Créhen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune des Côtes-d'Armor
Cet article est une ébauche concernant une commune des Côtes-d'Armor.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Créhen
La mairie.
La mairie.
Blason de Créhen
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Côtes-d'Armor
Arrondissement Dinan
Canton Plancoët
Intercommunalité Dinan Agglomération
Maire
Mandat
Pierre Lecaillier
2014-2020
Code postal 22130
Code commune 22049
Démographie
Gentilé Créhennais
Population
municipale
1 687 hab. (2014)
Densité 93 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 32′ 47″ nord, 2° 12′ 43″ ouest
Altitude Min. 0 m – Max. 87 m
Superficie 18,21 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Côtes-d'Armor

Voir sur la carte administrative des Côtes-d'Armor
City locator 14.svg
Créhen

Géolocalisation sur la carte : Côtes-d'Armor

Voir sur la carte topographique des Côtes-d'Armor
City locator 14.svg
Créhen

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Créhen

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Créhen
Liens
Site web crehen.fr

Créhen [kʁeɛ̃] ( Qerhin en gallo ) est une commune française située dans le département des Côtes-d'Armor en région Bretagne.


Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Située dans le nord-est des Côtes-d'Armor à quatre kilomètres au nord-est de Plancoët, la commune de Créhen s'étend rive droite de l'Arguenon jusqu'à la baie de l'Arguenon.

Communes limitrophes de Créhen
Saint-Cast-le-Guildo Saint-Jacut-de-la-Mer Trégon
Saint-Lormel Créhen Ploubalay
Plancoët Corseul Languenan

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Le fleuve côtier l'Arguenon depuis son embouchure et le ruisseau de Montafilan marquent les limites ouest et sud de la commune.

Lieux-dits et écarts[modifier | modifier le code]

Le Guildo, la Janais, la Ville Beuve, la Croix Janet, les Landes Pelées.

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Son nom pourrait venir du breton « ker » (village) et de Hen ou Ehen, nom d’un personnage. une autre étymologie proposée est qu'il est issu du breton « krec'h » signifiant « hauteur, promontoire », terme courant en toponymie bretonne[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
juin 1995 en cours Pierre Lecaillier DVD Enseignant

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du début des années 2000, les populations légales des communes sont publiées annuellement. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[3],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 1 687 habitants, en augmentation de 0,48 % par rapport à 2009 (Côtes-d'Armor : 1,65 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 454 1 438 1 323 1 445 1 594 1 589 1 537 1 672 1 682
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 722 1 697 1 722 1 705 1 721 1 769 1 708 1 634 1 596
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 611 1 550 1 507 1 504 1 573 1 591 1 582 1 629 1 527
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014
1 314 1 300 1 318 1 452 1 493 1 479 1 621 1 716 1 687
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006 [5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Pierre et son portail.
Embouchure de l'Arguenon vue du château du Guildo.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Le Manoir de la Hingandais
  • Le château du Guildo, (Vestiges) Il est inscrit au titre des monuments historiques[6]. Il ne reste que des ruines des XIVe siècle et XVe siècles, dont l'histoire a été dominée par Gilles de Bretagne. Il a été construit sur un site de l'âge du fer ; (accès libre).
  • Le château de la « Touche-à-la Vache », (Vestiges) XVe siècle, inscrit au titre des monuments historiques[7].
  • Les Pierres sonnantes[8], chaos de roches amphibolites sur la rive gauche de l'Arguenon, face au chateau du Guildo ; (accès libre).
  • L'église Saint-Pierre qui conserve des éléments remontant au début de l'art roman comme son portail du XIe siècle.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
Écartelé : au premier et au quatrième de gueules aux deux fusées d'hermines accompagnées de six tourteaux du même, trois en chef, trois en pointe, au deuxième et au troisième d'azur aux onze billettes d'argent 4,3,4, sur le tout de sinople à la tour d'argent.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]