Autoroute A81 (France)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir A81.

Autoroute A81
Cartouche de la route
Image illustrative de l’article Autoroute A81 (France)
Travaux de création d'un pont-rail sur l'A81 en 2013 pour le passage de la LGV Bretagne-Pays de la Loire.
Carte de la route.
Autres dénominations L'Armoricaine
Historique
Ouverture 1980
Caractéristiques
Longueur 93 km
Direction est / ouest
Extrémité est A11 à La Chapelle-Saint-Aubin
Extrémité ouest La Gravelle
Réseau Autoroute française, également E50
Territoire traversé
1 région Pays de la Loire
2 départements Sarthe, Mayenne
Villes principales Le Mans, Laval

L'autoroute A81 est une autoroute de 93 kilomètres qui relie Le Mans au péage de La Gravelle, situé aux portes de la région Bretagne. Elle est surnommée l'Armoricaine et a brièvement porté l'appellation F11 à sa mise en service en 1980[1].

Tronçon autoroutier en service :

Deux routes nationales poursuivent jusqu'à Brest :

Gestion[modifier | modifier le code]

L’A81 est gérée par la société Cofiroute. Cette autoroute est couverte par Radio VINCI Autoroutes (107.7FM).

Tronçon Le Mans - (La Gravelle) Rennes[modifier | modifier le code]

Abandon du projet La Gravelle-Brest[modifier | modifier le code]

Dans les années 1990, il était prévu de mettre l'intégralité des RN 157 et RN 12 aux normes autoroutières jusqu'à Brest par Rennes et St-Brieuc. Une fois ces travaux terminés, les RN 157 et RN 12 devenaient partie intégrante de l'A81. Pour cela, les bandes d'arrêt d'urgence auraient été élargies ou créées, certains virages corrigés, certaines sorties remodelées (bandes d'accélération et de décélération trop courtes). De même, la voie express aurait adopté une signalisation conforme aux normes autoroutières (sorties numérotées, panneaux bleus, cartouches "A81" et panneaux "entrée/sortie d'autoroute" sur les échangeurs...). Des aires auraient aussi été créées.

Fin 2014, le projet est abandonné. La préfecture de Bretagne déclare en septembre 2014 que « la mise aux normes autoroutières des routes nationales bretonnes est un projet qui avait été étudié dans les années 80 - 90 mais qui n'est plus à l'ordre du jour. »[2]. En octobre 2014, la Direction régionale des routes de l'Ouest enterre définitivement le projet : « On continue de réaliser des travaux mais cela ne fait plus partie d'une ambition globale. [...] Pas question de faire de la RN 165 et de la RN 12 des autoroutes, à quelque horizon que ce soit (2017, 2020 ou 2025). »[3]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. [1] Journal Officiel du 13 mars 1980.
  2. RN 165 à 130 km/h. Un discours à deux vitesses, Sarah morio, Le Télégramme, 24 septembre 2014.
  3. "A81 et A82 abandonnées", Le Télégramme, 13 octobre 2014