Calorguen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Calorguen
Calorguen
Mairie de Calorguen.
Blason de Calorguen
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Côtes-d'Armor
Arrondissement Dinan
Canton Lanvallay
Intercommunalité Communauté d'agglomération Dinan Agglomération
Maire
Mandat
Marcel Robert
2014-2020
Code postal 22100
Code commune 22026
Démographie
Gentilé Calorguennais
Population
municipale
721 hab. (2016 en augmentation de 6,97 % par rapport à 2011)
Densité 85 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 24′ 38″ nord, 2° 01′ 39″ ouest
Altitude Min. 7 m
Max. 87 m
Superficie 8,48 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Côtes-d'Armor

Voir sur la carte administrative des Côtes-d'Armor
City locator 14.svg
Calorguen

Géolocalisation sur la carte : Côtes-d'Armor

Voir sur la carte topographique des Côtes-d'Armor
City locator 14.svg
Calorguen

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Calorguen

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Calorguen

Calorguen [kalɔʁgɛ̃] est une commune française située dans le département des Côtes-d'Armor en région Bretagne.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le village de Calorguen est situé à 5 km au sud de Dinan. Il est composé d'un bourg et de 29 hameaux. Il est bordé à l'est par la Rance et son canal dont deux écluses sont sur le territoire communal.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Attesté Karorguen en 1181[1], sous une forme latine Ecclesai de Karorguen en 1182[2], sous les formes Ecclesai de Carorguen[2], Carorgon[3] et Carorguen[4] en 1187, Callorguen au XVe siècle[2], Calorien en 1735 [2].

Le nom en Gallo de la commune est Calorgen, Kerorgen en breton[5] , dérive du Ker breton, signifiant maison, ferme, village et d'un anthroponyme féminin Aourken, Calorguen serait donc « le village de Aourken »[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
D'azur aux six billettes d'argent ordonnées 3, 2 et 1, au chef de gueules soutenu d'or et chargé de trois annelets du même.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 2008 Édouard Foustel DVD  
mars 2008 2014 Martine Hinault    
mars 2014 janvier 2016[6] Alain Martin DVD Chef d'entreprise
mars 2016 En cours Marcel Robert[7] SE Retraité du secteur bancaire
Les données manquantes sont à compléter.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église paroissiale Saint-Hubert.


  • Église Saint-Hubert[8] (1584-1788-1838), elle a été en grande partie reconstruite en 1843, subsistent la porte occidentale datant de 1584 et une porte datant de 1788[9].
  • Manoir de la Ferronnays[10], XVIe siècle, extérieur visitable toute l'année, inscrit à l'inventaire des monuments historiques[11].
  • Manoir de Boutron[12], XVe-XVIe.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Bernard Hinault, coureur cycliste français possédant le plus beau palmarès à ce jour, est désormais agriculteur à Calorguen.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
857804821775853904900903918
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
870879896871855869873795788
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
732749699617584590555505516
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
507506450497508523610674721
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[13] puis Insee à partir de 2006[14].)
Histogramme de l'évolution démographique

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Erwan Vallerie, « Communes bretonnes et paroisses d'Armorique, Page 132, » (consulté le 2 juillet 2015)
  2. a b c d et e « Etymologie de Calorguen », InfoBretagne (consulté le 2 juillet 2015)
  3. Hervé Abalain, « Noms de lieux bretons - Page 59, Editions Jean-paul Gisserot, ISBN 2877474828 » (consulté le 2 juillet 2015)
  4. Ernest Nègre, « Toponymie générale de la France - Volume 2 - Page 1039, ISBN 2600001336 » (consulté le 2 juillet 2015)
  5. « Calorguen », Geobreizh (consulté le 2 juillet 2015)
  6. « Des vœux sur fond de démission du maire », Ouest-France, 11 janvier 2016.
  7. http://www.letelegramme.fr/cotes-darmor/calorguen/pays-de-dinan-marcel-robert-elu-maire-de-calorguen-05-03-2016-10981593.php
  8. « Eglise paroissiale Saint-Hubert (Calorguen) », sur http://patrimoine.region-bretagne.fr, (consulté le 26 janvier 2019)
  9. Couffon, R., « Répertoire des églises et chapelles du diocèse de Saint-Brieuc et Tréguier », Bulletins et Mémoires de la Société d'émulation des Côtes-du-Nord, Société d'émulation des Côtes-du-Nord, vol. 70,‎ , p. 67 (lire en ligne)
  10. « Manoir de la Ferronnais (Calorguen) », sur http://patrimoine.region-bretagne.fr, (consulté le 26 janvier 2019)
  11. Notice no PA00089048, base Mérimée, ministère français de la Culture
  12. « Manoir de Boutron (Calorguen) », sur http://patrimoine.region-bretagne.fr, (consulté le 26 janvier 2019)
  13. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  14. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]