Brusvily

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Brusvily
Brusvily
La mairie.
Blason de Brusvily
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Côtes-d'Armor
Arrondissement Dinan
Canton Lanvallay
Intercommunalité Dinan Agglomération
Maire
Mandat
Danielle Robert
2014-2020
Code postal 22100
Code commune 22021
Démographie
Gentilé Brusviliens
Population
municipale
1 183 hab. (2015 en augmentation de 11,08 % par rapport à 2010)
Densité 100 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 23′ 29″ nord, 2° 07′ 33″ ouest
Altitude Min. 40 m
Max. 120 m
Superficie 11,83 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Côtes-d'Armor

Voir sur la carte administrative des Côtes-d'Armor
City locator 14.svg
Brusvily

Géolocalisation sur la carte : Côtes-d'Armor

Voir sur la carte topographique des Côtes-d'Armor
City locator 14.svg
Brusvily

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Brusvily

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Brusvily

Brusvily [bʁysvili] est une commune française située dans le département des Côtes-d'Armor, en région Bretagne.

Ses habitants se nomment les Brusviliens et les Brusviliennes. Ils étaient 1 145 au recensement de 2013[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Attestée sous les formes Blusweli en 1156, Blusivili en 1187, Plessiaco Bili en 1256[2].

Le nom de la commune est Brisstaud en gallo et Bruzivili en breton[3].

Bernard Tanguy, y voit un dérivé du mot gueli, Gwele en breton moderne, actuellement traduit par lit mais dont la signification ancienne était aussi famille[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
D'azur à la bande d'argent accompagnée de deux molettes d'éperon du même.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 2014 Robert Picault DVD Retraité
mars 2014 octobre 2014[4] Danielle Robert SE Retraitée
Décédée en fonction
novembre 2014[5] en cours Claude Robert DVD[6] Retraité, veuf de la précédente

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
622596573626667645637719724
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
745746775787803816781772741
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
743771719654679702677650643
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
6356586777117947949331 0651 183
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Distinctions culturelles[modifier | modifier le code]

Brusvily fait partie des communes ayant reçu l’étoile verte espérantiste, distinction remise aux maires de communes recensant des locuteurs de la langue construite espéranto.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Malo.
  • Église Saint-Malo (1868).

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Insee - Populations légales 2013 - 22021-Brusvily », sur www.insee.fr (consulté le 12 juin 2016)
  2. a et b Hervé Abalain, « Noms de lieux bretons - Page 60, Editions Jean-paul Gisserot, ISBN 2877474828 »
  3. « VBrusvily », Geobreizh
  4. « Décès du maire de Brusvily. Les électeurs devront repasser aux urnes », Ouest France,‎ (lire en ligne).
  5. « Brusvily. Claude Robert, élu maire, succède à son épouse », Ouest France,‎ (lire en ligne).
  6. « Brusvily - 22100 »
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  9. Le Pays de Dinan, 1996, p. 89

Liens externes[modifier | modifier le code]