fiscalité professionnelle unique[9] (FPU) – qui a succédé à la taxe professionnelle unique (TPU) – et assure une péréquation de ressources entre les communes résidentielles et celles dotées de zones d'activité.

Effectifs[modifier | modifier le code]

Projets et réalisations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Population en Bretagne : découvrez les nouveaux chiffres pour votre ville », Le Télégramme,‎ (lire en ligne).
  2. Arrêté préfectoral du 25 novembre 2016 portant création de la communauté d'agglomération « Dinan Agglomération »
  3. « Pascal Guichard, le nouveau boss de la Communauté de communes de Côte d'Émeraude : La communauté de communes Côte d'Emeraude a un nouveau président. Pascal Guichard (Dinard) a été élu pour deux petites voix de plus que Philippe Guesdon (Beaussais-sur-Mer) », Le Pays Malouin,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  4. Bernadette Ramel, « Beaussais-sur-Mer veut quitter la Communauté de communes Côte d'Emeraude : La commune de Beaussais-sur-Mer a annoncé son intention de quitter la Communauté de communes Côte d'Emeraude pour rejoindre Dinan Agglo. Et le maire ne mâche pas ses mots… », Le Pays Malouin,‎ (lire en ligne, consulté le ) « Pour le maire de Beaussais-sur-Mer, l’enjeu est de « faire avancer le territoire ». « Aujourd’hui, Saint-Malo et Dinan mènent le jeu. On le voit bien pour le projet d’hôpital neuf, où à aucun moment on ne parle de Dinard… ». Il y a aussi le cas épineux de la piscine, totalement dépassée aujourd’hui par le centre aqualudique AquaMalo ».
  5. « Côte d'Emeraude : les élus de la CCCE réagissent au départ de Beaussais-sur-Mer : Beaussais-sur-Mer veut quitter la CCCE : les maires des huit autres communes membres en prennent acte, et affichent leur volonté de continuer à travailler ensemble », Le Pays Malouin,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  6. « Chiffres-clés du territoire de l'intercommunalité. », sur le site de l'Insee (consulté le )
  7. Les densités de population sont calculées automatiquement dans un SIG en utilisant la surface géométrique de la commune, avec un niveau de précision du contour de 5 m tel qu'il ressort de l'export du découpage administratif au niveau communal (contours des communes) issu d'OpenStreetMap, et non la superficie cadastrale définie par l'Insee, qui est une donnée purement administrative. Des différences de classe peuvent ainsi éventuellement apparaître pour les communes qui se situent en limite de franchissement de seuil de classe.
  8. « Population en historique depuis 1968 - CA Dinan Agglomération (200068989). », sur Insee, (consulté le )
  9. a et b « Fiche signalétique - CA Dinan Agglomération (N° SIREN : 200068989). », sur Banatic, (consulté le )
  10. a et b « Conseil communautaire. », sur le site de la communauté d'agglomération (consulté le )
  11. « Bureau communautaire », sur dinan-agglomeration.fr (consulté le ).
  12. « Dinan agglomération. Arnaud Lécuyer élu président : Ce lundi soir, au théâtre des Jacobins, à Dinan, les 91 élus de la nouvelle communauté d'agglomération, qui représentent 65 communes, ont élu Arnaud Lécuyer, maire de Saint-Pôtan, à la tête de Dinan agglomération. », Ouest-France,‎ (lire en ligne, consulté le )
  13. Clémentine Mercier, « Dinan agglomération. Arnaud Lécuyer réélu président : À 34 ans, le premier président de Dinan agglomération conserve son siège et entame un nouveau mandat. Il a été élu avec 78 voix sur 91. », Ouest-France,‎ (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]