Le Quiou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Quiou
Mairie du Quiou.
Mairie du Quiou.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Côtes-d'Armor
Arrondissement Dinan
Canton Lanvallay
Intercommunalité Dinan Agglomération
Maire
Mandat
Arnaud Carré
2014-2020
Code postal 22630
Code commune 22263
Démographie
Gentilé Quiousien, Quiousienne
Population
municipale
322 hab. (2014)
Densité 64 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 21′ 07″ nord, 2° 00′ 17″ ouest
Altitude 49 m (min. : 13 m) (max. : 77 m)
Superficie 5,06 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Côtes-d'Armor

Voir sur la carte administrative des Côtes-d'Armor
City locator 14.svg
Le Quiou

Géolocalisation sur la carte : Côtes-d'Armor

Voir sur la carte topographique des Côtes-d'Armor
City locator 14.svg
Le Quiou

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Le Quiou

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Le Quiou

Le Quiou [lə kju] est une commune française située dans le département des Côtes-d'Armor en région Bretagne.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune a donné son nom au dépôt calcaire au centre duquel elle le situe : le calcaire du Quiou. Il a été extrait par plusieurs carrières dans cette commune, ainsi que par les Fours à chaux Bougeard de 1892 à 1975[1].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nomde la localité est attesté sous les formes De Caihou vers 1140[2], Capella de Chaio en 1187, Ecclesia Parrochia de Gueou au XVe siècle, Queou en 1472, Le Queo en 1480[3], Le Queou en 1630[2], Le Quiou en 1631[3], Le Quejou en 1731 et en 1779[2].

Son nom vient du breton keou qui veut dire retranchements. En breton moderne, le mot kaeoù est le pluriel de kae, « retranchement, espace clos ». La lettre K mute en C'h après l'article défini ar, ce qui donne la forme bretonne actuelle Ar C'haeoù (Caihou en 1149)[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Le Quiou Blason D'azur à la barre d'or chargée de mouchetures d'hermine de sable posées dans le sens de la barre et rangées en nombre, accompagnée en pointe d'une scutelle [oursin fossile] d'or et au franc-canton cousu de gueules chargé d'une fasce d'or accompagnée de six billettes du même trois rangées en chef et trois rangées en pointe.
Détails Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 2008 Serge Proust DVG  
mars 2008 en cours Arnaud Carré DVG[5] puis UDI Cadre supérieur
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[7],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 322 habitants, en diminution de -3,3 % par rapport à 2009 (Côtes-d'Armor : 1,65 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
487 501 500 458 492 490 441 436 474
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
489 514 532 545 528 511 512 508 543
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
509 523 552 437 449 426 442 407 337
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014
326 331 319 313 286 305 321 339 322
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Louis Chauris, Le calcaire du Quiou-Tréfumel ou « pierre de jauge », dans Le Pays de Dinan, 2006, p. 319-339.
  2. a, b et c Office Public de la Langue Bretonne, « Kerofis »
  3. a et b infobretagne.com, « Étymologie et Histoire de Le Quiou »
  4. Hervé Abalain, Noms de lieux bretons, Éditions Jean-Paul Gisserot, , p. 101.
  5. http://www.lemonde.fr/bretagne/cotes-d-armor,22/le-quiou,22263/
  6. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  10. Un des grands manoirs bretons : le château de Hac au Quiou, dans Le Pays de Dinan, 1990, p. 171-207.
  11. Notice no PA00089567, base Mérimée, ministère français de la Culture

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :